Féminicide ? non merci.

J’aime bien « les échos gauchos », mais une de fois plus on voulant se défendre, il s’enfonce un peu plus. Quand des ouvriers traitent un intello communiste de bourgeois, il se demande pourquoi il a mérité une telle indignité, ais il ne dit pas « je suis plus ouvrieriste que vous, espèce de pue la sueur. Là, l’homme qui regarde à gauche s’englue dans les ambigüités de « l’homme féministe », qui est un peu comme le patron social. Je n’ai pas le temps d’aller voir pourquoi, sur un blog politique il souligne les qualités potagères d’une journaliste, mais on peut comprendre les réactions féministes ! Quand il qualifie le féminisme de noble comba, c’est par mépris pour des combats roturiers ? Sur le fond, le meurtre d’une personne dominée, par une personne qui la domine me semble en effet plus grave que le contraire, ou qu’un meurtre entre égaux. Je ne condamne pas forcément le tyrannicide, le meurtre d’un mari violent, d’un père violeur, etc, je demande à en savoir plus. Je partage, j’imagine, beaucoup des convictions humanistes de gauche de combat, mais parler de l’humanisme sans souci d’équité, je veux dire de rétablissement d’une égalité bafouée, me parait parler « avec un cadavre dans la bouche.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s