#Roms Expulsion Rassemblement mercredi 18 h chemin Napoléon à Hellemmes

À
  • L’Atelier Solidaire
Bonjour,
Mardi 1er juillet, l’Atelier Solidaire a rencontré Frédéric Marchand lors d’une réunion de pilotage du village d’insertion d’Hellemmes (avec des élus, le CCAS, le collectif de soutien au rroms d’Hellemmes et l’Afeji). Nous avons bien entendu abordé en fin de réunion l’expulsion des 172 personnes du chemin Napoléon. C’est le maire lui-même qui a pressé LMCU de demander cette expulsion cet été car la situation “n’est plus tenable”. Après un échange très ferme, nous avons rappelé au maire notre collaboration souvent fructueuse depuis 2010 et l’irresponsabilité du signal qui serait envoyé par l’expulsion à Hellemmes des familles après le combat pour le lieu d’accueil au parc Engrand pour 5 familles. F. Marchand a laissé une petite place pour une sortie de crise afin d’éviter une expulsion qui ferait du mal “à tout et à tous”.
Nous avions évoqué lors de précédents échanges avec certains d’entre vous l’organisation d’un rendez-vous chemin Napoléon avec les familles afin de faire le point sur la situation, d’organiser les énergies et de voir ce que l’on peut faire. Il y a plusieurs propositions à discuter, notamment:
– la construction avec les familles de toilettes sèches pour initier un mouvement de reprise en main des choses avec les associations et les citoyens engagés,
– une mobilisation,
– une interpellation des élus d’Hellemmes, de LMCU, de la préfecture,
etc..
A ce titre, nous nous réunirons mercredi 9 juillet à 18h devant les Eaux du Nord, chemin Napoléon à Hellemmes  (accès boulevard de Tournai (D146) au feu tricolore face à l’entrée de Lezennes) avec tous ceux qui refusent l’expulsion des familles sans réelles solutions viables. Il n’y a eu à ce jour aucun « diagnostic social » pourtant obligatoire depuis la Circulaire du 26 août 2012. L’idée est de nous rassembler et de concentrer nos énergies sur ce lieu auprès des familles pour éviter la reprise des expulsions dans la métropole par la nouvelle équipe LMCU (à qui un courrier a été envoyé), faire entendre et porter la voix des familles et des citoyens engagés avec elles et d’inventer encore et toujours ensemble les solutions à venir.
Pour l’Atelier Solidaire,
Yann Lafolie
L’Atelier   Solidaire
(association loi 1901)

23     rue     Gosselet
5 9 0 0 0        L i l l e
>
http://lille-roms.blog.fr

Lille : des Roms sans toît ni loi

En débit de la Circulaire d’août 2012, .A 14 h ce mardi aucune solution de relogement n’a été proposée à la centaine de personnes roms accueillies dans les locaux de l’Union syndicale Solidaires, à la Bourse du travail de Lille Fives. Les bénévoles qui ont assisté hier à leur première expulsion (d’un parking de l’Université de Lille 1) ont été frappés de la manière dont la police, après avoir fait sortir les familles et saisi les caravanes, abandonnent les personnes sur le bord de la route, laissant aux soutiens le soin de l’assistance humanitaire. Une dame quadragénaire doit suivre une dialyse trois fois par semaine, des femmes enceintes, des nourrissons sont présents.

Unanimité rare, un communiqué a été élaboré par l’ensemble des syndicats présents à la Bourse du travail (CGT, Solidaires, CFDT, FO, CFTC, UNSA) . Ils demandent aux pouvoirs publics d’appliquer la loi DALO ( Droit au logement opposable) Un communiqué commun des grandes associations caritatives serait également en cours de rédaction.

Sur place, Boulevard de l’Usine, on croise plus de journalistes ( dont une équipe de la chaine suisse allemanique SSR) que de soutiens et de politiques. Deux élus EELV étaient présents ce matin : Madjouline Sbai vice présidente de Conseil régional à la citoyenneté, et Eric Quiquet adjoint à la maire de Lille. Mme Sbai a permis d’obtenir une quarantaine de tentes, et tente de trouver un emplacement de repli auprès des grandes associations caritatives. M. Quiquet fait la même tentative parmi les élus verts Lise Daleux..

Le petit déjeuner a été amené par le père Arthur de l’Atelier Solidaire Les enfants ont regardé des dessins toute la matinée, comme quoi isl ne valent pas mieux que les ntres ! Un repas chaud a pu être servi à tous ce midi grâce au Se

cours populaire et à la Mutuelle des affamés. Le Secours Catholique, l’Abej,  Amnesty apportent aussi leur aide. Mais ce qui est le plus frappant c’est le nombre d’associations qui déclarent ne rien pouvoir faire. Deux éducateurs de l’Areas-Sauvegarde du Nord sont venus et n’ont pu que témoigner de leur impuissance. J’ai appris qu’il existait un Secours islamique France, et qu’il ne pouvait absolument rien faire pour les Roms.

Toutes les aides bénévoles seront les bienvenues à la Bourse du Travail à dix minutes du métro Fives. Des couches bébés ont été apportées. Des couvertures sont toujours nécessaires, ainsi, au cas échéant, des personnes avec voiture.

PS:

On sait le moratoire des expulsions décidé par Martine Aubry  sous la présidence Sarkozy, on sait qu’en août 2012, revenant de ses vacances asiatiques elle avait déclaré mal dormir à cause des Rom expulsés… à sa demande. Aujourd’hui deux de ses employés municipaux sont venus boulevard de l’Usine. pour y cadenasser un parking désaffecté, mais qui aurait pu accueilir quelques caravanes

  • La Voix du Nord

    Des enfants Roms regardent Mulan à la Bourse du Travail de Lille 299/10/2013
    Des enfants Roms regardent Mulan à la Bourse du Travail de Lille 299/10/2013