Naissance de l’Inter-collectif Roms Pas de Calais

Un inter-collectif Roms régional a été créé à Lille samedi  matin. Il regroupe des collectifs locaux et des associations œuvrant en soutien des Roms qui vivent dans le Nord-Pas de Calais. Etaient représentés, entre autres à la réunion de lancement, les collectifs de Sambre-Avesnois, de Valenciennes, du Bassin minier, de Dunkerque, de Roubaix, de Loos (et j’en oublie) ou les associations Atd-Quart monde, le Secours catholique, Amnesty, le Mrap 5962… EELV et la Fondation Abbé Pierre s’étaient excusés.

L’inter collectif s’est donné une charte (cf). Il a aussi discuté de sa gouvernance. Les trois personnes qui sont à l’initiative de ce rassemblement étaient volontaires pour continuer à « animer » l’inter-collectif, il s’agit des représentants de Roubaix-Union, du Bassin minier, et d’un indépendant. Après débat, et propositions par d’autres de créer un secrétariat, puis un secrétaire général, le consensus s’est fait sur une organisation « conseilliste ».

Les différents thêmes seront traités par des groupes de travail, qui annonceront leur réunions à tous les membres, seront ouverts à tous et rendront compte à tous. Un groupe de travail « animation » a été créé qui gérera le secrétariat de l’inter-collectif. Un groupe de travail formation/emploi a été créé à partir d’une liste de discussion créée par Pierre Tourbier (Amnesty) un groupe de travail logement suivra entre autres la mission confiée à Adoma (ex Sonacotra) par Mme Duflot, un groupe finances continue le travail amorcé par Bassin minier et indépendant, un groupe « informatique » aidera un informaticien à mettre en place un site-portail, et enfin un groupe de travail tâchera de dresser un historique de la manière dont les hommes politiques ont traité les Roms, à paraitre avant les élections. Je suis chargé de convoquer ce groupe de travail. N’hésitez pas si vous êtes intéressés à me laisser un message privé sur ce blog.

 

Une petite polémique a été suscitée par le rapide rapport de la commission finances, composée du Bassin minier et d’un indépendant.

Projet de charte de l’inter-collectif Roms régional

Les conditions d’accueil faites aux Roms en France et, en ce qui nous concerne, dans le NORD PAS DE CALAIS , génèrent des conditions de vie  dégradantes, d’une extrême  précarité. Les droits fondamentaux de la personne y sont pour l’essentiel ignorés ou bafoués. Les possibilités d’insertion professionnelle et sociale des familles concernées sont très réduites. Les pouvoirs publics dans la quasi totalité des situations manquent à leur devoir et obligations élémentaires. L’existence des bidonvilles est mal acceptée par les habitants riverains. « Les Roms » considérés indistinctement sont rejetés par une large partie de la population.

Depuis plusieurs années, différents collectifs locaux, associations et individus agissent auprès des familles Roms dans le Nord Pas de Calais. En 2014, ils ont décidés de se constituer en « inter-collectif ») avec le but explicite de faire vivre les principes  et valeurs  universels d’égale dignité » des personnes et de « fraternité »

 Champ des Interventions possibles de la Coordination

-toutes les initiatives concernant les besoins élémentaires et domaines majeurs de la vie, santé, éducation, logement, travail, et liberté de circulation

-toutes les initiatives visant  l’autonomie des personnes Roms afin qu’elles soient en capacité de faire valoir et défendre elle- mêmes leurs droits et intérêts.

-la sensibilisation et l’information sur la situation et les conditions de vie des Roms,

-la connaissance mutuelle de nos cultures et sociétés en favorisant des échanges et manifestations à caractère culturel

-la prise en compte des domaines de la » solidarité européenne » et internationale favorisant l’accueil et l’inclusion des Roms

-les échanges avec d’autres réseaux agissant avec les Roms, les migrants , et les précaires.

Les moyens de la Coordination

-La mutualisation des informations et services susceptibles de renforcer les initiatives et interventions des groupes,et le cas échéant décider d’actions communes

-l’interpellation des responsables politiques,administratifs,associatifs,de la société civile pour leur rappeler la loi et le droit commun,(en particulier par la mise en oeuvre de la circulaire interministérielle du 26 Aout 2012)

-Des temps de rencontre, d’échanges et de débats pour approfondir et mieux mettre en œuvre nos valeurs et objectifs communs

-La lutte contre les préjugés, idées reçues, rejets des Roms, formes de xénophobie et racisme à leur égard.

Les parties prenantes de la Coordination s’engagent à faire vivre entre elles les valeurs de solidarité et de Fraternité qu’elles revendiquent vis à vis des Roms

On peut aussi lire ma proposition de charte qui na pas été retenue