Calais : appel à la solidarité — Passeurs d’hospitalités

Depuis les premières personnes exilées remarquées errant dans les rues de Calais ou dormant dans le terminal ferry dans les années 1980 et 1990, toute une partie de la population calaisienne a manifesté sa solidarité et apporté son soutien aux naufragé-e-s de la frontière. Après la parenthèse du Centre de Sangatte (de 1999 à 2002), […]

via Calais : appel à la solidarité — Passeurs d’hospitalités

Une manifestation raciste franco anglaise le 25 janvier

La manifestion anglaise de septembre

Le 25 janvier les militants anti-migrants de Sauvons Calais organisent une manifestation destinée, si comprends bien leur blog à réclamer l’ouverture d’un accueil de nuit pour 3000 migrants. Plus sérieusement, ils semblent qu’il soient opposé à l’accueil de jour voulu par le ministre de l’Intérieur, qui ouvrira partiellement le 15 janvier. Comme d’habitude, le groupuscule identitaire appelle toute la population à venir, en protestant de son apolitisme. Selon lui, ce sont les médias, manipulés par les « humanistes crasseux » (on perçoit bien la rhétorique centriste)   qui leur tailleraient une image extrémiste. Aucune allusion n’est faite à un lien avec une organisation anglaise.

 

 

 

Le même jour, à la même heure un collectif de « soutien aux routiers » (Support the Calais to Dover Truckers) organise une manifestation contre l’immigration. Le prétexte est une récente loi qui prévoit une amende pour les conducteurs de camions abritant de migrants clandestins. Cette organisation a déjà manifesté en septembre, sans grand succès , les syndicats de chauffeurs refusant l’amalgame avec ces gens d’extrême droite. Sur sa page Facebook, le groupe ne cache pas sa proximité avec le British national Party, qui est passé  du positionnement raciste et antisémite au national-populisme islamophobe en s’alliant avec des groupes Sikh anti-musulmans. Cette évolution a fait fuir les éléments les plus extrémistes qui ont renforcé le petit National Front, présent à la manif de septembre.

 

 

Curieusement, alors que les Anglais dans leur affiche parlent des « ttaques terroristes » pour récupérer l’émotion aprés la tuerie de Charlie Hebdo, les Calaisiens n’y font pas allusion. la manif de Douvres est annoncée sur la page facebook Pegida UK , créée il y a huit jours, en lien avec le Pegida allemand, selon les administrateurs. Cette page a semble t il été créés par de racistes anonymes, mais a été rapidement investie par le gotha facistes anglais tels que les hooloigans fasciste de l’EDL dont Brevik le tueur fasciste norvégien s’était déclaré proche. Témoigne d’une évolution la signature de Pegida UK qui se déclinait dans le trés citoyenniste bisounours  » des Européens pacifique se rassemble dans des assemblées démocratiques » avant, en quelques heures de se transformer en « Des Européens patriotiques contre l’islamisation de l’Occident. »

 

Notons que les Membres allemands de Pegida, sans doute échaudés, recommandent de bannir l’alcool des manifestations. Cela empêchera, j’espère, le mouvement de se propager en France, aux moins parmi les boneheads ( skins d’extrême-droite). Pourtant les organisateurs de Pegida UK , font de nombreux appels du pied aux racistes français, en espérant récupérer une partie du mouvement charliste

#Calais #migrants des news et un appel à solidarité automobilistique.

