Communiqué de la Plateforme contre l’état d’urgence

Publicités

Entre Extimité et éducation populaire

Fragments sur les Temps Présents

Kyle ThompsonFragments sur les Temps Présents continue sa série de rencontres avec des chercheurs présents sur le web. A eux de nous dire : comment doit intervenir socialement le chercheur ? quel rôle doit-il tenir sur le web ? que penser de l’idée d’ « humanités numériques » ? comment produire une « vulgarisation » pertinente et/car efficace ?

Après le politiste Fabien Escalona, c’est Emilien Ruiz qui nous livre sa conception de l’historien 2.0 Il y est particulièrement qualifié.  Ce chercheur entretient plusieurs sites internet bien connus de ceux qui s’intéressent à l’histoire : La boîte à outils des historiensDevenir historien-ne, Penser/Compter, et le carnet de l’Association française d’histoire économique. Soutenue en 2013, sa thèse doctorat portait sur “Trop de fonctionnaires ? Contribution à une histoire de l’État par ses effectifs (France, 1850-1950)” (sous la direction de Marc Olivier Baruch). 

Mon « moi-numérique » existe depuis un peu plus de 8 ans. J’avais…

View original post 1 978 mots de plus

Christmas Diamond une Histoire (vraie) de Noël pour journaliste de PQR

 

christmas1
Christmas Diamond le 24 décembre

 

C’est l’histoire ( en anglais)  d’une journaliste qui fait un papier sur Christmas Diamond, une petite fille qui a reçu, comme seul cadeau de noël, un appareil à faire des pop cakes. Le pop cake est le gâteau tendance aux Etats Unis, mais Christmas fait un peu la gueule parce qu’elle n’a pas de congélateur et ne pourra pas s’en servir. Sa maman l’avait appelé « diamant de Noël » parce qu’elle pensait qu’une fille doit recevoir une pierre précieuse chaque année. Elles vivent toute les deux dans un asile pour SDF à Washington, avec 950 autres homeless, dont 420 enfants. C’est un peu mieux que les ponts et les bancs publics qu’elles ont partagés pendant quatre mois. Christmas ne regrette pas les jouets qu’elle a du abandonner quand elles ont été expulsées de leur studio en juillet, mais elle aimerait bien avoir de la peinture, et un livre à colorier. Sa maman aurait aimé pouvoir confectionner un de ces fameux gâteaux de Noël. Et offrir un diamant à sa fille. « Qu’est ce que j’en ferais maman, je voudrais juste de la peinture », répond Christmas.

 

L’article parait dans le Washington Post le 25 décembre. Le jour même une cinquantaine de lecteurs se rendent au foyer de Christmas avec des sacs pleins de peintures. Plusieurs centaines d’autres font des dons à l’association qui organise des loisirs pour les enfants du foyer. « J’ai été trop gâtée » dit Christmas. Enfin happy…

christmas2
Christmas Diamond le 25 décembre

Le McDo de Douai

Je vous parlerai un jour du McDo de Douai, qui est à ma connaissance le meilleur McDo du monde. Peut-être pensez vous que tous les McDo se ressemblent. Peut-être même avez vous quelque fois fondé une argumentation anti-mondialisation sur une supposée uniformité de ces restaurants du pauvre. Mais il n’en est rien. Une scène de Pulp Fiction aurait du vous alerter. Moi, je pensais comme vous, avant de connaitre le McDo de Douia.
Le décor jouent sur les bruns, déclinant les trois teintes du chcocolat. L(espace est divisé par un comptoir et des sortes de moucharabieh, qui permmettent de s’isoler tout en voyant ses manger ses contemporains. Une vaste terrasse en teck méne à une aire de jeux gigantesque baptisée Ronald Playground. L’établissement est un des rares en France accauiçllant un Mc café permmettant de boire de vrais expressos ou ristretti, en lisant la Voix du Nord. ce corner à la française est en effet epu rentable et ne sera pas développé en France, m’a assuré une manager rencontréee dans le train de Douai, bien qu’elle travaille dans le sud ouest. L’architecte , ou le hasard a voulu que les grandes baies vitrées donnent sur le vaste parking éclairé par des réverbères. On voit ainsi arriver des couples de jeunes Douaisiens habillés pour sortir comme cela se fait encore dans les villes moyennes et cela évoque des souvenirs de films américains s’achevant sur le bal de fin d’année (Prom Night). De surcroit, grande découverte, les prix sont inférieurs de 20 ou 30 cents à ceux de Lille ! Le seul défaut du Mc Do de Douai est d’être siué à l’écart du centre, partageant le parking avec un Kiloutou. Mais si un Formule 1 ouvrait à proximité je passerais le reste de ma vie au McDo de Douai !

