Le congrés identitaire de Budapest : suprémacistes, antisémites, Nazis et … un pote niçois de Le Pen

Manifestation du parti Jobbik en Hongrie
Manifestation du parti Jobbik en Hongrie

1hongrie-jobbik

Je reproduis ci-après un article traduit vite fait via Reverso d’un site d’info US professionnel International Business Times. L’article parle d’une « conférence d’extrême droite » qui est en fait le « congrès identitaire 2014 » qui se tient à Budapest et se targue du soutien du parti Jobbik considéré par certains comme un parti néo-Nazi. 

Pour comprendre ce dont parle l’article : Douguine est un des conseillers de Poutine qui appuie son pouvoir sur un équilibre entre néo-libéraux et nationalistes, dont l’illuminé Douguine est un des « penseurs ». La plupart des « arguments » diffamatoires contre le peuple ukrainien anti-russe, diffusés par les crétins qui suivent Mélenchon dans ses délires géostratégiques viennent de ce néo-Nazi cramé de la tête. A l’autre extrême du camp populiste, des membres du FN comme Aymeric Chauprade sont aussi fan de Douguine. Mais aussi le leader du FN de Nantes, Christian Bouchet figure des rouges-bruns, qui vient de tenter de récupérer un hommage à Hervé Gourdel. Plus largement une grande partie de l’extrême-droite française, dont le nationalisme s’accommode traditionnellement de Collaboration avec l’étranger a pour Poutine et Douguine les yeux d’eva Braun.

Vardon tentant de rejoindre le Rassemblement Bleu Marine, contré par Me Collard considéré comme Franc Maçon par les auteurs de ce montage moche, des nationalistes lorrains qui trouvent Vardon un peu mou du genou sur « l’antisionisme » https://lorrainenationaliste.wordpress.com/tag/vardon-fn-collard-rbm-le-pen-identitraitres.

Les lecteurs du blog droites extrêmes (tenu par des journalistes du Monde) n’y seront pas étonné d’y trouver Philippe Vardon,[EDIT : Philippe Vardon sur Twitter dément participer à ce congrés. Une blague de ses potes white trash ? ]  un dissident du Bloc identitaire, fondateur de Nissa Rebelda qui ne cesse de jouer « Je t’aime moi non plus » avec Marine Le Pen, toujours partagée entre ses convictions racistes et son désir de passer pour une respectable Nadine Morano de droite. J’en profite pour dire que cet article US a été signalé par le vigilant Bordeaux Bordel, un excellent site antifa écrit dans cette belle ville enrichie par les cirrhoses.

 Le journaliste se focalise sur l’étonnante cohabitation d’un leader suprémaciste blanc américain et d’un idéologue « eurasianiste » violemment anti-américain. Les deux hommes, comme les autres participants à la conférence partagent la nostalgie du nazisme.

L’idéologue russe Alexandre Douguine doit apparaître à côté des nationalistes blancs américains à une conférence d’extrême droite en Hongrie en octobre.

Douguine, qui a récemment traité les ukrainiens de « race de bâtards » devant être « nettoyée », apparaîtra à l’événement de Budapest à côté de personnages comme Richard Spencer, le président du thinktank nationaliste blanc : National Policy Institute.
Spencer a dit à Buzzfeed que la conférence offrirait la chance pour des nationalistes d’à travers l’Europe et au-delà d’échanger des idées.

« Je pense qu’il y a beaucoup de choses qui arrivent en Europe qui je pense intéressent des gens comme moi et ceux qui veulent aller à la conférence et exciteraient les Américains qui se soucient de leur identité européenne, » a dit Spencer.

Conférence d’extrême droite

Tenu du 3-5 octobre, la conférence s’intitule ‘ l’Avenir de l’Europe : Perspectives sur la Géopolitique, l’Identité et le Nationalisme ‘.

Parmi les orateurs figurent le politicien d’extrême droite hongrois Marton Gyongyosi, qui a récemment appelé à une liste « des Juifs dangereux »; et Manuel Oschenreiter, un journaliste et un commentateur pour la chaîne de télévision russe RT, récemment cité comme éditeur du magazine d’extrême droite Zuerst! qui a glorifié l’Allemagne nazie.

Un orateur, l’auteur américain Richard Spencer, a soutenu que les gens noirs sont moins intelligents que les blancs et que « quand les Noirs sont laissés entièrement libres d’agir, la Civilisation Occidentale – n’importe quelle sorte de civilisation – disparaît. »

Douguine est un scientifique politique et l’avocat de l’eurasianisme, qui prévoit la Russie comme au centre d’un bloc de pouvoir conservateur qui résistera à l’hégémonie de l’ouest libéral.

Il a soutenu que l’Ukraine pourrait agir comme un tremplin pour la domination russe de l’Europe et a l’Union de Jeunesse eurasienne pour promouvoir ses idées parmi des jeunes.

Il est un conseiller du président de la Douma et a fait des apparitions largement vues à la télévision pour discuter de la crise de l’Ukraine à côté des représentants gouvernementaux russes.

Spencer, une ancienne plumes des Conservateurs américain, s’est déclaré un admirateur du président Vladimir Poutine.

« Je pense dans une large mesure que la révolution Maidan a été organisée et financée par des pouvoirs extérieurs, je ne pense pas que c’est une déclaration controversée, » il a dit, sur son site Web.

« Je comprends certainement la position des séparatistes ukrainiens (pro russes) et des nationalistes. Je pense que si on les considérent avec une certaine hauteur de vue, ils soutiennent la géopolitique de Washington et moi-même je suis plus en faveur de la Russie comme une puissance majeure entrant dans la scène internationale. La Russie a l’occasion, pour parler franchement, de rendre le Monde meilleur.

« Je suis soutiens Poutine à bien des égards, » a-t-il dit.

Spencer a dit qu’il se prépare à publier un livre par Douguine sur le philosophe allemand Martin Heidegger, qui a de façon controversée rejoint le parti nazi pendant la Deuxième Guerre mondiale.

« Nous sommes certainement honorés de l’avoir à notre conférence, » a dit Spencer.

« Je pense le fait que nous invitons Douguine montre nous voulons avoir un dialogue sain et vrai avec les courants majeurs de conservatisme russe, » a dit Spencer.

P.S.

L’annonce du congrès identitaire est inaccessible sur le Web depuis quelque jour mais l’araignée de Google en a gardé une trace .

Le ministre des affaires étrangère de Hongrie proteste contre le Congrés identitaire

Rajout du 14/11/2014 : un article du Slate américain traduit sur le site français. Il met l’accent sur l’enjeu pour les suprémacistes blancs de ce genre de rapprochement avec l’extrême-droite identitaire européenne

Un groupe néonazi à Kansas City en mai 2014. REUTERS/Dave Kaup
Un groupe néonazi à Kansas City en mai 2014. REUTERS/Dave Kaup

.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s