Projet de charte de l’inter-collectif Roms régional

Les conditions d’accueil faites aux Roms en France et, en ce qui nous concerne, dans le NORD PAS DE CALAIS , génèrent des conditions de vie  dégradantes, d’une extrême  précarité. Les droits fondamentaux de la personne y sont pour l’essentiel ignorés ou bafoués. Les possibilités d’insertion professionnelle et sociale des familles concernées sont très réduites. Les pouvoirs publics dans la quasi totalité des situations manquent à leur devoir et obligations élémentaires. L’existence des bidonvilles est mal acceptée par les habitants riverains. « Les Roms » considérés indistinctement sont rejetés par une large partie de la population.

Depuis plusieurs années, différents collectifs locaux, associations et individus agissent auprès des familles Roms dans le Nord Pas de Calais. En 2014, ils ont décidés de se constituer en « inter-collectif ») avec le but explicite de faire vivre les principes  et valeurs  universels d’égale dignité » des personnes et de « fraternité »

 Champ des Interventions possibles de la Coordination

-toutes les initiatives concernant les besoins élémentaires et domaines majeurs de la vie, santé, éducation, logement, travail, et liberté de circulation

-toutes les initiatives visant  l’autonomie des personnes Roms afin qu’elles soient en capacité de faire valoir et défendre elle- mêmes leurs droits et intérêts.

-la sensibilisation et l’information sur la situation et les conditions de vie des Roms,

-la connaissance mutuelle de nos cultures et sociétés en favorisant des échanges et manifestations à caractère culturel

-la prise en compte des domaines de la » solidarité européenne » et internationale favorisant l’accueil et l’inclusion des Roms

-les échanges avec d’autres réseaux agissant avec les Roms, les migrants , et les précaires.

Les moyens de la Coordination

-La mutualisation des informations et services susceptibles de renforcer les initiatives et interventions des groupes,et le cas échéant décider d’actions communes

-l’interpellation des responsables politiques,administratifs,associatifs,de la société civile pour leur rappeler la loi et le droit commun,(en particulier par la mise en oeuvre de la circulaire interministérielle du 26 Aout 2012)

-Des temps de rencontre, d’échanges et de débats pour approfondir et mieux mettre en œuvre nos valeurs et objectifs communs

-La lutte contre les préjugés, idées reçues, rejets des Roms, formes de xénophobie et racisme à leur égard.

Les parties prenantes de la Coordination s’engagent à faire vivre entre elles les valeurs de solidarité et de Fraternité qu’elles revendiquent vis à vis des Roms

On peut aussi lire ma proposition de charte qui na pas été retenue

Proposition de contribution à la charte d’un collectif régional de soutien aux #Roms du Nord-Pas de Calais

Voici la proposition de charte ou de manifeste que j’ai proposé aux associaitons et collectifs de soutien aux Roms qui sont engagés dans un processus de coordination de leurs actions au niveau du Pas de Calais. Je m’empresse de dire qu’il y a peu de chance que mes propostions soient retenues :

 

PREAMBULE

 

La population rom comme toute autre minorité en souffrance dans son pays d’origine doit être accueillie en France avec humanité et respect de son identité propre. Mère des Droits de l’Homme, La France conserve, de ce fait,  une place importante sur la scène internationale Ce privilège lui donne des devoirs. Quelle que soit la position tactique adoptée par le gouvernement du moment, quelle que soit l’opinion publique versatile, il est du devoir de chaque citoyen de faire respecter les droits de chacun à vivre en paix dans ce pays.

 

 

SITUATION

 

Comme d’autres migrant, les personnes roms sont empêchées de s’exprimer, de se défendre et de lutter par elles    mêmes. Elles ne peuvent ni travailler librement, ni bénéficier d’une aide de solidarité. Elles ne peuvent ni se loger, ni se nourrir par elles-mêmes, ni assurer leur santé et leur hygiène au quotidien. Elle ont de grandes difficultés à scolariser leurs enfants Cette situation n’est pas du à la fatalité, elle est voulue et organisée par l’État français, et les pouvoirs publics locaux

 

 

POURQUOI NOUS AGISSONS ?

 

Les collectifs et associations signataires de cette charte ne font que rétablir ce qui est normal en aidant les Roms. Le « Toi qui souffres, qui que tu sois, entre, dors, mange, reprends espoir, ici on t’aime »  de l’Abbé Pierre est toujours subversif, prés de 60 ans après avoir été prononcé.

 

 

NOS ENGAGEMENTS

 

Nous hommes et femmes membres d’associations nationales ou locales, de partis de syndicats, de collectifs locaux de soutiens, agissons chacun selon nos disponibilités nos moyens, nos convictions, notre culture d’action. Nous respectons tous les modes d’actions s’ils nous semblent sincères et s’ils ne concourent aux objectifs communs

Nous nous efforçons tous de permettre l’empowerment des personnes roms, en les consultant, en leur demandant de se réunir, hommes et femmes, pour prendre des décisions collectives, en les formant à la langue française, à la connaissance des institutions et du droit, aux méthodes d’organisation collectives Chacun d’entre nous s’engage à ne pas utiliser la détresse des Roms dans son intérêt et celui de son organisation, et à dénoncer contre de telles pratiques.