[spam!] L’innovation ne s’arrêtera jamais.

 

 

 

ATTENTION (NDA) Ne pas cliquer sur le lien suivant si on est mineur ou prude comme le neuromancien ! Si ce message n’apparait pas consultez le en ligne.

L’innovation ne s’arrêtera jamais. Rappelons-le encore une fois aujourd’hui, avec la sortie de cette nouvelle version du prestigieux site Mes films.Mes films, comme son nom l’indique, est résolument orienté films de qualité. L’innovation aujourd’hui est la mise à  disposition des contenus vidéo adaptés à  des supports spécifiques : Ipod, PSP ou encore le lecteur portatif Archos. Fini les visionnements en catimini derrière l’écran de l’ordinateur, vous pourrez emporter vos contenus avec vous dans le train, métro et partout où votre imagination vous guidera.

En plus des formats haute qualité portables, le contenu est également disponible en plusieurs débits streaming dont le plus élevé correspond aux normes officielles qualitatives du DVD.

Pour suivre ou devancer les tendances, Mes films est donc le site de l’avenir, que l’on tient en poche. Encore une innovation inédite sur le marché français.

 

            
            

[SPAM !] ATTENTION VOTRE COMPTE YAHOO MAIL RISQUE D’ETRE FERMER‏ DERNIER AVERTISEMENTS

(Comment les historiens du Net pourront-ils dans cinquante ans retracer la saga du spam ! aussi reçu, aussitôt détruit ! J’ai une certaine tendresse pour les escrocs minables, pour les rabatteurs interlopes vers des sites de salopes, pour les Africains qui nous content des aventures picaresques. je de temps en temps je livrerai ici les plus beaux de mes spams.)

Lundi 17 octobre 2011 18h36
De:
À:
Destinataires-non communiqués

Cher(e) Membre

En raison de la congestion de tous les utilisateurs de Yahoo et l’enlèvement de tous les comptes inutilisés Yahoo, le service de vérification Yahoo seras obligé de fermer votre compte, vous devrez confirmer votre e-mail en remplissant vos informations de connexion ci-dessous au cas où le formulaire n’est pas totalement rempli votre compte sera  suspendue dans les 24 heures pour des raisons de sécurité.

Nom: ………………………………………………………..
.
Prénom: …………………………………………………….

Identifiant yahoo: ………………………………………..

Mot de passe: ……………………………………………..

Date de naissance: ……………………………………….

Profession: …………………………………………………

Pays de résidence: ……………………………………….

Après vous devez avoir suivi les instructions de la feuille, votre compte Yahoo! Ne sera pas interrompu et continuera comme d’habitude. Je vous remercie pour votre coopération habituelle. Nous nous excusons pour tout inconvénient.

Yahoo!Service à la clientèle
Cas client numéro: 8941624
Propriété: Sécurité des comptes


Yahoo! controls the data collected in this survey and may use your responses (together with existing data it has about you) to make sure its products and services meet your needs and preferences. Yahoo! will treat all data collected from you in accordance with Yahoo!’s privacy policy. To review this privacy policy, please see:http://privacy.yahoo.com/privacy/us/ This survey is being conducted by Yahoo! and hosted on Confirmit by

Primaires : J’ai testé pour vous les 2 programmes 2 gauche

J’ai adhéré au PS il y a trois ans, grâce au bon score réalisé par Uma ( Un monde d’avance ) le courant Benoît Hamon -Emmanuelli. Jusque là j’ai suivi les vagues consignes transmises aux adhérents par ce mouvement très parisien.

Mais pour les Primaires citoyennes, le doute m’habite. Uma soutient-il Aubry par conviction ou pour obtenir, en échange des postes : les chefs d’Uma sont tous des politiciens professionnels et ils paient des poussettes de luxe à leurs bébés. Pendant la mini campagne je n’ai pas entendu la voix discordante d’Hamon. Tout ceci m’inquiète

Alors j’ai fait la liste des 20 points sur lesquels je pourrais juger un programme, ce qui me tient à cœur. L’avenir de ma fille, les études de mon fils l’école primaire de ma fille(une autre) les conditions de travail de ma fille ( une autre), de ma femme, de mes potes. Comment Mo va pouvoir rester à wazm ? Comment les potes du bistrot d’en face de l’ex usine qu’est devenue un Lidl vont pouvoir arrêter de passer la journée à regarder leurs mains rouges et crevassées, comme si elles étaient des oiseaux morts.

