Les piliers fondateurs du FN sont des nazis

histoireetsociete

Notez parmi ces membres fondateurs Roland Gaucher qui appartenait au parti de marcel Déat : Rassemblement National populaire (note de danielle Bleitrach)

L’ADN idéologique du FN est une composante qu’il sera toujours impossible à effacer.

Léon Gaultier, ancien SS, co-fondateur du Front National © Jack Brte

Léon Gaultier fut secrétaire général à l’Information du gouvernement du maréchal Pétain -, chroniqueur à  » Radio Vichy « , et fut l’un des fondateurs de la Milice française. Il combattit sous l’uniforme allemand de la Waffen-SS avec le grade de Untersturmführer, il commanda une unité française sur le Front de l’Est durant l’été 1944. En 1972, il compte parmi les membres fondateurs du conseil national du Front national.

Il cofonde avec Jean-Marie Le Pen la maison d’éditions SERP (Société d’études et de…

View original post 803 mots de plus

Publicités

le 13 mars : conférence sur la friche Saint Sauveur à #Lille

communiqué
Résultat de recherche d'images pour "sociologie de lille"
La ZAC Saint Sauveur est l’un des plus grands projets d’aménagement
urbain de l’histoire lilloise. Un projet de 30 ha en plein centre-ville
qui va reconfigurer complètement la vie quotidienne des Lillois. Un
projet qui tirera un trait définitif sur la possibilité d’un espace de
nature pour les quartiers populaires du sud de la ville. Un projet qui
ajoutera voitures, pollutions et îlots de chaleur dans une ville déjà
saturée. Bref, un projet motivé par le seul retour sur investissement
immobilier et un cadeau public fait à la grande famille du BTP : 15 ans
de travaux, imaginez !
Ce projet inhumain et ravageur ne suscite pour l’instant aucun émoi, ou
si peu. Pourtant il y a de quoi se trouver des arguments et des
motivations si l’on regarde les semaines passées. Avec l’annulation du
projet d’aéroport à notre Dame des Landes, ou bien encore, celle en
bonne voie, d’Europa City au nord de Paris.
Mardi 13 mars à 18h, une conférence se tiendra à l’IEP de Lille, rue
Angellier, à propos de cette friche et de ses nuisances écologiques et
sociales. Elle est organisée par « Fête la friche », l’association
étudiante « la Ruche », et l’« Association pour la suppression des
pollutions industrielles ».
Quatre angles seront abordés :
– Pollution de l’air : les pouvoirs publics face à leurs
responsabilités, par Louis Cofflard, avocat au barreau de Paris, ayant
représenté l’Association des Amis de la Terre dans le recours gagné
contre l’Etat en juillet 2017
– Fonctions écosystémiques d’une friche urbaine : l’exemple de
Saint-Sauveur, par Bénédicte Vidaillet, administratrice de l’association
Entrelianes
– Inégalités sociales, inégalités spatiales, par Fabien Desage, membre
du collectif Degeyter, co-auteur de Sociologie de Lille (La Découverte,
2017)
– Pour un urbanisme vivant : réflexions et expérimentations dans
l’espace public, par le collectif Les Saprophytes.
D’autres événements sont à venir sur cette friche, nous vous tiendrons
informés.
A mardi prochain.
hors-sol.
voir aussi https://societedelinformation.wordpress.com/2012/09/25/ce-jour-nous-avons-appris-la-destruction-des-caravanes-des-familles-de-la-friche/
Résultat de recherche d'images pour "en marche funébre, belvédère lille"

Lesbian Pulp Novels, 1935-1965

Room 26 Cabinet of Curiosities

WarpedView 25 illustrated book covers from the Beinecke Library’s collection


Lesbian Pulp Novels

By Anastasia Jones (PhD candidate, Yale Department of History)

Comprised of several hundred titles that sold, collectively, into the
millions, lesbian pulp fiction flourished between 1950 and 1965. The genre’s so-called Golden Age was but a small segment of the paperback phenomena that swept America during and after World War Two. Beginning with Pocket Books’ 1939 birth, paperback publishers capitalized on their established magazine distribution networks to sell pulp fiction on rotating racks in drugstores and gas stations around the country. The postwar paperback trade was, in some ways, an organic continuation of the pulp press—penny dreadfuls, comic books, and magazines of sensational serialized fiction—that had flourished fitfully from the turn of the century. Yet it is an error to read postwar paperbacks as merely derivative. Small enough to fit into a back pocket, these slim fictional…

View original post 673 mots de plus

LE média ? ça sent le brun.