Présentation d’On cause de l’Homme

Il existe un jeu vidéo nommé Civilization dans lequel le pointeur de la souris prend la forme d’une torche. On commence dans les ténèbres et en avançant dans le jeu, on éclaire son univers.  
Pour nous, les sciences humaines et sociales ( SHS) jouent le rôle de cette torche. Elles éclairent les ténèbres dans lesquels l’homme est plongé. pendant des millénaires, les religions avaient volontairement maintenu les hommes dans le noir, pour qu’ils puissent mieux admirer les illusoires reflets de paradis artificieux#, comme lorsqu’une ville ferme ses réverbères pour que l’on puisse mieux contempler les étoiles. Les fausses étoiles, d’ailleurs, puisqu’il s’agit parfois de la rémanence d’astres morts avant que leur lumière ne nous parvienne.
Les sciences dures avaient redonné au long du 19 ème siècle, à l’homme la liberté de ses 5 sens, établi des règles, donner corps à une réalité tangible, visible sensible que la gaze de la religion ne déformait plus. Les science humaines apparaissent dès le 19 ème siècle mais se développe surtout pendant le 20 ème à mon sens pour répondre au défi de la démocratie (en clair comment manipuler les électeurs) et de l’industrialisation qui entraine la massification urbaine ( comment répondre aux nouveaux problèmes, ou à la massification de certains problème : le suicide, l’école de Chicago)… Dans ce sens, selon moi, les projets globaux des SHS s’opposent à celui du marxisme, qui pour caricaturer , donne à tous les problèmes la même explication. On a souventt raillé lestentativesvd’analyselyse marxiste des sciences dures ( lyssenko …) mais tentativesives de faire des SHS marxistes pure et dure sont assez cocasse également. Mais je suis ouvert au débat sur ce point.
Les SHS ouvre à l’homme la possibilité de penser sur lui_même sur la société dont il fait partie, sur les sociétés lointaines dans le temps et l’espace. Il me semble qu’il est difficile aujourd’hui de penser quoi que ce soit sans avoir recours consciemment ou non aux SHS?

Organisation pratique
On cause de l’homme ( allusion peu transparente à La cause du peuple) se propose à chaque séance du jeudi ( le prmier et le dernier jeudi de chaque mois)  à L’Illustration de faire intervenir un chercheur en SHS ou un écrivain , penseur, etc, sur un sujet d’actualité avec un regard “ SHS” Actualité n’est pas à) prendre au sens immédiat frivole et passager des médias mais au sens philosophique “Rendre actuel, faire passer de la puissance ou virtualité à l’acte” (doctus cum tlfi) Je pense que les efforts réalisés dans les sciences dures, pour transférer leurs découvertes vers les entreprises, ne sont pas fait des SHS à la société. On ne va donc pas forcement parler de François, Giulia ou Carla, mais plutôt de  question socialement vives. #Qui se pose aujourd’hui et se posera après mai 2012. Les sans pap, le développement durable, la (dé) mondialisation, la lutte des classes ( ou pas) l’industrie, Internet,. Le causeur pourra évoquer l’un de ces sujets, de la manière dont il le souhaite, soit sous forme de papier de colloque, sous forme de causerie, ou d’interview, Cela pourra durer 45 mn, et sera suivi d’un temps égale de dialogue avec la salle. Après cet échange, un temps de pause est prévu, pour permettre au “causeur de l’homme” de préparer sa conclusion. La causerie sera enregistre en audio et vidéo , elles sera proposée à des radios et tv? le texte retranscrit, revu par les auteurs, sera publié dans une revue trimestrielle numérique.
Les causeries seront organisées  à l’étage de l’Illustration une salle qui n’accueillera que des auditeurs de la conférence. Des réservations seront prises. Le causeur pourra s’installer derrière le bar ou devant , sur un tabouret haut ou debout, ou derrière une table. . il sera possible de projeter une présentation genre diapositives ou film. Si le causeur le souhaite ou l’accepte, un plasticien pourra présenter une œuvre liée au sujet, un acteur pourra lire un texte un chanteur chanter etc… Des partenariats seront recherchés avec une librairie une bibliothèque pour que soit établie une bibliographie complémentaire.
Ces modalités pratiques peuvent s’adapter à la demande des causeurs.