J’ai pondéré, noté chaque point sur 15, 10, 5

J’ai secoué, additionné. ça donne Montebourg vainqueur, faites votre calcul ( vous pouvez le faire en ligne ici )

Martine Aubry ; Innovation et justice la France en rêve aussi

Euratechnologie est, aux portes de Lille, l’un de symboles d’une volonté acharnée de l’équipe municipale : panser les plaies née de la mondialisation. On se souvient que lorsque les Européens croyaient encore pouvoir sauver quelques meubles, ils sacrifièrent leurs industries manœuvrières, telles que leur textile, en pensant mieux exporter leurs industries à valeur ajoutée (ce qui, en langage de financier, veut dire qu’elles rapportent beaucoup en créant peu d’emploi, comme quoi les financiers ont compris la théorie marxiste de la valeur.) Dans la région de la Lainière de Roubaix, on imagine que les négociations uruguayennes ont causé beaucoup de chômage et d’usines fermées. Les politiques, alors se sont dit ; il faut trouver un emploi… pour ces usines. Ca semble peu croyable mais c’est ainsi. Bien sûr, en remettant de l’activité dans les anciennes usines, leur intention principale est de créer des emplois, mais ceux-ci sont trop qualifiés pour les anciennes ouvrières de chez DMC (à Loos) ou réservés aux jeunes.

Toujours est-il que Pierre Mauroy puis Martine Aubry ont quelques réussites à leurs actifs. On n’imagine pas comme il est compliqué pour un maire de requalifier une friche industrielle, le nombre d’autorisations à obtenir, et tous ces gens à qui il faut gratter de l’argent, l’Europe, l’Etat, les collectivités territoriales. Et ensuite il faut convaincre les chefs d’entreprise de venir louer des plateaux… Lille a réussi ainsi Eurasanté, Euratechnologie, et Oxylane, où Décathlon a relocalisé une partie de la fabrication de vélo autrefois asiatique. C’est Pierre de Saintignon, qui connait bien le monde de l’entreprise pour avoir était directeur de l’insertion chez Darty qui s’occupe de ce type de dossier à la mairie de Lille. Il est normal qu’il préside le mardi 4 octobre, une réunion destinée aux chefs d’entreprise à Euratechnologie.

La droite veut enrichir sa clientèle

Une bonne centaine de personne étaient présentes, mais il est difficile de savoir combien n’étaient pas des militants martinistes venus soutenir leurs chefs. Les discours tenus par les responsables socialistes étaient adaptés à une assistance de décideurs, sans tomber dans les ex-pièges de la surenchère libérale. Akim Oural, maire PS du quartier a accueilli ses invités en plaçant la réunion dans le cadre de la campagne des primaires.  (La droite) « veut enrichir sa clientèle, nous voulons enrichir la France, et c’est au cœur du projet de Martine Aubry » a dit Patrick Kanner, président du Département du Nord, un des rares Mauroyiste qui ne soit pas Hollandiste.  Dans la salle, un universitaire s’est écrié «  C’est dans l’innovation que réside la valeur, et l’espoir des améliorations des conditions sociales. Martine Aubry promet un effort sur la recherche et c’est un bon signe » Un chef d’entreprise innovante s’inquiète «  Beaucoup de choses ont été crées en France ou en Europe et développé aux States ; Internet, le GPS. Il faut aider au transfert entre la recherche et l’entreprise. « On pourrait rétorquer que pour le téléphone portable, c’est le contraire : inventé par Motorola, et lancé par Nokia, C’est plus une question de flair de dirigeants que de fonds publics. Un chef d’entreprise œuvrant dans la santé voudrait plus de coopération entre public et privé dans ce domaine ( Ok de Saintignon) . Jean-Yves Vasseur, président départemental des Restos du Cœur s’inquiète de la précarité qui s’aggrave, et un jeune de l’emploi des jeunes.

