#Lille #Roms Bourse du Travail : l’oisif ira dormir ailleurs

A 16 h les Roms qui étaient hébergés à la Bourse du Travail de Lille seront expulsés, à la demande de la CFDT et de la CGT. Du coup je reproduis ici un mail que j’avais envoyé hier à une bénevole pour lui raconté la journée de dupes des syndicats face aux Roms.

Ouvriers paysans nous sommes

Le vrai parti des travailleurs

La terre n’appartient qu’aux hommes,

L’oisif ira dormir ailleurs (L’Internationale composée et crée à Lille-Fives)

 

La journée du 7 novembre à Lille a laissé un goût amer aux Roms aux défenseurs habituels des Roms, et aux lycéens qui découvraient les joies de la manif unitaire. Théoriquement, la manifestation devaient symboliser la convergence des luttes entre travailleurs, sans-papiers et Roms

La manif est bien partie à 11 h 10 mais sans les Roms. Tous les slogans criés ou écrits concernaient La Redoute. Un soutien qui était passé le matin même à la Bourse du travail les avait vu se préparer, enfiler les coupe vents blancs pour partir. Leur absence était sans doute due à leur indiscipline légendaire ?

Je croise deux autres soutiens, étonnés également de leur absence. Les lycéens et étudiant avaient eux rendez vous place de la République à 11 h 30. On décide de s’y rendre, on tombe sur Carolina et deux autres, déposés en voiture, qui s’attendent à trouver les autres Roms. Allé aux nouvelles, un soutien revient en disant «  les gars de Solidaires ( l’union des syndicats SUD) disent que les Roms ont décidé de ne pas venir pour éviter qu’il y ait confusion entre les luttes de la Redoute et la leur. » Je suis très étonné que les Roms aient ce réflexe, après avoir crié So- So Solidarité pendant 10 jours. A la moitié de la manif arrive un premier groupe, fatigué déjà ils sont arrivé à la gare cherchant la manif, un soutien les a croisé par hasard, leur a indiqué le chemin. Dominique Plancke ( élu EELV) arrive en vélo et dit «  un autre groupe était perdu, il arrive. » Sans se démonter, les Roms entame sososo solidarité ( mais pas j’y suis j’y reste…., belle conscience de la situation) face à la surprise, l’indifférence ou l’hostilité manifestée par les manifestants. Les Roms progressent et sont stoppés derrière le camion Solidaire ou un apparatchik leur donne des drapeaux.

Arrivé Grand Place, le camion se range sur le coté de la place laissant l’espace devant l’escalier monumental du théâtre du Nord aux autres manifestants. Des lycéennes de Faidherbe qui ont peint sur un drap « Non aux expulsions » montent sur l’escalier et se font rabrouer par Solidaire et même bloquer physiquement quand elles tentent de pénétrer sur l’espace central ou s’expriment les leaders syndicaux. Elles finissent par tenir leur banderole sur le bord gauche de l’escalier. Je veux accompagner deux gamins roms pour les aider à tenir la banderole. Olivier Pira de Sud santé hurle, non, non vous allez faire éclater l’intersyndicale » Un soutien prof de philo entend un syndicaliste dire «  quest ce qui font là les Roms ? » Trois roms, successivement, me demandent «  tous ces gens sont là pour nous ? «  Les dents serrés, les larmes aux yeux je dis «  oui, oui. » Les soutiens demandent que Secret Lazar ou Carolina s’expriment, Solidaire explique que ce sera possible mais pas sur l’escalier, dans la rue, et pas sur la grosse sono, sur la sono de Solidaire. Finalement pas de prise de paroles, les salariés de la Redoute s’en vont sans un regard pour les Roms.

 

A 17 h 15 j’arrive à la Bourse du travail, pour l’AG des signataires du communiqué commun Inersyndicale-associations, à laquelle j’ai été invité au nom du Collectif des chômeurs et précaires ; . Je tombe sur un représentant d’ATD-Quart monde qui est tout tremblant hors de lui il me raconte trois fois qu’on ne l’a pas laissé entrer qu’il représentait ATD qui est signataire. Les gars de la CGT l’ont repoussé violemment Je monte à l’AG qui est à l’étage de la CGT. Tout de suite je vois que c’est pas une AG, c’est une réunion autour de tables en carré. Je vois Bertrand Verfaillie, le Père Arthur, Roseline Tiset (LDH) et un représentant de la Cimade arriveront après. Des que je m’assois on me fait signe de sortir, un gars de Solidaire me dit que je ne suis pas invité en fait Il me dit que certains quitteraient la salle si j’étais là. . Je ne sais pas pourquoi, je suis signataire, c’est même moi qui suis à l’origine de la réunion de lundi, toue la discussion s’est faite par mail, j’étais le seul a tenir cette position, je l’ai répétée jusqu’à ce que les chefs du Collictif solidarité Roms l’acceptent. Le type de solidaire me dit lui «  on invite on invite plus, c’est quoi ce bordesl, et c’est les Roms qui trinquent. » « C’est comme ça depuis un an » je lui dis.

Tout cela renforce mes convictions rousseauiste, bakouniniste, conseillistes….. Le premier réflexe des organisations de gauche est toujours la solidarité, l’ouverture. C’est dans les situations d’urgence que je parviens à percevoir la différence entre des orga de gauche et les autres. Mais passés les premiers émois solidaires, la logique des organisations revient, les bureaucrates rentrent de vacances,.

J’ai une chanson dans la tête « La vie s’écoule la vie s’enfuit les jours défilent au pas de l’ennui, parti des rouges, parti des gris,nos révolutions sont trahies.

 

 

et enfin ……. c’est cadeau ( si tu ne connais pas)

 

https://www.facebook.com/media/set/?set=a.531165886961076.1073741833.294312797313054&type=1

Publicités

2 réflexions sur « #Lille #Roms Bourse du Travail : l’oisif ira dormir ailleurs »

  1. à un moment il faudrait cesser de faire de la désinformation comme tu le fais régulièrement. Non les rroms n’étaient pas expulsés à la demande de la cgt et de la cfdt, ils sont d’ailleurs toujours dans la bourse du travail. Ils ont demandé, en accord avec les délégués rroms présents lors de la réunion à ce qu’ils se déplacent sur les caravanes qui auraient été placées sur le parking. Ce qu’a refusé la mairie, qui a envoyé des flics pour empêcher ce déplacement.
    Quand au reste que dire… Pourquoi tu aurais été viré d’une réunion? Parce que tu es quelqu’un de dangereux de par sa bétise, dangereux à force de tout déformer sans arret, dangereux à force d’être alarmiste ou de diffuser des choses sans vérifier tes sources. Et oui nous sommes nombreux à refuser que des informations capitales te sois diffusées, tout simplement car elles seront déformées, et que nous perdons un temps fou à repasser derrière toi pour réparer tes conneries.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s