#pmo #pma Piège et main d’oeuvre : lesbophobe ou … lesbophobe ?

La librairie occupée l’Insoumise à Lille haut lieu de luttes anti-autoritaires et tournant autour de l’autonomie ouvrière, la lutte contre les répressions etc etc…organise ce soir un débat autour du livre La reproduction artificielle de l’humain (Alexis Escudero, Le Monde à l’envers, 2014). Cette présentation s’inscrit  dans une cycle qui débute et s’intitule « Contre la gauche ».  Et je trouve que ça démarre mal.

Ou cela tombe bien Alexis Escudero est proche de Pièces et main d’oeuvre ( PMO) un collectif créé pour critiquer la technopole de Grenoble il y a dix ans à qui l’on peut difficilement reprocher d’âtre de gauche. Bien que refusant de se définir précisément, PMO s’inscrit dans le courant neo-luddiste, qui tout en se défendant de toute technophobie, critique radicalement l’effet des nouvelles technologies souvent au nom dlibertés individuelles et de la nécessité de préserver l’homme tel qu’il est (par opposition au transhumanisme qui souhaite que l’on accélère la transformation de l’être humain). Comme on peut l’imaginer ce courant est d’origine américaine. S’inscrivant dans la mouvance anarchiste, le collectif pourrait être qualifié d’anarcho-primitiviste, l’aile gauche des néo-luddistes. ici une discussion entre anarchistes sur le sujet.

On négligerait ces empoignades entres fans de X Files, si de temps en temps PMO ne s’aventurait pas sur des terrains moins technologiques. Un site antifa relatait déjà

Les dérives confusionnistes de Pièces et Main-d’œuvre

le premier article incriminé s’intitule « Devoir d’insolence : nique les bobos« . Il republié par PMO d’après le défunt et confusionniste Rage Mag ; la rédaction de PMO s’exclame  » Voici un Belge qui n’a pas honte des Français ni de la France, et qui explique pourquoi. » de quel Belge s’agit-il ? l’auteur de l’article tient un blog assez crapoteux qui s’intitule « le laïcard belge » une sorte d e »Riposte laïque » d’outre quiévrain, qui sous couvert de laïcité s’attaque à l’islam. Et, à l’occasion défend la mémoire de Georges sorel, un rénégat du marxisme qui est le maître à penser du « syndiclisme nationaliste » et du fascisme.  devoir d'insolence

Sur Twitter réagissant sur le titre de l’article, quelques antifas essaient de croire à l’erreur de PMO. Soulignons au passage que l’article attaque un peu les Inrocks mais surtout les lillois Saïd Bouamama et Saidou de ZEP qu’on peut accuser de beaucoup de chose mais guère d’être des bobos (des beurgeois à la limite, mais non ! ) Saîd par exemple co-anime le comité des sans papiers de Lille.

Ensuite PMO va continuer sa dérive  » dissidente » « anti-politiquement correcte ». Quelques jours après la mort de Clément Méric, ils sortent l’habituelle bouillie de ceux que l’on accuse de dérive : les antifascistes seraient archaïque le vrai fascisme serait (les banques/le Ps/ Steve Jobs/ Hélène et les Garçons).  Ils semblent désormais se complaire dans l’image du rebelle sombre contre la bien-pensance, qui doit faire son effet vers trois heures du matin quand il n’y a plus de vin blanc à boire dans les soirées intello grenobloises.

Pmo a publié en avant première les premiers chapitres de La reproduction artificielle de l’humain, publié dans une maison qui leur est proche. Je n’ai pas tout lu, c’est assez gerbant. mais ça baigne dans l’homophobie. Visiblement les amours singulières sont pour ces primitivistes des innovations coupables. Indymedia Lille  a republié un point de vue antisexiste à pros d’un appel contre la manif pour tous et la PMA-GPA  signés d’Escudero et PMO. Une personne a posté sur Indymédia lille un texte accusant l’Insoumise de complicité de lesbophobie. Il a été placé en débat, c’est à dire qu’il n’est pas validé par le comité invisible d’Indymedia Lille. Une personne défendant l’insoumise a répondu à ce dernier texte.  qui a été placé dans les articles validés par Indymedia. En même temps , depuis longtemps les textes de Pmo sur Indymédia Lille sont placés en débats, et meêm l’annonce du débat de ce soir est en débat ! Sachant que les animateurs de l’Insoumise figurent semble -t-il parmi les modérateurs d’Indymédia, cela en dit beaucoup est sur le confusion, et sur leur respect, réel de la liberté d’expression.

Peut on tout dire : le peu que j’ai lu de M. Escudero me semble en effet très sexiste. un florilège

 

 

Fin 2012, début 2013. Le débat sur le mariage homosexuel occupe la scène politique et médiatique française. Manifestations, grandiloquences de tous bords, débats sans fin à l’Assemblée nationale, diatribes dans la presse et sur les plateaux télés s’enchaînent des mois durant. Tapage entretenu par le gouvernement socialiste tout juste élu pour divertir l’opinion de sa politique économique.

C’est le « mariage pour tous » : le « mariage homosexuel » est une expression de droite. L’argument selon lequel le gouvernement chercherait à détourner l’attention également.