Journal d'un #antifa (parmi d'autres)

Va falloir choisir votre camps, les potos. Soit on est antifa, soit on ne l’est pas. Et la tournure que viennent de prendre les événements récemment,  du côté des prétendus insoumis (quelle escroquerie intellectuelle, culturelle, politique…),  devient de plus en plus critique. Ravi de constater une fois de plus que je ne suis pas parti du front de gauche par hasard. Incompatible avec un réel engagement antifasciste sincère. Pas besoin de longs discours, d’analyses fouillées, de textes alambiqués pour décrire l’ampleur du désastre. Voici la liste des « bails », comme disent les jeunes dont je ne suis plus. A vous de juger sur pièce, de vous faire votre propre idée :

Tout a commencé par les conditions étranges de l’éviction de la rédactrice en chef de ce bouzin là, avec laquelle, disons le tout net, je n’ai aucune accointance particulière, puisque je ne la connais pas (le cas d’Aude…

View original post 604 mots de plus

Xenophobia and Radicalism in France — Fragments sur les Temps Présents

Première parution : Jean-Yves Camus, “Xenophobia and Radicalism in France“, European International Tolerance Center,Xenophobia, Radicalism and Hate crime in Europe 2016, 2017 . 1. Changes in Legislation The problem with legislation on minorities is that they are not recognized as such, so there is very seldom a law that is passed on this specific issue. Nevertheless, […]

via Xenophobia and Radicalism in France — Fragments sur les Temps Présents

Voter avec son portefeuille ? Des limites de la consommation éthique

La Nébuleuse

Janvier 2018 est bien avancé et il est déjà tard pour les vœux de bonne année… J’espère malgré tout qu’elle vous réservera le meilleur. Pour ma part, je fais le souhait de parvenir à me dégager plus de temps pour les activités qui me plaisent réellement : écrire, ré-apprendre à dessiner et peindre, faire davantage de sport. Rien de bien original en somme ! Je souhaite aussi publier plus régulièrement et partager ainsi des articles en sommeil depuis bien trop longtemps, annoncés plusieurs fois, jamais publiés. Enfin, je me donne pour objectif de publier plus souvent des articles écrits à chaud, plus courts, moins « fouillés » mais aussi plus spontanés. Je commence cette bonne résolution en vous proposant dès à présent le fruit tout récent et écrit presque d’un trait d’une réflexion qui me taraude depuis un certain temps…


Si vous lisez cet article, vous êtes peut-être un ami, peut-être une…

View original post 2 516 mots de plus

Ce qui se passe en Espagne dans les milieux de la culture

condamné pour antifascisme !

histoireetsociete

Ces faits se passeraient dans les ex-pays socialistes, ils n’étonneraient pas tant la fascisation de ces pays fait partie du consensus européen de la lutte contre le communisme et de la présence de l’OTAN. Mais là nous sommes en Espagne, avec la crise, le désaveu des partis et dans le passé celui du compromis de 1978, qui a instauré la monarchie avec l’amnistie des crimes franquistes. La crise fait éclater l’unité nationale fondée sur cette tentative d’oubli des combats républicains sous couvert de ce qu’apporterait l’UE. Mais le fascisme de Franco n’a jamais été éradiqué, il est resté là, les Basques eux n’ont pas connu l’amnistie, et une nouvelle génération d’artistes crie ce refus de l’oubli. Il y a deux cas, celui d’un photographe de performance plastique radical très connu dans les milieux de l’art contemporain et surtout celui du rappeur de Majorque qui a déclaré que le fascisme ne…

View original post 350 mots de plus