#Lille Discussion suite à l’attaque meurtrière contre #Charlie hebdo au Centre Culturel Libertaire

Communiqué

 

Lieu : Centre Culturel Libertaire

4 rue de Colmar, Lille – 03-20-42-82-72 – ccl59@no-log.org – Site web

Discussion publique suite à l’attaque meurtrière contre charlie hebdo

Suite à l’attaque meurtrière à Charlie Hebdo nous proposons de nous retrouver pour discuter ensemble et partager une analyse de la situation. Malgré l’émotion suscitée par ces événements, il nous semble qu’une analyse libertaire de la situation est nécessaire. Notamment à propos des réactions de l’État et de la classe politique.

Ouverte à tou-te-s, cette discussion ne se veut pas autre chose qu’une invitation à discuter ensemble et à prendre un peu de recul par rapport à l’emballement médiatique et politicien.

Ni union nationale, ni choc des civilisations !

Rendez-vous Mercredi 14 janvier 2015 à 20h au Centre Culturel Libertaire, 4 rue de Colmar, Lille.

Publicités

L’ATTENTAT CONTRE CHARLIE HEBDO : L’OCCULTATION POLITIQUE ET MEDIATIQUE DES CAUSES, DES CONSEQUENCES ET DES ENJEUX

 » un usage fasciste des émotions politiques de la foule « 

Le blog de Saïd Bouamama

Saïd Bouamama.

« Le ventre est encore fécond, d’où a surgi la bête immonde. »
Bertolt Brecht

L’attentat contre l’hebdomadaire satirique Charlie Hebdo marquera notre histoire contemporaine. Il reste à savoir dans quel sens et avec quelles conséquences. Dans le contexte actuel de « guerre contre le terrorisme » (guerre extérieure) et de racisme et d’islamophobie d’Etat, les artisans de cet acte ont, consciemment ou non [1] accéléré un processus de stigmatisation et d’isolement de la composante musulmane, réelle ou supposée, des classes populaires.
Les conséquences politiques de l’attentat sont déjà désastreuses pour les classes populaires et cela va se renforcer si aucune alternative politique à la fameuse « Union Nationale » n’est proposée.
En effet, la manière dont les médias français et une écrasante majorité de la classe politique réagissent est criminelle. Ce sont ces réactions qui sont dangereuses pour l’avenir et qui portent en elles de nombreux «…

View original post 2 847 mots de plus

Ça faisait longtemps que Charlie Hebdo ne faisait plus rire, aujourd’hui il fait pleurer.

Quartiers libres

Il est minuit moins le quart dans le siècle. Nous sommes à un point de bascule historique sur l’islamophobie et le déchaînement du racisme en France et plus largement en Europe. La lecture simplifiée à l’extrême par les médias  de cette journée du 7 janviers 2015 va se résumer et s’imprimer dans de nombreux cerveaux « par l’attaque meurtrière contre un journal « de Gauche » par des Musulmans. Cela va déstabiliser et retourner des positionnements politiques. La Peur, la colère, la tétanie, l’incompréhension, la panique morale vont chez certains laisser largement place à la Haine.

Au-delà des paramètres d’opportunité militaire qui ont pu justifier le choix de ce journal par ce commando cette attaque correspond à une logique et à une vision politique des tak-taks : précipiter l’affrontement et la radicalisation de fractions importantes de la population. Charlie Hebdo bénéficie d’un capital symbolique encore important à gauche : il est encore considéré comme…

View original post 704 mots de plus

Ni dieu ni union nationale quelques réactions #anarchistes à la tuerie à #CharlieHebdo

Fusillade à Charlie hebdo

communiqué de la F.A. repris par Serpent Libertaire
La Fédération anarchiste apprend avec horreur la tuerie perpétrée dans les locaux du journal satirique Charlie Hebdo, qui a laissé 12 morts et 11 blessés.
Nous partageons l’émoi, l’indignation, et la peine des familles, des amis, des collègues après ce crime odieux. Parmi les victimes, certains ont contribué un temps au Monde libertaire, et si nos positions ont pu diverger par la suite, ils resteront au souvenir de nombreux camarades.
Cet attentat doit nous rappeler que l’obscurantisme religieux comme politique est meurtrier.
Nous condamnons les assassins, mais nous restons également vigilants face aux réactions de l’extrême droite ou au dispositif policier de l’État.
Nous continuerons à combattre l’oppression, l’autoritarisme et l’intolérance, qu’ils se cachent derrière la religion, la nation ou l’ordre sécuritaire.Fédération anarchiste, 7 janvier 2015

