Emmanuel Maton : 5 militants politiques rennais en détention arbitraire !

(communiqué des éditions Pontcerq

COMMUNIQUÉ CONCERNANT DES ARRESTATIONS POLITIQUES DANS RENNES

6 juin 2017

Des arrestations politiques d’une très grande violence ont eu lieu dans plusieurs appartements, à Rennes, au matin du 30 mai dernier. Depuis, cinq militants politiques, qui ont refusé la comparution immédiate, sont en détention.

Nous, Pontcerq, faisons ce communiqué, ce mardi 6 juin, et relayons cette information autour de nous : pour la raison que ces arrestations ont eu lieu dans un silence presque total dans les médias.

Les journaux sont occupés ailleurs. Ou alors : on ne sait plus très bien situer, après bientôt deux ans d’état d’urgence et des milliers de perquisitions, ce qui est acceptable et ce qui ne l’est pas. (On le sait pour la Turquie, la Russie, les autres pays.)

De telles opérations de police ciblées, précises, ne peuvent avoir été pensées et décidées qu’en haut lieu. Elles poursuivent un but évident : briser des groupes de résistance politique.

Les groupes auxquels on s’en prend aujourd’hui se sont battus par exemple contre la loi « travail » au printemps 2016. En les éliminant on ne cherche même pas à les punir : on les empêche préventivement de s’opposer à ce qui va venir1.

Ce qui se passe maintenant n’est plus seulement un spectacle écœurant d’intimidation : c’est réellement que quelque chose est en train, sous nos yeux, d’être expulsé, détruit, liquidé – de manière très décidée et froidement commandée, sous l’action de brigades policières : la possibilité d’une résistance politique.

Plusieurs de ces militants faisaient vivre à Rennes la Maison de la grève.

Nous déclarons notre soutien aux cinq personnes détenues, à leurs proches, à leurs camarades, à tous ceux de leur camp. Ainsi qu’à toutes les autres victimes, à Rennes et ailleurs en France, des méthodes ultra-violentes d’intimidation, d’incarcération politique2.

Nous sommes de leur camp contre un pouvoir aussi foncièrement policier, aussi foncièrement anti-politique.

Pontcerq,

Rennes, le 6 juin 2017

(Au cours de l’état d’urgence, en France, pour la cinquième fois prolongé)

1 Un nouveau président de la République (Emmanuel Macron) a été récemment élu. On sait les réformes dont il a l’intention, en particulier dans ce domaine du code du travail.

2 Le préfet de région, qui s’est occupé de la répression des mouvements politiques à Rennes jusqu’au printemps 2016 (Patrick Strzoda), a été nommé depuis Chef de cabinet du président de la République Emmanuel Macron ; il est passé entre-temps par le ministère de l’Intérieur. Les priorités policières du nouveau pouvoir sont évidentes. Certains « foyers » doivent être liquidés « avant l’été » (des réformes viennent).

Nota bene :

La violence de l’opération de police a été racontée dans lundimatin (revue en ligne). Les raisons alléguées par la police pour l’arrestation des sept personnes le mardi 30 mai ont été exposées dans lundimatin : ces raisons ne sont pas tenables. https://lundi.am/Rennes-un-policier-sort-son-arme-et-braque-des-manifestants. Il est imprudent – objectera-t-on – de s’en tenir à ce que dit lundimatin, aux seuls dires de lundimatin : mais aucun autre média n’a parlé. Que d’autres enquêtent aussi, s’ils peuvent… Dans un cas comme celui-là, tellement violent, la preuve est bien à faire de l’autre côté ; du côté de ceux qui ont tiré les armes, et qui continuent à les tirer.

