Etienne Chouard en plein délire

ça sent le vomi...

« Pour moi, Alain Soral est à gauche parce qu’il se bat contre les privilèges. C’est un résistant. Alors oui, il dit aussi des choses qui me déplaisent, par exemples sur les pédés, mais ça me paraît secondaire. Ça ne vous étonne pas qu’un chef de bande comme lui, traité par tout le monde d’anti-démocratique, soit à la tête du mouvement qui défend peut-être le plus ma thèse démocratique? »  (source)
Un néo-nazi revendiqué et assumé serait de gauche, vraiment ? M’enfin ! Si ça ce n’est pas un discours qui contribue à entretenir la confusion des repères politiques, je ne sais pas comment je m’appelle… Et dire que tant de gens à gauche lui voue un culte si exagéré, une confiance si aveugle… Faut quand même pas pousser ma grand-mère dans les orties, Etienne. Faire l’éloge d’un tel type, fallait oser… Je vous en prie, il y a urgence…

Voir l’article original 12 mots de plus

c’est l’Express qui nous le dit : le FN, un parti aux complaisances étrangement néo-nazies… #antifa

Journal d'un #antifa (parmi d'autres)

CaptureIl est assez amusant de m’apercevoir soudainement que c’est finalement la même source peu suspecte de gauchitude et d’antifascisme militant, l’Express qui,  après un billet ce matin sur le champion du confusionnisme politique français, sur mon autre blog (celui  qui engrange les trucs qui puent vraiment très fort),  me procure  cette fois le contenu de ce deuxième billet. Déjà, lorsque j’ai appris que la direction du FN avait l’intention, dans sa logique de pseudo dédiabolisation, de traquer ce qu’ils perçoivent comme des dérapages, alors que cela constitue de toute évidence leur réel fond de commerce profondément lepéniste, je me suis dit  en souriant qu’ils allaient vraiment avoir là du pain (blanc ?) sur la planche… Cela n’a pas manqué. Les contenus antisémites, pour seul exemple,  véhiculés par des élus du FN sur les réseaux sociaux sont en effet légion. Aussi, je me devais de porter à votre attention…

Voir l’article original 558 mots de plus

« Je ne suis pas un fan de débat. Je préfère le dialogue »

Fragments sur les Temps Présents

1620591_676347069074950_925076808_nPropos de Stéphane François recueillis par Frédéric Saenen pourla revue Jibrile, 25 septembre 2014

Revue Jibrile : D’où vous vient cet intérêt pour les subcultures, en particulier celles de droite ? Pourriez-vous nous en faire une généalogie de cette passion depuis le / les événement(s), découverte(s), lecture(s), rencontre(s) qui la déclenchèrent ?

Stéphane François : Rude question. Il est toujours très difficile de revenir sur son parcours et ses motivations. L’intérêt pour les contre-cultures, en général, date de mon adolescence : à l’époque j’ai découvert pêle-mêle tout ce qui me passionne encore aujourd’hui : les musiques expérimentales, le cinéma « bis » (ou de « genre »), l’ésotérisme, les bandes-dessinées, les « mystères de l’histoire », les ovnis, etc. J’ai une bibliothèque et une cédéthèque littéralement monstrueuses. Je passais dans mon lycée de campagne pour un vrai extraterrestre… D’ailleurs, c’est à cette époque que j’ai commencé à accumuler des matériaux. L’intérêt pour les contre-cultures de droite est venu après…

Voir l’article original 3 198 mots de plus

2014 : Nous n’en avons toujours pas fini avec les violences faites aux femmes

Solidarité Ouvrière

Appel à la manifestation du samedi 22 novembre 2014, 14h30 Bastille à Paris, auquel se joint l’Initiative Communiste-Ouvrière.