Patrick Kanner tacle Sarkozy «  Il avait promis  « la pauvreté diminuera d’un tiers pendant mon mandat » elle a augmenté de 25 % ». Il renvoie le ministre du Logement récemmment Apparu à la télé, dans les cordes «  il nous dit que le logement social a augmenté, certes, mais moins que l’augmentation de la population, le problème s’aggrave ». Autre exemple, le lendemain il devait répondre à une interview de Marianne sur la démutualisation : les salariés sont de plus en plus nombreux à quitter leur mutuelle de santé, parce qu’ils ne peuvent plus la payer. L’augmentation de 5 % en janvier prochain, due à une nouvelle taxe va accélérer les choses. Pour M. Kanner, Sarkozy, cyniquement joue sur deux tableaux ; il espère que les classes populaires, désespérées n’iront pas voter, ou fasse gonfler le score du Front National, un second tour à la 2002 c’est son seul espoir de vaincre.

Pierre de Saintignon, premier adjoint de martine Aubry à la mairie de Lille, premier vice-président du Conseil régional, rappelle ensuite les trois priorités de « Martine » ; l’emploi, l’éducation et la sécurité. Il rappelle le projet socialiste d’une banque nationale d’investissement pour investir dans les Pme. Il signale que pour les jeunes, les socialistes créeront l’allocation d’autonomie, qui permettra aux étudiants d’étudier sans devoir travailler. Et ils relanceront 300 000 emplois jeunes sous le nom d’emplois d’avenir. « Existe–t-il quelque chose de plus important que de tracer un avenir pour la jeunesse ? Si on répond oui on doit abandonner toute activité politique ou syndicale ! C’est la question fondamentale qui se pose à la République à l’heure actuelle. »

Sur le numérique il rappelle la phrase de Martine Aubry «  Le meilleur du numérique est ce qui développe l’autonomie et la créativité. » Il faut donc supprimer Hadopi. La Cnil deviendra commission nationale pour les libertés informatique, le contraire de ce qu’elle est actuellement.

Dans la salle un directeur de centre d’insertion raconte qu’il a pu amener une vingtaine de jeune Tourquennois dans un campus américain, au frais du clan Aubry (Communauté urbaine, Conseil régional) Il aimerait voir au pouvoir national les mêmes.

Intermède comique avec le successeur local de Coluche qui se plaint que Montebourg aie traité Aubry d’enfant de Delors. Saintignon confirme la paternité, et s’attarde avec un peu de complaisance sur ces week-end dans la famille Delors.

Mais il conclut en demandant que l’on cesse de choisir entre justice sociale et innovation technologique ; beaucoup rêve d’allier des deux. Gageons qu’un jour la France en rêvera aussi !

 

Martine Aubry ; Innovation et justice la France en rêve aussi

Euratechnologie est, aux portes de Lille, l’un de symboles d’une volonté acharnée de l’équipe municipale : panser les plaies née de la mondialisation. On se souvient que lorsque les Européens croyaient encore pouvoir sauver quelques meubles, ils sacrifièrent leurs industries manœuvrières, telles que leur textile, en pensant mieux exporter leurs industries à valeur ajoutée (ce qui, en langage de financier, veut dire qu’elles rapportent beaucoup en créant peu d’emploi, comme quoi les financiers ont compris la théorie marxiste de la valeur.) Dans la région de la Lainière de Roubaix, on imagine que les négociations uruguayennes ont causé beaucoup de chômage et d’usines fermées. Les politiques, alors se sont dit ; il faut trouver un emploi… pour ces usines. Ca semble peu croyable mais c’est ainsi. Bien sûr, en remettant de l’activité dans les anciennes usines, leur intention principale est de créer des emplois, mais ceux-ci sont trop qualifiés pour les anciennes ouvrières de chez DMC (à Loos) ou réservés aux jeunes.

Toujours est-il que Pierre Mauroy puis Martine Aubry ont quelques réussites à leurs actifs. On n’imagine pas comme il est compliqué pour un maire de requalifier une friche industrielle, le nombre d’autorisations à obtenir, et tous ces gens à qui il faut gratter de l’argent, l’Europe, l’Etat, les collectivités territoriales. Et ensuite il faut convaincre les chefs d’entreprise de venir louer des plateaux… Lille a réussi ainsi Eurasanté, Euratechnologie, et Oxylane, où Décathlon a relocalisé une partie de la fabrication de vélo autrefois asiatique. C’est Pierre de Saintignon, qui connait bien le monde de l’entreprise pour avoir était directeur de l’insertion chez Darty qui s’occupe de ce type de dossier à la mairie de Lille. Il est normal qu’il préside le mardi 4 octobre, une réunion destinée aux chefs d’entreprise à Euratechnologie.