Au-delà du mariage homo, des collectifs et associations LGBT (Lesbiennes, gays, bi et trans) imposent dans le brouhaha l’extension du droit à la procréation médicalement assistée (PMA) aux couples de lesbiennes. L’inter-LGBT en a fait un enjeu de la campagne présidentielle. La PMA, jusqu’alors réservée aux couples hétérosexuels médicalement infertiles, est travestie en condition impérieuse de l’égalité homos/hétéros. Le débat est sciemment réduit à cette fausse symétrie.

 

la revendication existe depuis au moins 2002 Voir aussi le Rapport 2005 2006  de l’inter-LGBT  Tous le paragraphe laisse penser qu’un lobby LGBT dicte ses caprices au gouvernement. C’est du complotisme : accuser un groupe humain que l’on hait d’une influence énorme : les juifs, les francs maçons, les antiracistes… L’air est connu.

L’auteur voit dans dans la LMPT , entre autres, « des homos opposés au mariage », ça fait penser à un dialogue d’Audiard

Le député Jussieu : Il y a des patrons de gauche ! Je tiens à vous l’apprendre.
Le président Beaufort : Oui, et y’a aussi des poissons volants mais qui ne constituent pas la majorité du genre.

 

C’est de la propagande. il y a surement quelques LGBT opposés aux mariages, à tous les mariages, et ils s’expriment abondamment. Ce sont davantage des gens de droite ( si l’homosexualité préserverait de la connerie ça se saurait) que des représentants des intêrets LGBT !   Il voit également des « défenseurs de la famille ». Sans aucune prise de distance. Donc deux filles qui vivent ensemble avec des enfants ce n’est pas une famille ? mes deux mamans

Comme tous les homophobes l’auteur a sa « bonne lesbienne » qui tient des propos en accord avec les siens : Marie-Josèphe Bonnet, une ex « Gouines rouges » une militante de la première heure du mouvement lesbien qui est a opposée au mariage. Insoupçonnable mais Oh wait ! Google sur Mme Bonnet apprend des trucs : son obsession est de réhabiliter la « Hyène de la Gestapo »  qui aurait été décriée par des témoins qu’elles aurait torturés, des femmes, qui sont aujourd’hui décédées. Il aurait fallu, je pense que l’auteur prenne quelque distance avec cette historienne flirtant avec le révisionnisme.

« Les scientifiques ont depuis longtemps mis en évidence la diminution du nombre de mâles chez les poissons des rivières polluées. Le déficit touche désormais l’espèce humaine »

Et…. ( Je veux dire , où est le problème ? )

Tout un chapitre est consacré à l’influence de la pollution sur la stérilité masculine. Du coup le elcteur comprend que si on multiplie les recours à la PMA c’est à cause de ce grave problème. Mais pourquoi la GPA ?   La réponse n’est pas dans le livre d’Escudero : la stérilité masculine ne concerne selon les sources scientifiques que  20 à 30 % des cas d’infertilité de couples. Mais visiblement c’est la perte de puissance masculine qui affecte particulièrement la rédaction très masculine de PMO.

«  Avec l’insémination artificielle tout est tellement plus simple ! Un coup de téléphone et le sperme est livré à domicile. L’abolition du coït entre mâle et femelle supprime du même coup les risques de maladies sexuellement transmissibles. Plus besoin surtout d’entretenir un mâle à l’année, ce qui est contraignant et coûte trop cher pour le peu de fois qu’on s’en sert (et imaginez en plus s’il ne fait pas la vaisselle) » (La reproduction artificielle de l’humain, p.89).

D’autres répondent à ces phrases ignobles.

Une dernière pour la route, c’est dans la conclusion.

 Qu’ils soient stériles par accident (hétérosexuels), ou par nature (homosexuels), il leur faut la chair de leur chair, le sang de leur sang, l’ADN de leur ADN

Les homosexuels stériles par nature ? L’auteur s’est relu, l’éditeur l’a relu, les gens du site PMO l’ont relu. Personne n’a été choqué ?

 

L’anarchisme est un humanisme. Des gens qui se réclament de ce courant d’idées ne peuvent pas faire preuve de racisme, de sexisme, d’antisémitisme, de classisme… C’est une évidence; il semble qu’il jamais se lasser de le rappeler. homophobie

 

 

une critique féministe des attaques contre la PMA :

http://blog.ecologie-politique.eu/post/La-Reproduction-artificielle

 

 

Publicités

6 réflexions sur « #pmo #pma Piège et main d’oeuvre : lesbophobe ou … lesbophobe ? »

  1. Début novembre 2014 PMO publie un texte antiféministe, homophobe et transphobe intitulé « Ceci n’est pas une femme (A propos des tordus ‘queer’) ». Fin décembre, PMO tente d’enfoncer le clou avec la publication d’un obscur texte d’anticipation. Deux nouveaux exemples qui confirment la dérive réactionnaire et l’antiféminisme de PMO et de ses alliés.
    On peut lire une réaction ici : http://grenoble.indymedia.org/2015-01-10-Pieces-et-main-d-oeuvre-a-la

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s