Les règles ont été appliquées avec l’humanité qui convient.  J’apprends dans l’excellent Figaro qui cache sa jubilation que « Compte tenu de la remontée des températures, le préfet du Pas-de-Calais a décidé de lever l’accueil de nuit des migrants dans le bâtiment de mise à l’abri », à Calais  a indiqué la préfecture dans un communiqué. La solidarité de chacun est donc indispensable, puisque la solidarité publique s’arrête à 0° Celsius.   
La collecte de matériel de survie et d’aliments destinés aux migrants de Calais relayée ici et là  a dépassé toutes les espérances. Une partie seulement a pu être acheminée. Je relaie donc un mail qui demande à ceux qui se déplacent de Lille à Calais de donner un coup de main, en passant le jeudi soir ( 19 h 22 h, cantine vegan à 20 h) ou le samedi après midi (15 h 19 h)  à l’Insoumise, pour prendre quelques cartons.  Si des routiers syndiqués ont de la place …
*
Bonjour,
 le dépôt de collecte alimentaire et de matériel s’est réduit de moitié mais reste présent dans les locaux de l’Insoumise au 10 rue d’Arras à Lille.
Aussi, si vous avez l’occasion prochaine de vous rendre à Calais en véhicule afin de remettre quelques cartons de ce dépôt à des migrants ou à des bénévoles
(si vous n’en connaissez pas, demandez alors des contacts à l’Insoumise), vous pouvez passer en prendre plutôt les jeudi soir 
et les samedi après-midi qui correspondent aux activités hebdomadaires de l’Insoumise.
En dehors de ces horaires, essayez au cas où si ce lieu alternatif est éclairé.
Merci à vous pour tou-te-s les migrant-e-s et d’ici là espérons que l’année 2015 soit meilleure.
A
N.B : Faites tourner svp ce mel à vos contacts susceptibles de se rendre prochainement avec un véhicule de Lille à Calais.
Plus légèrement, rappelons la dernière strophe de « le Vent » de Georges Brassens
Bien sûr, si l’on ne se fonde
Que sur ce qui saute aux yeux,
Le vent semble une brut’ raffolant de nuire à tout l’monde…
Mais une attention profonde
Prouv’ que c’est chez les fâcheux
Qu’il préfèr’ choisir les victim’s de ses petits jeux!
Le « mur de la honte » financé par la Grande Bretagne ( pas une voix souverainsite ne s’élève !)   pour isoler le port de Calais des migrants n’a pas survécu aux rafales de vents qui a soufflé la semaine dernière sur le littoral calaisien.
En parlant du  mur de la honte il a été franchi allégrement ( comme on écrirait dans l’excellent canard Enchainé ) par des connards qui recyclent une rumeur qui a djà servi entre autres, contre les restaurateurs chinois et les familles roms

et parce que on est encore en période de voeux : voilà ceux de Sévérine, une militante du Calaisis. il reste toujours des raisons de croire en l’ouverture et l’humanité. Ce qui se joue à Calais se joue pour nous tou-te-s

#Acab Demain à l’Insoumise de #Lille Journée contre la répression des #migrants de #Calais

Communiqué de l’Insoumise

Dans la continuité du mouvement contre les violences policières qui a eu lieu
après la mort de Rémi Fraisse, on continue à discuter de la répression, et
plus particulièrement de celle subie quotidiennement par les migrants.

Une nouvelle étape sera bientôt franchie dans les abominations qu’ils
subissent dans le Calaisis : un mur va être construit autour du port de Calais
et le dispositif sécuritaire va être massivement renforcé pour empêcher leur
passage vers l’Angleterre.

Le 18 décembre, une manifestation aura lieu à Calais contre ce « mur de la
honte » pour dénoncer les violences à l’égard des migrants, commises et
programmées. Ce mois-ci, alors que les grands froids rendent leurs conditions
de vie particulièrement difficiles, l’Insoumise propose un cycle contre la
répression et autour de la situation des migrants avec expo, discussions,
projections.

Ce samedi 13 décembre :

16H : VERNISSAGE DE PHOTOS

La jungle de Tatinghem et instantanés calaisiens (squat, jungle, répit, etc.).
Rencontre avec le photographe Julien / O2e.

calais

16H30 : PROJECTION DE « HÉROS SANS VISAGE »
(Mary Jimenez / 60 min / 2012)

Bruxelles, église du Béguinage : des migrants organisent une grève de la faim
pour obtenir des papiers. Un homme meurt. Tunisie, frontière libyenne, camp de
Choucha, des réfugiés racontent l’horreur de la traversée du Sahara vers le
Nord. Liège, dans un centre pour réfugiés, un homme raconte sa traversée de la
Méditerranée sur une chambre à air. Trois moments d’une guerre pour survivre.

17H30 : ÉCHANGES AVEC DES CAMARADES SOUDANAIS EN EXIL À CALAIS.

https://linsoumiselille.files.wordpress.com/2013/09/programme-decembre-verso.pdf

Calais : les fascistes agressent une bénévole de 15 ans à la sortie de son lycée

Sur le site Lutte en Nord un nouvel épisode du harcèlement et de la violence que subissent les soutiens des migrants à Calais. et le rappel de deux manifestations de soutien demain à Calais.

Calais : les fascistes agressent une bénévole de 15 ans à la sortie de son lycée.