Nous ne hurlerons pas avec les loups !

publié le : 8 Jan 2015 par

L’attentat commis à Charlie Hebdo ce mercredi 7 janvier dans la matinée par quelques individus se réclamant de l’Islam ne doit pas nous faire perdre toute raison, malgré l’émotion bien compréhensible de nombre de nos camarades que nous partageons. Si à une époque le milieu libertaire, tout particulièrement notre organisation, a été proche de ces héritiers d’Hara Kiri, leur émanation contemporaine a cessé de nous faire rire depuis longtemps.

Nous n’avons pas choisis et nous ne choisirons pas entre des intégristes et des désinhibiteurs d’un racisme « de gauche ». Nous ne choisirons pas entre des réactionnaires religieux dont nous connaissons bien les pratiques quelle que soit leur secte et un journal véhiculant l’islamophobie sous couvert de lutte en faveur de la laïcité et de la liberté d’expression. Depuis son origine notre organisation combat toutes les religions et leurs émanations intégristes d’où qu’elles viennent. Nous ne tomberons pas dans le piège grossier de l’unité nationale contre « l’ennemi commun ».

Notre solidarité va vers ceux qui vont subir le contrecoup de cet assassinat imbécile et criminel à plus d’un titre. L’hallali a déjà sonné et tout ce qui retient le pouvoir « socialiste » de s’y joindre pleinement c’est la crainte de ne pas être ceux qui en récolteront les fruits aux prochaines élections. Nous voyons déjà fleurir les discours sur la guerre civile, quelques heures à peine après cet attentat.

Nous ne choisissons pas non plus le camp d’une extrême-gauche qui confond dans sa connerie essentialiste et politicienne des réalités aussi diverses que le prolétariat, l’Islam, le racisme, les sans-papiers ou les « jeunes de banlieue », fantasmant sur un soi-disant potentiel révolutionnaire des musulmans.

Cet attentat intervient dans une période de stigmatisation vis à vis des musulmans ou assimilés comme tel. Il faut rappeler que l’islamophobie est un outil du pouvoir visant à diviser notre classe et ses luttes. Elle ne se développe pas en réaction à un soit disant « problème musulman ». Le mouvement anti-Islam allemand « Pegida » qui prend de l’ampleur est ici caractéristique de cette psychose, la population « musulmane » de ce pays représentant moins de cinq pour cent de la population.

C’est pourtant principalement sur ce sentiment d’invasion, « d’islamisation », que l’extrême droite se structure depuis ces dernières années. Nul doute que la tuerie réactionnaire de Charlie Hebdo renforcera ce phénomène et donnera au FN et ses satellites, une plus grande légitimité à prôner le conflit ethnique comme problème de fond, et la préférence nationale comme solution.

Dans cette période troublée, nous anarchistes devons garder la tête froide et maintenir une ligne de démarcation claire entre nous et nos ennemis : intégristes de toutes les chapelles, xénophobes de gauche comme de droite, sexistes de tous horizons, et soi-disant communistes versant dans la réconciliation nationale et l’inter-classisme.

Le groupe Regard noir – Fédération anarchiste

Charlie Hebdo : le 11 septembre de la liberté d’expression

sur le site Recherche anarchiste ( repris par le groupe FA d’Aubenas.

http://raforum.info/spip.php?article7274&lang=en

À bas l’obscurantisme et tous les fascismes

 

Tract du groupe Emma Goldman de la Fédération anarchiste 
repris par le groupe Proudhon de l F.A (Besançon ) ( à moins que ce soit l’inverse, c’est pas clair)

 http://fa-perigueux.blogspot.fr/2015/01/a-bas-lobscurantisme-et-tous-les.html

(…) les causes. 