Éditions Pontcerq

​18, bis Boulevard Volney​


35

​7​

00 Rennes
pontcerq@gmail.com
http://www.pontcerq.fr/

______________________________________

Bobby Sands révolutionnaire anti colonialiste mort il y a 36 ans

Bobby Sands, militant de l’IRA provisoire de 27 ans, est mort après soixante-six jours de grève de la faim, le 5 mai 1981, dans la prison de Maze. Cette prison,

via Bobby Sands : “Notre vengeance sera le rire de nos enfants” — Quartiers libres

Richard Hoggart / La Culture du pauvre Étude sur le style de vie des classes populaires en Angleterre

Richard Hoggart / La Culture du pauvre Étude sur le style de vie des classes populaires en Angleterre Protestation élevée, au nom de l’objectivité, contre les poncifs aristocratiques ou populistes qui s’interposent entre les classes populaires et ses observateurs, nécessairement intellectuels ou bourgeois, The Uses of Literacy relève aussi de l’autobiographie, sinon de l’auto-analyse. […]

via Livre du samedi: la culture du pauvre / Richard Hoggart — Quartiers libres

Un communiqué du groupe d’activistes végans de Lille

Chargé de la communication d’un groupe d’activistes vegan de Lille, nous relayons ici leur premier communiqué. Ces personnes ont critiqué huit boucheries de Lille ( et non trois comme le relate La Voix du Nord) . ils ont répandu faux sang devant celles-ci. Certains boucher ont porté plainte. Nous ignorons encore sur quel chef d’accusation. Cette réction petite-bourgeoise s’inscrit dans un contexte de répression de toutes critiques, alors que le préfet du Nord interdit tout rssemblement en centre ville de Lille et que les manifesatants sont systématiquement fouillés et nassés. La longue cuillère est un collectif de critique radicale qui assure les relations avec la presse capitaliste d’autre collectifs de la même eau. 

 

Nous revendiquons les attentats colorés perpétués contre les boucheries lilloises le vendredi 14 avril et le lundi 17 avriL Nous avons déversé du faux sang devant 7 boucheries et le magasin Comtesse du Barry afin de dénoncer la mort et la souffrance des personnes animales, cachées derrières ces façades rutilantes ou sophistiquées. Une action similaire est prévue prochainement.

Les boucheries sont le dernier maillon de la filière de mort. Nous pensons qu’elles devraient, comme les tabac informer leurs clients des conséquences de l’achat de viande, sur les personnes animales comme sur les consommateurs (cancer…). Nous pensons que, à l’image de ce qui se passe dans d’autres filières, il serait normald’afficher l’éthique sur les étiquettes, et garantir aux consommateurs que leur achat ne contribue pas à financer un abattoir particulièrement violent.

Nous sommes antispécistes et donc végans. L’antispéciste considère que la hiérarchie opérée entre espèces vivantes est aussi artificielle, sans en comparer la nature et les conséquences, que celle établie par les racistes, les sexistes, les transphobes, les âgistes etc. Le concept de domination, théorisé par Foucault et Socialisme et Barbaries’applique ici. Le dominant dit

« j’ai du pouvoir sur (ce non-blanc, cette femme, femme, ce bœuf…) parce qu’il sont inférieurs à moi. »

via Groupe d’activistes vegan cdp OO1 — La longue cuillère

Les tortionnaires de l’histoire Qu’est ce que le négationnisme ? 2/6

masqueslogo-conspis

logo-negazio
Bordiga sur l’antifascisme (vomir)

christ-pantocrator_art_full

270271En 1960 paraît Auschwitz ou le grand alibi : ce texte qui ne crée pas de remous à l’époque aura des conséquences très importante dans la période confuse de l’après 68. Gardons-nous de l’anachronisme critique. A lire aujourd’hui, après qu’on ait mesuré tout ce qu’implique le révisionnisme par rapport à la Shoah, ce texte est juste à gerber, et il est étonnant qu’un site situé à l’ultra gauche, et semble-t-il, exempt de confusionnisme ait choisi de le republier sans précautions oratoires. Longtemps attribué à Bordiga lui-même, ce court article est en réalité de Martin Axelrad (1926-20101), un universitaire, professeur de physique2juif athée.3 Il est paru dans le N°11 de la revue Programme communiste. Cette revue était l’organe des « bordiguistes » de France. Bordiga (1889-1970) était un intellectuel du PC italien, exclu pour s’être opposé, en 1922, à la ligne antifasciste adopté par la majorité du PCI. Et en Italie en 1922 il fallait être particulièrement buté ! C’est inconcevable aujourd’hui : Bordiga se réjouit même de ce qui est anti-démocratique dans le programme des fascistes, puisqu’ils s’attaquent à la démocratie «  bourgeoise »

