#Roms #Lille Le Chagrin et le Préfet

[Ajout de mercredi] : une marche blanche est organisée par des amis et soutiens de la famille de Denisa. Samedi à 11 h au campement de Roncq au niveau du 550 rue de Lille. Sans slogan, sans drapeau, sans appartenance affichée. C’est l’occasion pour tous ceux qui pensent que les tous les hommes doivent être traîtés avec respect de témoigner de cette évidence. Cela fera plaisir à une famille éprouvée. Aux dernières nouvelles on va chacun amener une fleur blanche. Ou plusieurs pour distribuer à ses voisins.  [fin de l’ajout]

Demain mardi les soutiens des Roms organisent une conférence de presse à la MRES à 11H. Ils tiennent à replacer la mort de la fillette Rom, renversée par un chauffard dans le contexte plus large des expulsions.

denisaJeudi dernier j’apprends par le Facebook d’un responsable local d’Amnesty que la loi #Alur de Cécile Duflot a été votée. Une élue verte de Roubaix (et du Conseil régional) infatigable combattantes des droits des Roms, Majdouline Sbai m’en avait parlé à la Bourse du travail il y a quelque mois. La loi devait apporter une amélioration au sort des Roms. Du coup je vais voir sur le site du ministère et je tweeete ceci.

 

 https://twitter.com/jfgarsmeur/status/436523289050361857

En même temps, je suis sûr alors que d’autres expulsions surviendront, le préfet invoquera ( pour les Roms, comme pour les squatters,) des raisons d’insalubrité, de dangers pour les enfants. Cela figure toujours dans les attendus du jugement (1), et on envoie des familles sur le trottoir (parfois dans tous les sens du terme) pour les sauver d’un inconfort qu’elles jugeaient mieux que rien. Ou alors, on la reloge dans une maison insalubre, comme ça s’est fait à Lomme-Lille et ensuite on menace de la ré-expusler pour insalubrité. Le plus ridicule  chez les complotistes c’est qu’ils croient que les politiques sont hyper intelligents, qu’ils contrôlent tout. Il suffit de s’intéresser, de s’impliquer dans n’importe quel domaine, l’humanitaire, le sport, les TIC,  pour se rendre compte à quels point les élus font n’importe quoi quand ils ne consultent pas les gens. Réellement. Pas les associations, les gens..

 

Donc, ça n’a pas manqué. Le lendemain, le préfet, qui doit pourtant lire le Monde, j’imagine, et sait que les représentants su peuple français ont voté la loi Alur,  expulse des caravanes qui s’étaient blotties dans une rue peu passante, à sens unique de Wattignies. Ils étaient sur un terrain appartenant semble t il à ERDF.la filiale d’Edf qui gère le réseau électrique. Cette filiale issue de la privatisation sournoise d’EDF fait des économies et crée des friches un peu partout ; En plein Montreuil un squat le Transfo en a bénéficié, par exemple. Est-ce que ERDF avait justement besoin de ce terrain maintenant ? Je ne sais pas sous quel prétexte, il a demandé l’expulsion, mais le jugement doit être récent puis que les Roms se sont installés le 14 décembre sur cet emplacement. Il faut bien comprendre qu’après que le tribunal a décidé une expulsion le préfet (M. Bur) a un certain temps pour l’exécuter, c’est lui qui décide du jour. Il aime bien faire ça le vendredi, espérant sans doute que la mobilisation des étudiants et des profs sera moins importante ou pendant les vacances scolaires. Vendredi dernier  il a cumulé les deux. J’ai du mal à croire qu’il a fait cela pour défier Duflot et sa loi de « gauchiasse ». Ou alors il l’a fait en sachant être protégé par un ministre plus puissant que la belle-sœur de Noir Dez.       

 

L’arrivée sur Wattignies s’était déroulée dans les habituelles circonstances dramatiques des expulsions (2). Harcelées par la Mairie de Lesquin(3) où ils s’étaient réfugiés après avoir été expulsés de la porte d’Arras à Lille, les 7 caravanes étaient partis en pleine nuit. Leur errance a duré deux jours avant d’arriver à Wattignies. « ls flics aux dents de loup » (4) les suivaient à la trace. Il fallait les empêcher de rester quelque part plus de 48 h, ce qui fait d’eux des occupants, que seul un jugement peut déloger. Arrivés à un campement « tranquille » zone du Hellu à Lezennes, ils ont été accueillis par un chef d’entreprise voisin qui a pris un fusil pour les menacer. Le directeur de cabinet, un jeune du MJS, se disait atterré de découvrir la situation de tension raciste qui règne dans sa commune. Il n’est guère curieux.. Un blog de « citoyens de Lezennes regorge de messages racistes et d’appels aux meurtres. Je reproduis ici un extrait du mail d’un soutien qui a suivi les sept caravanes dans leur errance et témoigne, épuisé, le soir même.  

 

 

 « Je sais que je suis allé au delà du raisonnable dans l’aide qu’un individu peut apporter à une communauté de  7 caravanes pourchassées par la police.

je sais que dans mon dernier message  j’évoquais  mes propres limites tout simplement parce que je savais que j’allais franchir ces limites tans physiquement que psychologiquement

Je ne sais pas si ce nourrisson de 10 jours survivra à une nouvelle nuit glaciale et venteuse, au moins cette nuit profitait-il d’une chaleur relative dans ma voiture, comme cette gamine de 12 recroquevillée dans mon coffre sous une dérisoire couverture. La maman elle, a accouché sous  césarienne et ne vaut guère mieux.