D’une part, une « crise économique » persistante(…) 
(…) D’autre part, la diffusion massive d’une idéologie obscurantiste qui nie la lutte des classes et la liberté de l’individu. (…)

 

 

(…) Les religions sont des idéologies de soumission et de résignation, elles sont porteuses d’actes fanatiques et criminels, Voltaire l’écrivait déjà : « Ceux qui font croire des absurdités peuvent vous faire commettre des atrocités. »(…) 

Charlie Hebdo, la tristesse et la colère

communiqué d’Alternative libertaire (AL) , rerpis par l’Organisation communiste libertaire (OCL)
(…) Nous continuerons à combattre tous les fascismes, qu’ils se drapent dans les religions juive, chrétienne, musulmane ou autres. Et, par avance, nous condamnons tout acte de violence islamophobe qui serait commis au titre de « représailles ». (…)

Attentat contre la rédaction de Charlie Hebdo.

Le Syndicat Interprofessionnel de la Presse, des Médias, de la Culture et du Spectacle, Confédération Nationale du Travail.

(…) Anticapitalistes, autogestionnaires et antiautoritaires, nous travailleurs de la presse, des médias, de la culture et du spectacle de la CNT ne reviendrons pas sur nos principes et ne nous laisserons intimider pour rien au monde. Enfin, nous, êtres humains, condamnons ce lâche attentat et rendons hommage aux victimes. Nous appelons au rassemblement de soutien ce mercredi à 18h Place de la République.
voir ausi La Horde : raction antifascistes http://lahorde.samizdat.net/2015/01/08/reactions-antifascistes-a-lattentat-contre-charlie-hebdo/
et
NO Fidés  http://www.non-fides.fr/?Je-ne-suis-pas-Charlie-et-je-t

« . En effet, cet attentat qui est le plus meurtrier en France depuis celui, fasciste, du train Strasbourg-Paris le 18 juin 1961 lors de la guerre d’Algérie, ne peut que faire résonner l’effroi face à la détermination et la fuite en avant de ses perpétrateurs. L’effroi, également, face à l’infamie religieuse qui détourne plus que jamais une bonne partie de l’humanité d’une véritable réflexion sur le monde qui l’entoure. A cela, pour nous anarchistes et révolutionnaires, vient s’ajouter l’effroi de la sempiternelle union nationale. Cette union nationale que l’on nous ressort à chaque fois que les États ont besoin de chair à canon prolétarienne. Car ce sont toujours les mêmes à qui l’on demande de se sacrifier sur les sentiers de la gloire pour des intérêts qui ne sont pas les leurs, comme la nation, la « paix » ou la république, pendant que les décisionnaires se grattent le dos sous les dorures de leurs palais.

Contre les assassinats, contre les politiques sécuritaires. ne pas revivre l’après 11 septembre 2001.

Des anarchistes ( de Lille)

 http://lille.indymedia.org/spip.php?article29011

 

Charlie Hebdo : communiqué confédéral de la CNT

http://www.cnt-f.org/59-62/2015/01/charlie-hebdo-communique-confederal-de-la-cnt-appel-du-club-de-la-presse-5962-a-une-marche-le-10-janvier-a-lille/?utm_source=twitterfeed&utm_medium=twitter

Cet attentat, ne saurait toutefois nous faire réagir uniquement sous le coup de l’émotion en nous faisant oublier nos principes anticapitalistes, autogestionnaires et libertaires.

Cévennes : Nous ne participerons pas à l’unité nationale !

Se mobiliser, oui ! Mais avec qui et pourquoi ?

dimanche 11 janvier 2015

 

http://www.non-fides.fr/?Cevennes-Nous-ne-participerons-pas&utm_medium=twitter&utm_source=twitterfeed

(…) Contre la guerre de tous contre tous !
Vive la solidarité de classe contre le capital !

pasdescharlots@riseup.net

CNT-SUB : Frédéric Boisseau, 42 ans, agent d’entretien,...