« Les fascistes veulent jeter à terre la barque parlementaire ? bordigaMais nous en serons très contents. »4

Argument ( 9 ) : les ennemis de la démocratie (bourgeoise sont nos amis. Ancien Syndicaliste-révolutionnaire, Bordiga s’appuie sur sa théorie de l’autonomie ouvrière intégrale ( il est donc l’ancêtre de tous les autonomes) 5 Il s’oppose donc à toute compromission avec des partis, des institutions, des associations etc non ouvrières, et donc, dans son esprit non marxiste-léniniste. Il pense que le fascisme n’est que l’aile violente de la démocratie. De surcroît, estimant que le capitalisme ne peut vivre qu’en démocratie, il la désigne comme premier ennemi des communistes. Et se vantera d’être plus anti-démocrate que les fascistes.

Aux actuels champions du mouvement fasciste, nous voulons rappeler que pour eux cette démocratie ( pour laquelle nous n’avons jamais eu de faiblesse et pour laquelle nous promettons de ne jamais en avoir ) a autrefois eu de la valeur !

Parti du mensonge démocratique, le fascisme y retournera 6.

Enfin, contrairement à ce que l’on dit souvent Bordiga n’est pas anti léniniste, il est ultra léniniste. Il défend un centralisme ( le pouvoir aux dirigeant du parti) exacerbé. Pourtant ses thèses vont gêner Lénine a une époque où celui-ci a besoin de s’appuyer quelques temps sur les sociaux-démocrates, en Russie. Dans La maladie infantile du communisme ‘(« Le Gauchisme »)7, Lénine va donc condamner Bordiga, en expliquant, en gros, qu’il a tort d’avoir raison, d’être léniniste, quand Lénine ne l’est plus. Il pourfend aussi, pour faire bonne mesure, ceux qui, au contraire, défendent l’anti-centralisme : le pouvoir aux conseils ( ou soviets) d’ouvriers, au moment ou les bolcheviques s’attaquent au soviet de Cronstadt : les gauches communistes allemandes et hollandaises. Depuis, les gauches italienne et germano-hollandaise (se réclamant entre autres de Rose Luxembourg) sont rassemblés dans le terme « ultra-gauche8 9» confondus à tort avec leurs pires ennemis les gauchistes10 ( trotskistes donc léninistes et maoïstes donc staliniens) et encore plus à tort avec les anarchistes. Qui ne sont même pas marxistes. (voir notre mindmap des courants de la gauche.). En France, l’organisation d’ultra-gauche la plus influente fut Socialisme et Barbarie, groupe et revue (1949-1965) fondée par d’ex-trotskistes ( qui trouvaient que ce courant ne dénonçait pas suffisamment la bureaucratie soviétique11)., qui se rapprocha du conseillisme, tout en étant rejoint par des bordiguistes12. Comme S&B s’éloigne de plus en plus de l’ouvriérisme et du marxisme, une scission fait naître en 1963 le groupe et la revue Pouvoir ouvrier, dont fait partie Pierre Guillaume (1940-) qui en 1965 crée la Vieille Taupe avec Guy Debord13, selon lui. Exclu de PO en 1967, Guillaume réunit autour de lui et Jacques Baynac (1939-), un petit groupe conseilliste, perméable au bordiguisme, à cause notamment de Gilles Dauvé (1947-)14.