La droite veut enrichir sa clientèle

Une bonne centaine de personne étaient présentes, mais il est difficile de savoir combien n’étaient pas des militants martinistes venus soutenir leurs chefs. Les discours tenus par les responsables socialistes étaient adaptés à une assistance de décideurs, sans tomber dans les ex-pièges de la surenchère libérale. Akim Oural, maire PS du quartier a accueilli ses invités en plaçant la réunion dans le cadre de la campagne des primaires.  (La droite) « veut enrichir sa clientèle, nous voulons enrichir la France, et c’est au cœur du projet de Martine Aubry » a dit Patrick Kanner, président du Département du Nord, un des rares Mauroyiste qui ne soit pas Hollandiste.  Dans la salle, un universitaire s’est écrié «  C’est dans l’innovation que réside la valeur, et l’espoir des améliorations des conditions sociales. Martine Aubry promet un effort sur la recherche et c’est un bon signe » Un chef d’entreprise innovante s’inquiète «  Beaucoup de choses ont été crées en France ou en Europe et développé aux States ; Internet, le GPS. Il faut aider au transfert entre la recherche et l’entreprise. « On pourrait rétorquer que pour le téléphone portable, c’est le contraire : inventé par Motorola, et lancé par Nokia, C’est plus une question de flair de dirigeants que de fonds publics. Un chef d’entreprise œuvrant dans la santé voudrait plus de coopération entre public et privé dans ce domaine ( Ok de Saintignon) . Jean-Yves Vasseur, président départemental des Restos du Cœur s’inquiète de la précarité qui s’aggrave, et un jeune de l’emploi des jeunes.

Patrick Kanner tacle Sarkozy «  Il avait promis  « la pauvreté diminuera d’un tiers pendant mon mandat » elle a augmenté de 25 % ». Il renvoie le ministre du Logement récemmment Apparu à la télé, dans les cordes «  il nous dit que le logement social a augmenté, certes, mais moins que l’augmentation de la population, le problème s’aggrave ». Autre exemple, le lendemain il devait répondre à une interview de Marianne sur la démutualisation : les salariés sont de plus en plus nombreux à quitter leur mutuelle de santé, parce qu’ils ne peuvent plus la payer. L’augmentation de 5 % en janvier prochain, due à une nouvelle taxe va accélérer les choses. Pour M. Kanner, Sarkozy, cyniquement joue sur deux tableaux ; il espère que les classes populaires, désespérées n’iront pas voter, ou fasse gonfler le score du Front National, un second tour à la 2002 c’est son seul espoir de vaincre.

Pierre de Saintignon, premier adjoint de martine Aubry à la mairie de Lille, premier vice-président du Conseil régional, rappelle ensuite les trois priorités de « Martine » ; l’emploi, l’éducation et la sécurité. Il rappelle le projet socialiste d’une banque nationale d’investissement pour investir dans les Pme. Il signale que pour les jeunes, les socialistes créeront l’allocation d’autonomie, qui permettra aux étudiants d’étudier sans devoir travailler. Et ils relanceront 300 000 emplois jeunes sous le nom d’emplois d’avenir. « Existe–t-il quelque chose de plus important que de tracer un avenir pour la jeunesse ? Si on répond oui on doit abandonner toute activité politique ou syndicale ! C’est la question fondamentale qui se pose à la République à l’heure actuelle. »

Sur le numérique il rappelle la phrase de Martine Aubry «  Le meilleur du numérique est ce qui développe l’autonomie et la créativité. » Il faut donc supprimer Hadopi. La Cnil deviendra commission nationale pour les libertés informatique, le contraire de ce qu’elle est actuellement.

Dans la salle un directeur de centre d’insertion raconte qu’il a pu amener une vingtaine de jeune Tourquennois dans un campus américain, au frais du clan Aubry (Communauté urbaine, Conseil régional) Il aimerait voir au pouvoir national les mêmes.