(…)  Frédéric Boisseau a lâchement été abattu, par ceux-là même qu’il aurait pu croiser au pied d’une cité de banlieue, au rayon poissonnerie d’un supermarché, ou reconnaître dans le livreur de la pizza qu’il aurait commandé.

Car il semble bien qu’en cette affaire, ce sont des meurtriers issus des classes populaires qui ont tué ce travailleur destiné à l’oubli. (…)

 

et ça qu’on mettra sur le compte de l’émotion : les anarchistes n’aiment pas la police la République, les religions, les gars !

[1] Petit jeu, ces déclarations sont elles extraites du communiqué du Groupe J.B Botul de la Fédération Anarchiste ou bien du discours de Francois Hollande ? : « Nos camarades de Charlie Hebdo viennent de payer un lourd tribut à la liberté d’expression. Plusieurs policiers font également partie des victimes. Nous rendons hommage à tous et à toutes ces victimes. […] les anarchistes respectent la liberté de croyance dès lors qu’elle s’exerce dans le cadre d’une république laïque. »

Voir aussi

UN DISCOURS SÉCURITAIRE SUR RADIO LIBERTAIRE

[EDIT : articles plus récents]

[L’histoire du terrorisme est écrite par l’État] Bienvenue dans un monde de plomb

http://juralib.noblogs.org/2015/01/16/lhistoire-du-terrorisme-est-ecrite-par-letat-bienvenue-dans-un-monde-de-plomb/?utm_medium=twitter&utm_source=twitterfeed

Limite hors sujet ( ou pas) , Zones subversives blog et journal  libertaire de Montpellier retrace l’histoire du « premier Charlie Hebdo » , avant PHilippe Val 

Charlie Hebdo journal provocateur et libertaire

Gros succés pour « VOUS FAITES ERREUR, JE NE SUIS PAS CHARLIE… »

de « l’écrivain anarchiste » Claude Guillon  repris sur beaucoup de sites anarchistes, et cité dans Le Monde. M. Guillon est connu des (vieux) journaliste spour avoir écrit Suicide mode d’emploi. D’où mes guillemets à « écrivain » et « anarchiste », mais c’est la manière dont se présente l’auteur.

et ce cri du coeur (écoeuré)

La rubrique « analyse et réflexion » de Paris-Luttes.info est saturée de communiqués et de commentaires tous plus intelligents les uns que les autres, mais qui finissent par s’annuler mutuellement.

(….) Mais je pense que l’essentiel est là : il est temps de sortir du commentaire centré sur Charlie-Hebdo pour se préparer à l’offensive réactionnaire et sécuritaire à laquelle nous allons devoir faire face. 

Vous pouvez quand même aller voir l’article, mais l’essentiel est dit.

[EDIT 18/1]

la coordination anarchique des groupes

CGA (Coordination de groupes anaarchistes)  : pas de texte commun mais des textes de groupes locaux

11/ 1 Lyon http://c-g-a.org/content/communique-du-groupe-de-lyon-non-au-fascisme-quil-soit-nationaliste-ou-religieux

13/1 Région parisienne http://c-g-a.org/content/charlie-hebdo-et-prise-dotage-halte-au-fascisme-nationaliste-et-religieux

14/1 Toulouse http://c-g-a.org/content/propos-de-charlie-hebdo

14/1  réédité le 17/1 Perpignan http://c-g-a.org/content/contre-tous-les-fascismes-nationaux-et-religieux-0

Il ya eu un moment de flottement dans la coordination du CGA, puisque le texte de Perpignan a été d’abord publié le 14/1 comme s’il était un texte validé par l’ensemble de la CGA  ( http://webcache.googleusercontent.com/search?q=cache:RVNlpz3FvQQJ:www.c-g-a.org/content/contre-tous-les-fascismes-nationaux-et-religieux+&cd=2&hl=fr&ct=clnk&gl=fr) avant d’être désavoué (http://www.c-g-a.org/content/contre-tous-les-fascismes-nationaux-et-religieux). Par ailleurs, les textes de Lyon et Paris accusent Charlie Hebdo d’avoir propagé des idées racistes et sexistes. Le texte de Toulouse est présenté comme une réponse qui désavoue ces deux premiers communiqués. En rupture assez nette avec les autres contributions anarchistes, il revendique une participation anarchiste aux rassemblements Charlie et focalise sur les islamistes comme le plus important mouvement fasciste européen avec les Hongrois de Jobbik.