mind-map-des-gauches

Le moins qu’on puisse dire est que Bordiga n’a pas perçu le caractère particulier du fascisme15 et de sa variante nazie, qu’il classe parmi les partis bourgeois avec les sociaux-démocrates. Proche des syndicaliste révolutionnaires, il n’a pas « vu » que certains de ses anciens camarades, via le soutien à l’interventionnisme en Éthiopie puis contre l’Allemagne en 1914-1918, s’étaient rapproché de nationalistes de droite et étaient parmi les cofondateurs du premier fascisme. Ses partisans continuèrent dans la même cécité : sous l’Occupation, en France ces militants ne se préoccupèrent que de réunions et de congrès, condamnant les trotskystes résistants, qui « avaient choisi un camp impérialiste contre un autre » 16. Ce confusionnisme explique la parution d’Auschwitz ou le grand alibi. Ce texte se veut une analyse plus-marxiste-que-moi-tu-meurs, du génocide. Il se présente comme une réponse à une campagne du MRAP17 ( alors contrôlé par le PCF) portant sur les 50 millions de morts causés par le nazisme, dont six millions de juifs. L’auteur dédouane d’abord le nazisme, en accusant le capitalisme d’être à l’origine des 50 millions de morts. En effet, dans l’analyse délirante de l’auteur, le but de la guerre est de détruire la surproduction inhérente au capitalisme. Surproduction de marchandises, mais aussi … d’humains. Puisque , (c’est une autre connerie de Marx18), les bébés, sous le capitalisme sont des productions comme les autres.19Parti dans le grand n’importe quoi, Axelrad continue en donnant son explication de l’antisémitisme nazie. La crise économique sévit en Allemagne, la petite et moyenne bourgeoise est touchée, elle se sent une classe menacée par le capital, qui vise à étendre son emprise, au détriment des classes moyennes. Par ailleurs, les juifs allemands seraient tous des membres de la classe moyenne (essentialisme dont on trouve les origines dans Marx himself :

« Quel est le culte profane du Juif ? Le trafic. Quel est son Dieu profane ? L’argent.» 20

Pour se sauver ou plutôt retarder son inéluctable disparition, la classe moyenne désigne une partie d’elle même pour être sacrifiée : les juifs. Le sacrifice est d’abord économique : on interdit aux juifs de pratiquer une activité rémunératrice. Puis on leur demande de partir, mais ils ne peuvent pas parce qu’aucun pays capitaliste ne veut de bourgeois ruinés(sic). La guerre arrive, les nazis, braves gens embarrassés par ces juifs sont bien obligé de les enfermer et puisque les Nazis sont des capitalistes ( vous suivez?) tentent de les tuer par le travail. Argument (10) : les juifs sont mort, non gazés, mais victimes de leurs conditions de travail et de vie particulièrement dures. Mais ça ne marche pas, le travail tue lentement. Les nazis hésitent cependant à les assassiner (sic). Ils tentent donc de les vendre ( là on tombe dans une rumeur digne des Protocoles) : les Allemands proposent aux Américains21 de leur livre un million de juifs contre dix mille camions. Les Américains refusent ! Pour montrer qu’ils ne plaisantent pas les « capitalistes » nazis commencent à exécuter des juifs, tout en continuant à négocier : vous en prenez 100 000 ? Ils en livrent quelques uns en Suisse comme acompte.

Pour Programme communiste : " travailleurs exploités "
Pour Programme communiste :  » travailleurs exploités « 
images-1
Pour Programme communiste : « capitalistes effectuant un audit »

Cette odieuse réécriture de la Shoah se drape dans une vertueuse indignation : les capitalistes ( et leurs alliés réformistes du PCF!) se servent ensuite des millions de morts juifs pour justifier la férocité du capitalisme, le massacre des autonomistes algériens à Sétif, Hiroshima, les expériences médicales menées sur les pauvres, bref tout ce que le capitalisme fait à l’homme en le traitant comme une marchandise.

8 mai 1945, Sétif (Algérie)
8 mai 1945, Sétif (Algérie)

Argument (11) : la Shoah est utile au capitalisme donc c’est un mensonge. Remplacez « génocide » par « 11 septembre » et vous avez la base de tout le complotisme actuel. . Contrairement à ce que l’on dit souvent ce texte ne critique pas le génocide comme alibi de la création d’Israël. Il refuse juste de reconnaître le rôle du racisme maladif et viscéral des Nazis, expliquant tous les massacres et déportations ( des juifs, des palestiniens) en terme d’utilité économique ; le capitalisme supprime ou exile ceux qu’ils ne peut pas exploiter. La pauvreté de l’argumentation22, fondée sur une anecdote invérifiable ( la négociation entre des nazis et un politicien anglais tous disparus), le délice halluciné qui transforme le capitalisme en une sorte d’entité malfaisante une jour allemande, un jour américaine, tout aurait du faire oublier ce texte de circonstance. Pourtant il sera plusieurs fois réédité23, et servira de caution au négationnisme d’extrême-gauche24. De surcroît, il est toujours revendiqué par les bordiguistes officiels (Les 3 PCint et le CCI)25 En gros il repose sur le raisonnement ( ou l’aporie) suivante : 1) les capitalistes sont les responsables de tous les maux de l’humanité. 2° quand d’autres sont responsables des maux, ils sont immédiatement baptisés capitalistes. Ainsi les Nazis, les électeurs du Front national, les violeurs, les terroristes islamistes : des capitalistes on vous dit. Remplacez « capitalistes » par n’importe quel groupe humain construit ou inventé : les juifs, les sionistes, l’oligarchie, les Illuminatis, les extra-terrestres, et vous pouvez bâtir n’importe quel discours complotiste.

