A propos de mon blocage sur #Facebook

Mon  compte Facebook a été bloqué pour trois jours. Voici la réponse que j’ai adressé à ce fournisseur de service.

 

Résultat de recherche d'images pour "saint sébastien"

 

Bonjour,

Mon compte a été bloqué par erreur. Voici les faits.

j’ai posé un court billet de micro blogging ou je disais en gros ( mais vous pouvez vous y reporter) que puisque un mouvement politique français était en faveur de la peine de mort et du Service national, il était en mode rétro, et donc allait aussi supprimer la pilule etc…

C’était un peu une plaisanterie, et un peu un commentaire politique contre le service militaire obligatoire ou la peine de mort. Des militants de la FI ( certains que je connais dans la vie. ont répondu à ce commentaire en m’insultant souvent, en me traitant de fou, de mytho ( cf ce qui até publié sur ma propre page et que j’ai effacé mais que vous pouvez retrouver j’imagine) au lieu de répondre sur le fond. Ceux qui avançaient des arguments m’on semblé de mauvaise fois, c’était un service civique et militaire. etc. D’autres personnes ont commenté dans mon sens. Donc mon post est monté haut dans les référencements et d’autres sont venus commenter juste pour m’insulter. Le commentaire qui m’a valu mon blocage est fait , je le souligne sur mon propre mur. Je ne suis pas aller « troller  » un autre. La personne mettait en dout ma sincérité et ou mon intelligence. C’est insultant. Je lui ai répondu de manière grossière ( connard) mais soft. En France métropolitaine, on se traite de connard entre amis sans que ça pose de problème. C’est pour lui faire comprendre que lui même était insultant même s’il n’emploie pas de mot grossier.

ensuite j’ai commis une faute de frappe ( paire/pire) mais je voulais simplement dire Mélenchon c’est Macron le second en pire. Ce qui veut dire : comme Napoléon III incarnait le second empire après Napoléon. Mélenchon, élu en 2022 serait le second empire macroniste. C’est à dire qu’il serait aussi à droite, en pire.

Je ne sais pas si des modérateurs qui vivent dans un autre pays ont été formés aux subtilités de la politique française. Cependant, j’imagine que si j’ai été bloqué c’est que plusieurs personnes se sont liguées pour demander ce blocage. Il s’agit d’une censure politique. Les personnes se concertent par MP ( vous le savez bien) et vous envoient des demandes. Il n’y a aucune raison qu’un autre personne que le destinataire soit choquée par ce commentaire.

C’est pourquoi je vous demande de reconsidérer votre décision.

merci d’avance.

 

Publicités

De la difficulté de s’organiser sur Facebook

silence-ennemi-confidencesCeci malgré tout est la poésie  un oiseau roux  message  de givre destiné sans aveu à tes yeux des rubis bleus gens sans histoire mais la vie je la connais crois une fois qu’une chance il ne se peut être rose intéresser sans lasser  des badauds attroupés,  gens du commun qui trop souvent  parlent avec elle,  trop diserts, effluents,  sur ma foi Internet.  En gros, deux mots sur trois sont inutiles !

Comprenne qui pourra. 

J’ai fait des études portant sur les RSN (les réseaux sociaux numériques) J’ai pu discuter avec les meilleurs spécialistes scientifiques de la chose , au niveau européen. Je n’ai aucune confiance en FaceBook qui porte bien son nom. Je veux dire qu’un groupe secret ne sert qu’à ne pas vous désigner aux yeux de votre employeur famille etc. Personnellement je suis tellement grillé que quand je voudrais écrire mes souvenirs je demanderais la communication de mon dossier R……G ( loi 2002). Tout ça parce que je suis ancien journaliste, syndicaliste et que j’ai organisé ( honte à moi) le No Sar ko zy day de Lille. Bref. Ici on ne parle pas de sujets (s en s ib le s). on peut me parler en confiance sur tousdifferenttousegaux@protonmail.com en confiance si vous employer une messagerie dont vous êtes sûrEs. Pourquoi parfois mon clavier dérape et fait des es paces au milieu d’un mot ?
J’ai eu un prof qui est le N°1 ou 2 français en TALN traitement automatique de la langue naturelle. Si vous avez plus de trente ans ( moi m^me je frise les 31) Vous connaissez les progrés de la trad automatique, de l’OCR ( reconnaissance de caractères manuscrits ou photographiés) la reconnaisance vocale etc. Tout c’ça c’est le Taln. Donc ce gars travaillait pour le cabinet du (Pre mier min is tr e) de l’époque un certain Fion. et il nous a expliqué, pour montrer qu’il avait une vie passionnante ( baillements), qu’il travaillait sur un ‘E c h e lo n) à la française.
Ec h e l on regardez sur wikipedia évitez les sites complotistes, de grâce . https://societedelinformation.wordpress.com/confusionnistes-annuaire-des-sites/
C’est bon? oui je sais je suis bavard. Donc pour aller vite il y a des « spiders  » de k e u f qui parcourent la toile et qui cherchent les mots intéressants genre a c t i o n, a l l ah a k h bar, ex péd i tion. les algorithmes de plus en plus sophistiqués, permettent de dire si tel mot est à moins de vingt mots de tel autre ça craint pour la sécu de l’E t a t . je pourrais vous faire un cours sur comment ça marche. Ne me croyez pas ( never trust anyone over 30 !  » mais essayez de ne pas mettre en (d an ger) les autres dans ce groupe. On ne pourra pas éviter que dans le (c am p) il y aura au moins un in di c qui parle français, si on pouvait éviter qu’il voyage avec nous dans un bus ce serait un progrès.
Contrairement aux apparences je ne parle jamais pour ne  rien dire.