Wikipedia rappelle que  « La CGA a été créée principalement par des groupes du sud de la France qui ont quitté la Fédération anarchiste (FA) lors du 60e congrès de juin 2002, en raison de leur refus de la pratique de l’unanimité dans le processus décisionnel au sein de la FA, jugée « source d’immobilisme » » On doit lui reconnaître une certaine constante dans le refus de l’unanimité .

Compassion hypocrite : la paille et la poutre

Me Yael Mellul est une twitteuse compulsive. Sa hargne est souvent réjouissante quand elle s’attaque à Soral ou Dieudonné. Elle est moins convaincante, lorsqu’elle cible la communauté musulmane.

Cette après midi elle a causé quelques remous en publiant une florilège de tweets anti Charlie Hebdo semblant moquer la compassion hypocrite. Du coup un autre twittos a republié son tweet de septembre dernier. La paille et la poutre.

 

J’aimerais tenir l’enfant de salaud Qui a fait graver sous ma statue « Il est mort comme un héros »

Pendant la Guerre D’Algérie, Jacques Brel, un des trois « anars » du show bizz  des années 60 chante La statue. Il y imagine un « héros » qui ne souhaitait pas l’être. Je me suis souvenu de cette chanson, à cause des hommages rendus aux gens de Charlie Hebdo qui sont en total contradiction avec toute leur production. Un hommage national, des drapeaux en berne, une « union nationale », ce terme raciste de « barbarie » dans la bouche de François Hollande et Martine Aubry, la « civilisation » en danger selon Sarkozy. Philippe Val qui pète un câble et refuse toute explication socio-économique pour privilégier « l’explication religieuse et culturelle ». Les gens, qui font appel aux valeurs « républicaines » comme si elles avaient jamais empêcher les massacres à Sétif, à Verdun ou ailleurs… Tout ça risquerait de faire gagner les ennemis de la liberté, ceux qui tuent, ceux qui mettent le feu aux camps de Roms, et ceux qui attaquent des mosquées.

 

 

Jacques Brel
« LA STATUE »
1961

J’aimerais tenir l’enfant de Marie
Qui a fait graver sous ma statue
« Il a vécu toute sa vie
Entre l’honneur et la vertu »
Moi qui ai trompé mes amis
De faux serment en faux serment
Moi qui ai trompé mes amis
Du jour de l’An au jour de l’An
Moi qui ai trompé mes maîtresses
De sentiment en sentiment
Moi qui ai trompé mes maîtresses
Du printemps jusque au printemps
Ah cet enfant de Marie je l’aimerais là
Et j’aimerais que les enfants ne me regardent pas

J’aimerais tenir l’enfant de Carême
Qui a fait graver sous ma statue
« Les Dieux rappellent ceux qu’ils aiment
Et c’était lui qu’ils aimaient le plus »
Moi qui n’ai jamais prié Dieu
Que lorsque j’avais mal aux dents
Moi qui n’ai jamais prié Dieu
Que quand j’ai eu peur de Satan
Moi qui n’ai prié Satan
Que lorsque j’étais amoureux
Moi qui n’ai prié Satan
Que quand j’ai eu peur du Bon Dieu
Ah cet enfant de Carême je l’aimerais là
Et j’aimerais que les enfants ne me regardent pas

J’aimerais tenir l’enfant de salaud
Qui a fait graver sous ma statue
« Il est mort comme un héros
Il est mort comme on ne meurt plus »
Moi qui suis parti faire la guerre
Parce que je m’ennuyais tellement
Moi qui suis parti faire la guerre
Pour voir si les femmes des Allemands
Moi qui suis mort à la guerre
Parce que les femmes des Allemands
Moi qui suis mort à la guerre
De n’avoir pu faire autrement
Ah cet enfant de salaud je l’aimerais là
Et j’aimerais que mes enfants ne me regardent pas.