Une jeune femme danse sans hidjab dans le métro de Téhéran

Solidarité Ouvrière

Publiée sur la page facebook « My Stealthy Freedom » ( آزادی یواشکی زنان در ایران), où des femmes iraniennes défient les lois du régime concernant le voile obligatoire, une jeune iranienne s’est fait filmer en train de danser sans voile dans le métro de Téhéran.

Alors que les jeunes qui se sont filmés en train de danser sur happy ont été condamnés à de lourdes peines, cette courageuse iranienne entend protester ainsi contre les lois répressives et misogynes de la République Islamique d’Iran.

Voir l’article original

Parution [print & web] : Perpignan, une ville avant le Front national ?

Fragments sur les Temps Présents

la gare de perpignan vue par salvador daliJérôme Fourquet, Nicolas Lebourg et Sylvain Manternach, Perpignan, une ville avant le Front national ?, Fondation Jean Jaurès, Paris, 2014, 134 p.

Perpignan est la seule ville de plus de 100000 habitants où le Front national est arrivé en tête au premier tour des élections municipales de 2014. Pourquoi celui-ci n’a-t-il pas gagné au second ?

A partir d’un décryptage de la campagne et du scrutin, les auteurs de cet essai explicitent la tentation frontiste des Perpignanais. Paupérisation et antagonismes ethniques jouent un rôle, tout comme la crédibilisation de l’offre politique frontiste.   Une étude locale à valeur nationale.

Vous pouvez téléchargement gratuitement le pdf ou commander l’ouvrage ici.Perpignan-une-ville-avant-le-Front-national_medium

Sommaire 

Lignes de front …………………………………………………………… 5
Propos sur la méthode ……………………………………………….. 19
Vote frontiste et population originaire
des mondes arabo-musulmans ……………………………………. 33
Une ville du Sud ? ……………………………………………………… 55
Le quar tier gitan et l’offre politique ………………………….. 75
Les dynamiques électorales ……………………………………….. 91
Une élection entre clivage…

Voir l’article original 68 mots de plus

#antisémitisme, #antisionisme, #antifacisme, #confusionnisme : invitation au débat

« Ce qui nous préoccupe réside dans les proximités malsaines auxquelles cette bêtise peu utile “antisioniste” (appelons les choses par leur nom) mène nos camarades. Car rappelons le, l’antisionisme est avant tout ce qui sert de masque et de fond de commerce à une large partie de l’extrême-droite antisémite. »

Journal d'un #antifa (parmi d'autres)

anticonspis_recadré-672x372source

Bien que datant de plus de 6 mois, il m’a semblé utile de relayer cet article que  je viens de découvrir sur le site des 3A. Il me semble d’autant plus d’actualité que je ne cesse de constater jour après jour, ici et là, sur les réseaux sociaux, les ravages de ce confusionnisme politique qu’ils dénoncent à juste titre. Beaucoup trop de nos camarades,  militants ou sympathisants de la gauche du PS, et même de ceux qui se disent anarchistes et libertaires, se réfugient en effet derrière cette notion d’antisionisme pour dissimuler leur antisémitisme ou leur haine des israéliens de manière indistincte, alors qu’ils sont, comme le rappelle fort à propos ce texte, un peuple traversé par des mouvements politiques contradictoires, et qu’il existe aussi en Israël des citoyens de gauche qui récusent la politique, que je je trouve pour ma part extrêmement droitière, du gouvernement. Dire cela…

Voir l’article original 1 766 mots de plus