Bref, si ne n’ai pas le temps de détailler ma journée et nuit d’hier et je pensais d’ailleurs au départ n’être présent que pour mettre une seule caravane et famille à l’abri. Malheureusement la gendarmerie de Phalempin a suffisamment fait peur à cette communauté promettant la prison au doyen, et je pense lui faisant signer une audition en ce sens que ma présence et mes explications n’ont pas suffit et qu’ils ont donc décidé de trouver une autre place.

Humainement, j’étais incapable à ce moment-là de les abandonner.

J’ai vécu cette errance avec eux ….
Outre la recherche de la place j’ai donc vécu également, vers 21-22h  une évacuation par la BAC et la police d’un terrain situé à Wattignies ( << pas certain) . Les conditions météorologiques :  froid et vent étaient éprouvantes pour les adultes, alors pour les enfants et nourrissons …….
Nous avons réussi à évacuer de nouveau les caravanes, puis en espérant se faire « oublier » par la police, nous sommes demeurés pendant 1 heure ou 2 en bordure d’un chemin près de l’autoroute (je pense qu’ils on dit à la police qu’ils partaient vers Paris).

Une nouvelle place a était trouvée, bien qu’il ait fallu bouger des blocs de pierre et établir un ‘pont’ sur un fossé.
Sans nouvelle intervention policière, les caravanes se sont installées vers 2 heures du matin sur un terrain relativement caché en limite de Faches-Thumesnil / / Wattignies. (rue Pasteur ? rue de l’Arbrisseau ? – les coordonnées sont sur mon GPS)

Je suis littéralement terrifié par l’idée qu’ils puissent encore être évacués de ce nouveau terrain avant l’échéance des 48 heures.
Je ne sais plus ce que je peux faire (à part un éventuel hébergement, déjà évoqué au moins pour le nourrisson et la maman) , même si je sais que ma simple présence leur a apporté une petite aide logistique mais sans doute aussi un réel réconfort à défaut de confort.

Je me sens tellement impuissant … »

 

Deux mois plus tard, vendredi donc, Les caravanes réfugiées à Wattignies étaient expulsées. La fille de Marcelo, sept  ans, figurait dans la charrette. Aucune solution de relogement n’a été proposée. Certaines familles sont allées vers le camp de Roncq, où vivent quelques familles issues elle aussi de la Porte d’Arras. Pendant que les parents négociaient leur arrivée, s’installaient, des petites filles jouaient devant le camp. Un chauffard bourré est arrivé…

 

On peu accuser la fatalité. On peut accuser le préfet et le ministre qui lui donnent des ordres. C’est selon. Pour moi ils ne sont pas coupables mais ils sont responsables, comme Georgina Dufoix dans l’affaire du sang contaminé ».

 

Mon grand père est mort après la Seconde Guerre, d’une tuberculose contracté dans un camp de prisonniers allemand. Camelot du roi breton, on lui avait proposé, parait-il, de rejoindre les collaborateurs autonomistes et il avait refusé. Après enquête, on l’avait déclaré «  mort pour la France ». C’est donc que l’Etat français avait alors reconnu (à ses dépens, il laissait une veuve et des enfants à la charge, du coup de l’Etat) que créer des conditions insalubres, comme l’avaient fait les Allemands dans leurs camps étaient suffisant pour considérer qu’ils avaient fait de François Garsmeur leur victime.

Selon la même logique, la petite fille Rom de 7 ans a été tuée par Manuel Valls.

A la Libération voyant une jeune fille tondue par des libérateurs le poète Paul Eluard avait publié ces quelques vers dans le journal communiste Les lettres françaises

Comprenne qui voudra

Moi mon remords ce fut

La malheureuse qui resta

Sur le pavé

La victime raisonnable

À la robe déchirée

Au regard d’enfant perdue

Découronnée défigurée

Celle qui ressemble aux morts

Qui sont morts pour être aimés

 

Une fille faite pour un bouquet

Et couverte

Du noir crachat des ténèbres

….

 

(1) Je ne l’ai pas lu mais l’asso Pérou qui fait de l’art avec des Roms sort un livre à partir de l’arrêté d’expulsion d’un camp de la région parisienne « Autour de l’arrêté d’expulsion du bidonville dit « de la Nationale 7 » signé le 29 mars dernier par le Maire de Ris-Orangis, le PEROU a invité une trentaine d’auteurs : à le lire, l’interpréter, le traduire. Le livre sortira le 14 mars en librairie, et est d’ores et déjà en prévente à 14 euros, au lieu de 17 euros, par le biais du lien suivant : http://www.post-editions.fr/considerant.html »

(2) Il y a des jours j’aimerais avoir en face de moi un de ces connards de droite qui twittent que les roms sont réexpédiés en première classe dans leur pays ( où ?) les poches pleine d’argent.

(3) L’ignoble site de republications racistes François Desouches s’était fait l’écho des récriminations du maire de Lesquin qui se plaignait que les dispositifs anti caravanes lui coutaient cher

(4) Bernard Dimey

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s