Intermède comique avec le successeur local de Coluche qui se plaint que Montebourg aie traité Aubry d’enfant de Delors. Saintignon confirme la paternité, et s’attarde avec un peu de complaisance sur ces week-end dans la famille Delors.

Mais il conclut en demandant que l’on cesse de choisir entre justice sociale et innovation technologique ; beaucoup rêve d’allier des deux. Gageons qu’un jour la France en rêvera aussi !

 

Etudiant vacataire : doublement précaire

Derrière les arbres la misère

(communiqué de SUD Etudiant Mirail)
La moitié des étudiant-e-s sont contraint-e-s de travailler pour financer leurs études.
Un certain nombre d’entre nous sont ainsi employé-e-s comme vacataires à l’université(1), pour aider aux inscriptions lors de la rentrée universitaire, pour participer au bon fonctionnement de la bibliothèque universitaire, etc.
En tant qu’étudiant-e-s pauvres et en tant que vacataires, ces étudiant-e-s sont doublement précaires : dans leurs conditions de travail et dans leurs conditions d’études.
C’est parce que cette double précarité est injuste que SUD Etudiant revendique la mise en place d’un salaire universel, qui permette à tou-te-s d’étudier sans être tributaires d’un emploi précaire ou être favorisé-e par son origine sociale, car les études doivent être un droit pour toutes et tous. C’est parce que la situation de tout-es les travailleurs/ euses précaires est inacceptable que SUD Etudiant exige leur titularisation.
Les vacataires qui travaillent sur le Mirail rencontrent actuellement un certain nombre de difficultés.

  • Certain-e-s, parmi ceux qui avaient travaillé-e-s aux inscriptions pour l’an née 2009-2010, n’ont toujours pas été payés.
  • Des vacataires qui travaillent à la BU viennent d’apprendre qu’ils ne toucheront qu’au mois de juillet leur paye du mois de mai. Cela sous prétexte de changements administratifs.

En faisant des difficultés au paiement des vacataires, les responsables ajoutent encore de l’injustice sociale à l’injustice sociale.
Les étudiant-e-s vacataires doivent être payés immédiatement !
Le paiement d’un loyer ne peut être délayé,
Le paiement d’un salaire ne peut l’être non plus !

SUD Etudiant Mirail
Vendredi 14 mai 2010
http://sudetudiant31.free.fr/
sudetudiant.mirail@gmail.com
05.61.50.37.74
Local sous l’amphi 2

(1) Toulouse Mirail

Comment le ministère bricole le sort des documentalistes

Nous avons pu nous procurer le premier projet de circulaire sur « Déploiement numérique et politique documentaire des écoles et des établissements », d’avril dernier. Vous trouverez ci-après une comparaison entre les deux versions du texte, celui qui a circulé à l’intérieur du ministère, et celui qui a été remis aux syndicats.. Il est patent que dans on ne sait quelle hâte, le ministre a souhaité que l’on transforme une circulaire accompagnant « le plan numérique » en lettre de mission vite faite. Pour cette raison, pour ce mépris, les syndicats devraient rejeter le texte en bloc, à mon avis.

Ces circonstances expliquent « l’oubli » du livre dans le texte actuel. On verra aussi que le premier texte dissipe certaines ambiguïtés. Oui, le chef d’EPLE est le pilote de la politique documentaire. Le professeur documentaliste devient une sorte de communauty manager.  Il passe aussi du corps professoral à l’administration !

Le texte du 5 mai apparaît comme ça

Le texte du 4 avril comme ça

Et mes propres commentaires comme ça

Textes de référence
– circulaire n° 77-070 du 17 février 1977
– circulaire n° 79-174 du 9 mai 1979
– Circulaire n° 86-123 du 13 mars 1986 définissant les missions des « personnels exerçant dans les
CDI », BO n°12, 27 mars 1986.
– Loi n° 89-486 du 10 juillet 1989 – Loi d’orientation sur l’éducation généralisant les CDI à tout établissement et création du Capes de documentation
– circulaire n° 2010-38 du 16-3-2010 MEN – DGESCO relative à la préparation de la rentrée 2010
(Cette circulaire abroge la circulaire n° 86-123 du 13 mars 1986 définissant les missions des
« personnels exerçant dans les CDI », BO n°12, 27 m ars 1986)

La dernière mention a été ajoutée.

