#Roms #Lille Marche blanche pour Denisa mon rectificatif à la Voix du Nord

.

Messieurs
Vous publiez dans la version numérique de votre article (http://www.lavoixdunord.fr/region/roncq-une-centaine-de-personnes-marchent-pour-un-dernier-ia26b58809n1954800 , consulté à 17 h 23 qu’ « ATD Quart-Monde, Amnesty International, l’Atelier Solidaire, le MRAP, la Fondation Abbé-Pierre, le Collectif de os chômeurs et précaires de Lille sont donc à l’origine de la marche blanche qui a rassemblé ce matin une centaine de personnes en mémoire de Denisa. ». C’est faux.

Le Collectif de chômeurs et précaires de Lille dont je fais partie n’est pas à l’origine de cette marche. Depuis sa création il y a deux ans, le CCPL n’a appelé qu’à une seule marche blanche, celle en mémoire de Clément Méric. Jamais le CCPL n’appellera à une marche qui se termine dans une église. J’ai appelé à cette marche à titre personnel, sans référence à mon appartenance. Je vous demande donc de retirer la mention CCPL dans cet article.

J’ignore si la vérité vous intéresse. A toute fin utile, voici l’histoire de cette marche. Mardi matin, je participais à la réunion préparatoire de la conférence de presse de 11 h, auxquels les associations précitées. Vers 10 h 45, je suis sorti dans la cour de la MRES, avec quelques amis, soutiens des Roms de la métropole lilloise qui ne font partie d’aucune des associations que vous citez. L’un d’eux, E. m’explique qu’il participe à l’organisation d’une marche blanche et me demande des précisions sur les formalités de déclaration à la préfecture. Je lui conseille alors de profiter de la présence des journalistes pour annoncer cette marche. On convient avec le père Arthur que la marche se termine devant l’église samedi à 11 h 30, afin d’éviter de faire déplacer deux fois Malgré les réticences de certaines associations, j’avais en effet défendu l’idée que la conférence de presse soit ouverte par le témoignage de cette personne, qui a connu Denisa, et qui était présent sur le campement de Roncq au moment de l’accident. Malgré cet accord, un des associatif a tenu à ouvrir lui-même la conférence, et j’ai dû intervenir pour qu’il cède la parole à  E. qui a pu alors parler de la marche blanche, avec le soutien du père Arthur.

Donc les associations pré-citée ont appris l’existence de cette marche quelques minutes avant les journalistes présents à la conférence de presse. Sauf  le Mrap et Amnesty International, non représentés ce matin là qui l’ont appris par vos confrères. C’est d’ailleurs au moment où la presse a fait ses titres sur la marche blanche que certaines associations ont commencé à se sentir pousser des ailes d’organisateurs. On m’a chargé de rédiger l’appel à la marche blanche, où les organisateurs sont très précisément désignés. On m’a demandé de le signer des associations que vous citez mais pour les raisons que je viens d’exposer, j’ai refusé de le faire, et j’ai demandé à l’ensemble des associations de soutien au Roms, et au-delà à ceux qui aident les migrants de signer cette appel, ainsi qu’à des individus dont je connais l’engagement. J’ai envoyé aux journalistes une première version de l’appel jeudi soir, et une seconde vendredi soir. Vous noterez qu’Amnesty par exemple n’a même pas signé l’appel. Les vrais organisateurs figurent d’ailleurs parmi les signataires individuels.

« Mal nommer les choses c’est ajouter au malheur du monde ». Si vous vous appuyez sur des déclarations d’un ou plusieurs représentants d’associations, sachez qu’elles étaient mensongères. Ce genre de récupération sert à appuyer des demandes de subventions, et à se valoriser dans le petit monde associatif. Elles cachent une vérité, qui n’est guère à l’honneur de la patrie des Droits de l’homme :la majeure partie de l’aide bénévole que reçoivent les populations roms en détresse est apportée par des hommes et des femmes qui agissent en dehors de toute organisation, ou, lorsqu’ils sont théoriquement membre de l’une ou l’autre, sans réel soutien, voire dans l’hostilité des dirigeants. Vous trouverez une partie de leurs noms parmi les signataires il en manque quelques uns, mais nous ne sommes guère nombreux.

Jean-François Garsmeur, être humain.

-- 
Bonne journée
Jean-François Garsmeur 
06 21 39 xxxxxx
298 rue XXX 59000 Lille 
mail garsmeur@yahoo.fr
Twitter : http://twitter.com/#!/jfgarsmeur
Facebook : http://www.facebook.com/garsmeur
Blog : https://societedelinformation.wordpress.com/
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s