‘Attention la photo en dessous des notes est très choquante elle montre le cadavre d’une jeune Japonaise après le bombardement d’Hiroshima.

L'équipage et le bombardier d'Hiroshima
L’équipage et le bombardier d’Hiroshima

1Cf Jean Maitron, Dictionnaire biographique du mouvement ouvrier éditions de l’Atelier 2006 http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article145639

2Yves Coleman , op.cit chap 3, http://mondialisme.org/spip.php?rubrique151

3Sur les juifs qui contribuent à l’antisémitisme et pour répondre aux défenseurs de Chomsky comme à ceux qui soulignent que Soral, Dieudonné, et autres crevures antisémites ont des juifs par leurs soutiens, lire . Robert Wistrich, From Ambivalence to Betrayal (De l’ambiguïté à la trahison.), Jack Jacobs, On Socialists and the Jewish Question after Marx, New York University Press, 1992 et Colin Schindler Israel and the European Left. Between Solidarity and Delegitimization, Continuum, 2012.

4Amedeo Bordiga « Le régime à la dérive », Ordine nuovo , 26 juillet 1922

5Cf Wikipédia et PCF(mlm), L’Italie fasciste et l’antifascisme -11e partie :Amadeo Bordiga et le bordiguisme lesmaterialistes.com, juillet 2016. Avec quelques précautions : on ne peut guère attendre d’objectivité sur un anti-staliniens de la part d’un parti maoïste.

6Amedeo Bordiga, Sur le cadavre de la démocratie, Stato operaio, 13 août 1923 http://lesmaterialistes.com/amadeo-bordiga-cadavre-democratie-1923

7Vladimir Illitch Lenine La maladie infantile du communisme ‘(« Le Gauchisme »), 10-18, 1962 [online] http://classiques.uqac.ca/classiques/lenine/maladie_infantile_du_communisme/maladie_infantile_du_communisme.pdf Consulté le 28/01/2017

8Il ne semble pas que les militants du courant germano-hollandais aient trempé dans le négationnisme.

9Alors que Bordiga approuva l’écrasement du soviet de Cronstadt, et alla m^me jusqu’à approuver maladie infantile

10Je simplifie, pour épargner les lecteurs les moins au fait de ces guerres pichocrolines, on parlera du POUM une autre fois !

11Roland Simon, Les Chemins non tracés, Histoire critique de l’ultragauche/ Trajectoire d’une balle dans le pied, Senonevero, 2009

12Cf Castoriadis, Socialisme ou barbarie (9 vol.) 10/18, 1974 à 1979.

13Issu de l’avant-garde culturelle, les situationnistes, dont Debord est un des théoriciens, sont proches politiquement d u conseillisme. ,

14C’est donc par erreur que Pierre Vidal-Naquet ( oh non , pas lui !) qualifie la Vielle taupe d’anarcho-marxiste, développant ensuite en quoi elle est marxiste, mais ne disant plus un mot sur le côté anarchiste, employant là une méthode des négazio in PVN, op cit p.21

15Amedeo Bordiga, « Le fascisme », il comunismo, 17 novembre 1921

16Philippe Bourrinet Le courant « bordiguiste (1919-1999) auto édité, sd [Online] https://bataillesocialiste.wordpress.com/2015/04/20/le-courant-bordiguiste-1919-1999/

17Mouvement contre le racisme et l’antisémitisme et pour la paix (alors, il a ensuite changé la déclinaison de son sigle).