Les transformations des modes d’accès à l’information, l’évolution des pratiques sociales en matière de communication, l’essor des environnements numériques de travail des élèves et des enseignants appellent un développement de la réflexion sur la documentation dans chaque établissement scolaire et l’instauration d’une dynamique documentaire renouvelée. Les réformes en cours dans l’enseignement secondaire, tout particulièrement celle du lycée, la rénovation de la voie professionnelle, la mise en place du socle commun de connaissances et de compétences nécessitent une pédagogie faisant davantage appel aux recherches personnelles des élèves. La mise en place d’une politique documentaire dans tout établissement est donc une nécessité pour qu’élèves et enseignants puissent disposer des meilleures conditions de formation. La culture de l’information qui implique la compétence de transformation de l’information en connaissance est un élément premier de toute politique documentaire.

Déploiement numérique et politique documentaire des écoles et des établissements

La dynamique de numérisation et le rappel de la nécessité d’une politique documentaire globale invite à construire l’évolution de l’information et de la documentation scolaire.

Les missions des professeurs-documentalistes, les rôles et les fonctions du centre de documentation et d’information et, plus généralement, la fonction documentaire au sein de l’établissement sont à définir à l’aune du développement rapide du numérique.

Dés le titre et le premier paragraphe , il est clair qu’il s’agit d’un texte analysant les conséquences pour les professeurs-documentalistes et le cdi du vaste « plan numérique » que le minisitre  avait annoncé en septembre pour janvier 2010,


puis en février pour  avril


On n’y fait pas encore allusion à la « société de l’information ». Ce sera le cas dans toute cette première version du document.

Politique documentaire de l’établissement scolaire

La politique documentaire est une occasion pour l’établissement scolaire d’exercer son autonomie. Elle doit désormais être un élément incontournable de tout projet d’établissement et de tout contrat d’objectifs.

Mettre en place une politique documentaire, c’est :
– analyser les besoins en matière d’information,
– arrêter une stratégie pour satisfaire les besoins en documentation dans l’établissement, en
tenant compte des moyens financiers et humains disponibles,
– définir les modalités de formation des élèves à la maîtrise de l’information,
– constituer des collections et développer l’accès aux ressources numériques incluant des
acquisitions et des désherbages,
– définir la performance du système documentaire, à partir d’indicateurs qui en permettent
l’évaluation,
– fixer des objectifs de réussite des élèves, au collège et au lycée, en vue de l’insertion
professionnelle ou de l’accès au cycle d’enseignement suivant.

Politique documentaire de l’établissement

La politique documentaire est l’occasion pour l’établissement d’exercer son autonomie.

Mettre en place une politique documentaire, c’est

–          définir les besoins des usagers en matière de ressources documentaires

–         tient compte des moyens financiers et humains (SIC)

–         constituer des collections incluant des acquisitions et des désherbages

–         créer de nouveaux besoins : lecture, recherche d’information…

–          définir l’accès aux ressources, réelles et virtuelles

–         définir la performance du système documentaire, à partir d’indicateurs qui permettent l’évaluation qui infléchira la politique documentaire

–         fixer des objectifs de réussite de réussite des élèves, dans le secondaire et en vue de l’accès au supérieur.

En un mois  le texte s’est modernisé ! La première version semble être un résumé d’un livre sur le sujet, datant de quelques années. Oublis étonnants dans cette version : la formation et les lycées professionnels ! Le rédacteur n’aurait pas été admissible au Capes de doc. La nouvelle version tient compte qu’en 6éme on ne prépare tout de suite l’élève à l’entrée en fac !

La politique documentaire est élaborée au sein du conseil pédagogique ; elle est soumise au conseil d’administration et arrêtée par le chef d’établissement. Il revient au professeur documentaliste d’assumer la mise en oeuvre de la politique documentaire en partenariat avec les autres membres de la communauté éducative et pédagogique sous l’autorité du chef d’établissement.

Compte tenu des évolutions des réseaux, les politiques documentaires des établissements scolaires gagneront à être concertées au niveau du bassin et sur le plan académique. Les nouvelles technologies et l’ensemble de leurs solutions logicielles pourront aider à la construction de réseaux.
Le lien avec le Scéren-CNDP sera favorisé. Quant au CDI de l’établissement, dans contexte d’accès généralisé au numérique, il gagnera à évoluer pour devenir un véritable lieu d’apprentissage (« learning centre »), tête de réseau d’un espace de culture, de documentation, d’information (ECDI).

