La « dissidence soralienne », c’est la BAC de la pensée.

Quartiers libres

L’opinion publique n’existe pas. Elle se fabrique sur des consensus et est le reflet de la pensée dominante du moment.
Aujourd’hui les opinionistes de droite, malgré leur posture victimaire, sont à l’offensive sur les terrains économiques et sociaux.
Cette rhétorique de victime face à l’immigration, au prétendu déclin de la France blanche et chrétienne, face aux pauvres qui profitent, aux femmes, aux minorités sexuelles, aux musulmans et aux noirs alors que les patrons et la classe dominante à laquelle ils appartiennent n’ont jamais amassé autant de puissance fait penser à celle de la légitime défense utilisée par la forces de l’ordre.

soral_crs

Aujourd’hui, malgré ce qu’ils peuvent bien

View original post 629 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s