18Utilisée aujourd’hui par les adversaires de la PMA/GPA.

19C’est plutôt inquiétant pour la vie sexuelle de Jenny et Karl mais cela ne nous regarde pas.

21Là se situe, discrètement, une accusation digne de Rassinier : les réseau clandestins d’aide aux juifs seraient créés en accord avec les Nazis, qui peuvent ainsi mieux contrôler l’évasion ( qu’ils souhaitent selon la logique cinglée de l’auteur) des juifs.

22Comme le fait remarquer Yves Coleman, op cit, chapitre 3, d’un point de vue marxiste l’auteur commet l’erreur d’ignorer qu’il y a de nombreux ouvrier juifs, à l’origine du Bund, parti socialiste ouvrier juif.

23En 1970 par la VT1, et octobre 1973 par Le Mouvement communiste n°5 (de Gilles Dauvé), et selon Vidal-Naquet en 1979 de nouveau par le PCint.

24Martin Axelrad, Auschwitz ou Le Grand alibi, Programme communiste, n° 11, Parti communiste international, 1960

25Des débats entre groupes « bordiguistes » : une évolution significative du milieu politique prolétarien Révolution Internationale, 6 juillet 2005 [Online] https://fr.internationalism.org/rinte93/bordiguistes.htm consulté le 20/01/2017

hiroshima11

#Lille rassemblement de soutien, à l’Insoumise, samedi : les idées ne s’expulsent pas.

 

La réaction de l’équipe de l’Insoumise et de ses soutiens ne s’est pas faite attendre. Décision a té prise ce dimanche d’organiser un rassemblement sur la Grand place, samedi 14 à 18 h : on y protestera contre le ciblage des lieux de résistance lillois, lieux de solidarité, d’échanges, de débats. Le rassemblement associera donc à la protestation l’expulsion du squat de mineurs migrants issus du jardin des Olieux1. Dans les deux cas, d’ailleurs, c’est Martine Aubry, maire et présidente du CHR ( propriétaire du squat des Olieux , la même Martine Aubry qui refuse de fermer le bar raciste La Citadelle.

Exif_JPEG_420
Exif_JPEG_420
Exif_JPEG_420
Aujourd’hui
Exif_JPEG_420
Exif_JPEG_420
Exif_JPEG_420
Exif_JPEG_420
Exif_JPEG_420
Exif_JPEG_420
Exif_JPEG_420
Exif_JPEG_420
Exif_JPEG_420
Exif_JPEG_420
Exif_JPEG_420
Exif_JPEG_420
Exif_JPEG_420
Exif_JPEG_420
Exif_JPEG_420
Exif_JPEG_420
Exif_JPEG_420
Exif_JPEG_420
Exif_JPEG_420
Exif_JPEG_420
Exif_JPEG_420
Exif_JPEG_420
« chef c’est signé c’est les « ou presque »

D’autres actions sont prévues pour protester contre cette fermeture de la librairie-bibliothèque, lieu de réunion, de débats publics… et de soupe populaire végane. Une brochure retracera les temps de 4 ans et demi d’histoire de luttes lilloise, depuis le mouvement retraite, celui des Interluttants, celui contre la loi et le travail…. Et de belles rencontres avec des auteurs, des familles de victimes de la police, la Mutuelle des fraudeurs, Des membres du parti communiste ouvrier (hématiste) de Syrie… Et un cours de lockpicking ! Une fête de soutien aura lieu à la Madina pour le lancement de la brochure, mi février. Etc etc.

cette semaine :

Mardi rendez vous tractage à 18 h aux marches de l’église du marché de Wazemmes, ou aux Tilleuls s’il pèle !

Mercredi : présence probable de pas mal de gens de l’Insou à la cantine végane de la Madina à Ronchin

Samedi 18h : rassemblement. Vue la météo n’oubliez pas les écharpes , les enfants !

1Un appel intersyndical, CGT-Solidaires,-CNT proteste contre cette expulsion. http://www.cnt-f.org/59-62/2017/01/appel-inter-syndical-de-soutien-au-collectif-des-olieux/