Dans un établissement scolaire, il revient au documentaliste d’assumer cette tâche, et de s’appuyer sur cette analyse pour élaborer avec tous les membres de la communauté éducative une politique documentaire adaptée à ses besoins. [Information et documentation en milieu scolaire / groupe EVS de l’IGEN Guy Pouzard , janvier 2001]

La politique documentaire est validée par une autorité placée au-dessus de celui qui est chargé de la mettre en œuvre (conseil d’administration le plus généralement), marquant ainsi qu’un consensus s’établit autour de grands axes et qu’un projet peut être mis en place. [Les politiques documentaires des établissements scolaires par Jean-Louis DURPAIRE : Rapport de l’IGEN n° 2004-037 de Mai 2004 (Ministère de l’éducation nationale), p. 31]

Le chef d’établissement joue un rôle essentiel dans le pilotage de la politique documentaire de l’établissement.  La notion de politique documentaire doit désormais être un élément incontournable de tout projet d’établissement et même de tout contrat d’objectifs et de moyens.

Les nouvelles technologies et l’ensemble de leurs solutions logicielles pourront aider à la construction de réseaux. Le lien avec les CRDP et le SCEREN CNDP sera favorisé.

Le CDI doit donc évoluer pour devenir un véritable learning center.

Là, le rédacteur ne se foule pas : il cite directement ses sources. La nouvelle version tient du compte du fait que les conseils pédagogiques ont été mis en place, depuis le rapport Durpaire. Le « pilotage » du chef d’établissement enlevait toute initiative au professeur documentaliste, cette mention est supprimée. En revanche, c’est à lui que revient l’autorité que Durpaire situait dans le conseil d’administration. On remarquera que dans la nouvelle mouture, les allusions à la numérisation et au concept ultra libéral de « learning center » sont moins mis en exergue. On avait oublié l’équipe pédagogique ! C’est bien le signe que le rédacteur initial est un spécialiste des TIC, pas de l’enseignement.

Mission du professeur documentaliste

La mission du professeur documentaliste est pédagogique et éducative. Elle vise à promouvoir l’acquisition d’une culture de l’information, appuyée sur la maîtrise de méthodes et outils appropriés, sur le développement de l’envie d’apprendre et de la curiosité de l’élève et d’entrer dans un processus de formation tout au long de la vie. Le professeur documentaliste contribue donc à développer l’esprit critique face aux sources de connaissance et d’information en prenant en compte l’éducation aux médias et au droit de l’information et de la communication

Les missions du professeur documentaliste sont pédagogiques et éducatives. Elles visent à développer chez l’élève l’envie d’apprendre, à satisfaire sa curiosité et à développer son esprit critique face aux diverses sources de connaissance et d’information, en lui fournissant méthodes et outils. Le professeur documentaliste contribue à former à la maîtrise de l’information, en lien avec les autres professeurs, en référence aux programmes d’enseignement.

Dans la première version pas de « culture de l’information »  L’allusion aux « programmes d’enseignement, aux « liens avec les autres professeurs disparaît » .

Le professeur documentaliste contribue à la personnalisation du parcours de formation de l’élève. Durant la scolarité obligatoire, il contribue à l’acquisition progressive par les élèves des compétences du socle commun de connaissances et de compétences, notamment celles relatives aux TIC (compétence 4), aux compétences sociales et civiques (compétence 6) et à l’autonomie et l’initiative (compétence 7).

Durant la scolarité obligatoire, il s’attache particulièrement à l’acquisition des compétences retenues par le socle commun de connaissances et de compétences, notamment celles relatives aux TIC (capacités : s’informer, se documenter) et à l’autonomie et l’initiative (capacités : rechercher l’information utile, l’analyser, la trier, la hiérarchiser, l’organiser, la synthétiser).

Dans la version nouvelle première allusion à l’orientation. Et rajout de la compétence citoyenne, oubli malheureux.

Au lycée, l’accent est mis sur la préparation à l’enseignement supérieur.