#PMO vs #PMA : le match retour #féministes contre #néo-luddites.

Ielles l’avaient promis les personnes qui s’étaient opposé à un débat sur le livre d’Escudero La reproduction artificielle de l’humain (Alexis Escudero, Le Monde à l’envers, 2014) organisent ce soir un débat à l’Insoumise. C’est assez rassurant pour l’état de la gauche critique lilloise, que cette sorte de droit de réponse ait lieu là où le débat avait été organisé. Entre temps Pièces et main d’oeuvre dont Escudero assume « quasiment toutes les positions » a continué dans son délire LGBTQIF-phobe. Le débat auquel des néo_luddistes ont promis de participer tique d’être intéressant. Voici l’annonce parue sur Indymédia Lille du débat.
Néo-luddistes de droite (SOS tout petits)
Néo-luddistes de droite (SOS tout petits)
Pour une critique émancipatrice de la pma

PMA, DPI, IAD, FIV : les techniques d’assistance médicale à la procréation sont au cœur du débat… depuis qu’est envisagée son ouverture à toutes les femmes, y compris célibataires et lesbiennes.

Pourquoi, comment poser des limites ouvertes par la technoscience et ne pas lui abandonner la gestion de nos vies ? Pourquoi, comment poser ces questions dans une perspective anti-patriarcale ?

Et si un examen attentif de ces techniques et de leurs usages nous aidait à concilier critique sans concession de la technique et regard féministe ?

Avec Aude Vincent et Aude Vidal, contributrices au dossier « Qui est réac ? Qui est moderne ? » de la revue d’écologie politique L’An 02.

À l’invitation de CheZ VioleTTe, centre de femmes à Lille Moulins, et du collectif L’Insoumise.

À 18h, apéro-rencontre en non-mixité CheZ VioleTTe, place Vanhoenacker.

 

Il est assez gênant cependant, que ce contre débat porte le même que l’article écrit par deux militantes lilloises, article qui n’est accessible qu’en payant. Il n’est jamais bon de mêler le commerce et le militantisme.

Néo-luddistes apolitiques
Néo-luddites apolitiques

 

Web 2.0 : De la création d’Internet à l’invention du web

   Le web 2.0 s’inscrit dans un processus historique lié bien sûr à l’histoire de l’Internet mais aussi à celle des innovations ou prétendues telles.[1] Il serait bien avant de parler du web 2.0, de remonter à ses origines c’est-à-dire à Internet et au web. Dans des articles ultérieurs, je présenterai l’origine, la définition, la philosophie et quelques applications du web 2.0 sans oublier ses avantages et inconvénients.

View original post 846 mots de plus

Ceci n’est pas un site

Pour qui sont tous ces sites qui sifflent sur le net1 ? Qui vantent les produits du capitalisme US avant même qu’ils ne sortent. Qui se font sponsoriser pour parler de ce qui n’intéresse personne.  Des sites où des ivrognes pathétiques se répandent en commentaires incontinents sur le spectacle de la misère politique.  Où l’on cherche la terre promise à droite, toujours plus à droite. Où l’on vomit les ordures racistes que les Drh vous ont fait bouffer. Des sites où l’on cherche à intéresser le passant à la longueur de sa verge, à la progression de cellulite. Où l’on disserte jusqu’à l’écœurement des meilleures manières d’exploiter le travailleur, le consommateur, le citoyen. Où l’on fait le beau, espérant un regard des maîtres. Où l’ont célèbre des idoles bouffies, des chefs mongoloïdes. Où l’on fait marchandise des corps. Où l’on cherche à préparer la revanche des sinistres bouffons en chasuble ou veste léopard. Web 2.0? Web de zéro.

Ceci n’est pas un blog c’est un bloc

On le prend où on le jette. On hurle pas au viol quand il parle de guerre des classes. Quand il injurie, qu’il diffame, qu’il traine dans la soue. Nos ancêtres déjà se mettaient à plusieurs pour faire tomber les mammouths dans les précipice. Ici c’est pas un hypermarché du prêt à penser, c’est pas un carrefour d’échange et de dialogues. C’est arguments et barres à mine. « on veux pas des commentaires, ou veut des combattants »2

Nous ne sommes pas des blogueurs, nous sommes des bloqueurs

Les flux d’information sont des nouveaux Pactole, qui ne coulent que près des châteaux. Nous voulons les nationaliser y installer des turbines, y faire descendre des bateaux ivres, laisser les vieux pêcher des sirènes, y créer des plages pour que les enfants viennent jouer. Tout est à nous, la sueur les larmes, le sang, le sperme. Et la morve3. Tout est à nous, les mots, les idées, les savoirs, les histoires. Tout est à nous le cri des femmes en gésines, le chant des bateliers, les cris de la colères, et les discours des purs. Tout est à nous nous sommes les émetteurs, les récepteurs. Nous sommes le medium. Tout est à nous rien est à eux. Ce sont nous qui fabriquons les écrans, ce sont nous qui tirons les câbles, ce sont nous qui creusons les tranchées. L’information c’est nous, la communication c’est nous. Nous avons marché de la Sibérie à la Floride, nous avons fait fleurir les déserts, nous avons dit « je t’aime », nous avons fait tuer les dieux. Nous sommes les plus forts, ils sont les plus retors. Tout est à nous, rien est à eux tout ce qu’ils ont ils l’ont volé. Ils nous rendront tout.

TRAVAILLEURS DE L’INFORMATION CONNECTEZ VOUS !


Continuer à lire … « Ceci n’est pas un site »