Photos de la manifestation des chômeurs et précaires à Paris

Solidarité Ouvrière

Quelques photos prises par un camarade de la manifestation des chômeurs et précaires le 6 décembre dans les rues de Paris.

Manifestation à Paris le -12-2014 (5)

Manifestation à Paris le -12-2014 (4)

Voir l’article original

Toulouse : Le 115 ne répond plus face au manque d’hébergement

Solidarité Ouvrière

La Dépêche, 9 décembre 2014 :

Les agents de la veille sociale, et notamment du 115, ont débrayé hier après-midi pendant 2 heures devant leurs bureaux. Une grève pour tirer la sonnette d’alarme sur la situation de l’hébergement à Toulouse. «Il faudrait 500 places d’hébergement d’urgence supplémentaires à Toulouse. L’an dernier, la préfecture en a ouvert 200. Mais cette année, aucune promesse n’a été faite et il y a même 126 places d’urgence en moins cet hiver», signale Sylvie Fernandez, la porte-parole des travailleurs sociaux du 115.

Si le département compte plus de 2000 places d’hébergement ouvertes toute l’année, dont près de 650 pour l’hébergement d’urgence, «c’est encore insuffisant. En moyenne, 250 personnes appellent le 115 chaque jour. Nous devons refuser l’hébergement à 90 % d’entre eux, notamment les familles», considère Sylvie Fernandez. Sans compter que les téléphones du 115 sont «saturés. Nous ne pouvons décrocher qu’à 15 % des…

Voir l’article original 134 mots de plus

Journée internationale de lutte contre les violences faites aux travailleuSES du sexe!

Riposte Radicale

Riposte Radicale soutien et relaie l’initiative du STRASS pour la journée internationale de lutte contre les violences faites aux travailleurEUSES du sexe!

A Toulouse: rendez-vous mercredi 17 décembre à 17h sur la Place Belfort!

1825282-774a34

Violences faites aux travailleurSES du sexe: État complice!

Le 17 Décembre est la journée internationale de lutte contre les violences faites aux travailleurSEs du sexe. Répression, expulsions, viols, agressions, exploitation, injonctions au silence, stigmatisation : les violences auxquelles font face les prostituées et travailleurSEs du sexe sont nombreuses, trop nombreuses.

Alors que le délit de racolage n’est toujours pas abrogé malgré ses conséquences catastrophiques, régulièrement dénoncées, sur nos conditions de travail et notre santé, les arrêtés municipaux interdisant la présence de travailleurSEs du sexe dans l’espace public se sont multipliés, de Lyon à Toulouse, en passant notamment par Lille et Bordeaux. Sous couvert de lutter contre l’exploitation des prostituées et travailleurSEs du sexe, c’est la répression…

Voir l’article original 280 mots de plus