Le professeur documentaliste est amené, au sein de l’équipe éducative, à participer à la mise en oeuvre des dispositifs de l’accompagnement personnalisé au lycée, destiné à favoriser la construction progressive du parcours de formation et d’orientation de l’élève.

Le professeur documentaliste doit savoir situer son action dans le cadre du projet d’établissement et proposer une politique documentaire au chef d’établissement. Il doit donc :

  • · mettre en oeuvre une politique documentaire dans l’environnement numérique de l’établissement ;
  • · permettre l’acquisition d’une culture de l’information et du numérique par tous les élèves ;
  • · mettre à disposition des ressources et d’organiser la diffusion de l’information utile au sein de l’établissement ;
  • · contribuer à l’ouverture de l’établissement sur son environnement éducatif, culturel et professionnel.

Le professeur-documentaliste doit savoir situer son action dans le cadre du projet d’établissement et, conformément à la circulaire 2006-051 du 27 mars 2006, proposer une politique documentaire aux instances de direction de l’établissement ; celle – ci ne se limite pas à la politique d’acquisition de l’établissement ; elle inclut la notion de projet pédagogique et éducatif faisant appel aux ressources documentaires, l’analyse des besoins en matière d’information, le système d’information documentaire, la formation des élèves à la maîtrise de l’information, l’ouverture de l’établissement sur l’environnement, l’apport du documentaliste à la politique en faveur de la lecture.

Au lycée, l’accent est mis sur le passage du métier d’élève à celui d’étudiant, à partir de la construction progressive des compétences d’autonomie, de méthode, de recherche et de traitement de l’information.

Le professeur-documentaliste doit donc être en mesure :

– de concevoir et mettre en œuvre une politique documentaire pour l’établissement ;

– de contribuer à former des élèves à la maîtrise de l’information ;

– de mettre à disposition des ressources et d’organiser la diffusion de l’information utile au sein de l’établissement ;

– de faciliter l’ouverture de l’établissement sur son environnement éducatif, culturel et professionnel.

Le professeur documentaliste est amené, au sein de l’équipe éducative, à participer à la mise en œuvre des dispositifs de l’accompagnement personnalisé au lycée, destiné à favoriser la construction progressive du parcours de formation et d’orientation de l’élève.

Comme l’ont fait remarquer plusieurs docs de terrain, la politique en faveur de la lecture est absente de la version nouvelle. Le paragraphe sur l’orientation est plus explicite dans la première version : le prof doc sera aussi un conseiller d’orientation.

Formation des acteurs

La formation des acteurs est un levier essentiel pour la mise en oeuvre d’une politique documentaire réussie. L’offre de formation mettra l’accent notamment sur les entrées suivantes

– organisation des tic dans l’ECDI et l’évolution des problématiques liées à la société de l’information et aux pratiques numériques ;

– formation à la culture de l’information ;

– circulation de l’information au CDI et dans l’EPLE ;

– professeur documentaliste et politique documentaire ;

– professeur documentaliste et l’orientation ;

– analyse de pratiques pédagogiques ;

– analyse des pratiques de gestion d’un centre de documentation ;

– veille informationnelle.

En parallèle, sur un terme plus long, le développement d’une offre de formation en ligne grâce au dispositif Pairform@nce (http://www.pairformance.education.fr/) pourra proposer des parcours de formation et de culture de l’information

Formation des acteurs

La formation des acteurs est un levier essentiel pour la mise en œuvre d’une politique documentaire réussie. L’offre nationale et académique de formation mettra l’accent notamment sur les entrées suivantes

–         organisation des tice au cdi

–         formation documentaire à l’école, au collège, au lycée GT, au lycée professionnel

–         circulation de l’information au CDI et dans l’EPLE

–         professeur documentaliste et politique documentaire

–         orientation et professeur documentaliste

–         analyse de ses pratiques pédagogiques

–         analyse de ses pratiques de gestion

En parallèle, sur un terme plus long, le développement d’une offre de formation en ligne grâce au dispositif Pairform@nce (http://www.pairformance.education.fr/) pourra proposer à l’ensemble des enseignants des parcours de formation et de culture de l’information

Le e (comme « appliquées à l’éducation ») de Tice disparaît le documentaliste sera-il complètement déconnecté des disciplines académiques. La veille informationnelle apparaît.

.