La société dans laquelle nous vivons n’est pas égalitaire. Les hommes exercent sur les femmes des rapports de domination qui se manifestent dans tous les domaines de la vie. Tout rapport de domination se maintient grâce à la violence.

fezm

Ces violences contre les femmes ont lieu dans tous les milieux, dans tous les territoires, dans tous les pays.

Elles sont universelles car les inégalités femmes / hommes, la domination masculine, sont universelles. Elles sont particulièrement utilisées comme arme de guerre lors des conflits armés et légitimées par les intégrismes religieux.
Elles prennent différentes formes : viols et autres agressions sexuelles, violences conjugales ( physiques mais aussi psychologiques, économiques, sexuelles), violences au travail, harcèlement sexuel, mutilations sexuelles, prostitution, mariage forcé, sexisme, lesbophobie, violences contre les femmes en situation de handicap, de…

Voir l’article original 1 129 mots de plus

17 Novembre 2014 – Célébrations du soulèvement de Polytechnique

Solidarité Ouvrière

Vidéo : manifestation du 17 Novembre 2014 pour la Célébration du soulèvement de Polytechnique à Athènes.

Voir l’article original

Face au miroir : Soral et le silence des médias

une anlyse ( je ne partage pas tout ) !

Quartiers libres

La mise à nu du parrain de la « dissidence » ouvrira sans doute les yeux à beaucoup de personnes sur la nature réelle de ce mouvement, des figures qui le composent et de leurs motivations profondes.

soral_maton
Le premier constat est que la grande presse et les télévisions ne se sont pas emparées de l’affaire. Alors que depuis des années le leitmotiv de la mouvance Dieudonné-Soral est de clamer que les médias sont aux ordres du « lobby juif » dont ils sont les vrais ennemis, aucun média mainstream (même people) ne s’est jeté dessus.
Si des gens adhèrent encore à cette vision du monde et du « sionisme », c’est la preuve pour eux que

Voir l’article original 493 mots de plus

#PMO vs #PMA : le match retour #féministes contre #néo-luddites.

Ielles l’avaient promis les personnes qui s’étaient opposé à un débat sur le livre d’Escudero La reproduction artificielle de l’humain (Alexis Escudero, Le Monde à l’envers, 2014) organisent ce soir un débat à l’Insoumise. C’est assez rassurant pour l’état de la gauche critique lilloise, que cette sorte de droit de réponse ait lieu là où le débat avait été organisé. Entre temps Pièces et main d’oeuvre dont Escudero assume « quasiment toutes les positions » a continué dans son délire LGBTQIF-phobe. Le débat auquel des néo_luddistes ont promis de participer tique d’être intéressant. Voici l’annonce parue sur Indymédia Lille du débat.
Néo-luddistes de droite (SOS tout petits)
Néo-luddistes de droite (SOS tout petits)
Pour une critique émancipatrice de la pma

PMA, DPI, IAD, FIV : les techniques d’assistance médicale à la procréation sont au cœur du débat… depuis qu’est envisagée son ouverture à toutes les femmes, y compris célibataires et lesbiennes.

Pourquoi, comment poser des limites ouvertes par la technoscience et ne pas lui abandonner la gestion de nos vies ? Pourquoi, comment poser ces questions dans une perspective anti-patriarcale ?

Et si un examen attentif de ces techniques et de leurs usages nous aidait à concilier critique sans concession de la technique et regard féministe ?

Avec Aude Vincent et Aude Vidal, contributrices au dossier « Qui est réac ? Qui est moderne ? » de la revue d’écologie politique L’An 02.

À l’invitation de CheZ VioleTTe, centre de femmes à Lille Moulins, et du collectif L’Insoumise.

À 18h, apéro-rencontre en non-mixité CheZ VioleTTe, place Vanhoenacker.

 

Il est assez gênant cependant, que ce contre débat porte le même que l’article écrit par deux militantes lilloises, article qui n’est accessible qu’en payant. Il n’est jamais bon de mêler le commerce et le militantisme.

Néo-luddistes apolitiques
Néo-luddites apolitiques