Réactions à propos de l’affaire du marchand d’armes identitaire Claude Hermant

Quand fascistes et antifascistes s’affrontent, les autorités s’en prennent aux anti-autoritaires, c’est logique. Mais quand les mêmes fafs sont soupçonnés d’avoir vendu des armes aux djihadistes, ils perdent leur immunité.

Lutte en nord

La Frite Rit Lille

Claude Hermant, fondateur du mouvement identitaire lillois, proche de la boutique néo-nazie Tribann, de Serge Ayoub et impliqué dans les affrontements autour de « La Frite Rit » (son commerce) en octobre a été placé en détention suite à un trafic d’armes de guerres.

La Voix du Nord et la presse belge indiquent que le clan Hermant aurait pu fournir les armes ayant servi au djihadiste Amedy Coulibaly lors de l’attaque de l’Hyper Cacher à Paris qui a causé la mort de 4 juifs.

D’autres membres des groupuscules néo-nazis et identitaires de Lille semblent impliqués dans le trafic, l’un des assayant du bar gay « Le Vice Versa » lors des mobilisations homophobes contre le mariage pour tous est également en détention.

Voici une compilations des différentes réactions des collectifs militants lillois suite à cette affaire. N’hésitez pas à nous envoyer ceux que nous aurions manqué.

Communiqué du collectif Pour…

Voir l’article original 663 mots de plus

RAPPORT HUMAN RIGHTS WATCH : IN ENGLISH ET EN FRANÇAIS

le rapport d’une ONG sur les violences subies par les migrants à Calais. La version française sur le blog de Passeurs d’hospitalités

Passeurs d'hospitalités

According with ts importance, bellow the entire Human Rights Watch report about Calais and police violence.

En raison de son importance, le rapport intégral de Human Rights Watch sur Calais et les violences policières, en-dessous de la version anglaise.

« HRW january 20, 2015

France: Migrants, Asylum Seekers Abused and Destitute

Asylum seekers and migrants living in destitution in the port city of Calais experience harassment and abuse at the hands of French police, Human Rights Watch said today. The abuses described to Human Rights Watch include beatings and attacks with pepper spray as the migrants and asylum seekers walked in the street or hid in trucks in the hope of traveling to the United Kingdom.

Several thousand asylum seekers and migrants, most from Sudan, Eritrea, and Ethiopia, are living in makeshift camps or in the streets in Calais. Some said that their treatment by police, a lack of housing…

Voir l’article original 8 095 mots de plus

Quand Manuel Valls reprend nos mots, c’est pour cadenasser la contestation

Quartiers libres

La découverte médiatique du 20 janvier 2015, c’est qu’il existe en France « un apartheid territorial, social, ethnique ». Dans la bouche d’un Premier Ministre, les mots deviennent « forts et justes ».

apartheid-en-france-bronner

Les journaux parlent d’un tournant sémantique, d’une prise de conscience.
Peu de journalistes ont relevé que ce premier ministre, Manuel Valls, était bien conscient de l’existence de

Voir l’article original 1 018 mots de plus

LE VENT A GAGNÉ !

la fin du mur de la honte ?

Passeurs d'hospitalités

Les barrières couronnées de barbelés installées autour du port de Calais dans le cadre du dernier accord franco-britannique avaient été renversées par le vent une première fois le 27 décembre, puis une deuxième fois ce 15 janvier.

Les autorités françaises et britanniques ont décidé de la démonter. Ça ne préjuge pas de l’avenir, mais c’est toujours ça de gagné.

http://www.lavoixdunord.fr/region/les-barrieres-anti-intrusion-du-port-de-calais-vont-etre-ia33b48581n2606151

Pour inviter les autorités à ne pas s’arrêter en si bonne voie :

https://www.youtube.com/watch?v=5Fu2B7ijj8Y

Pentax Digital Camera7 juin 2014, manifestation à l’initiative des exilés, suite à la destruction de leurs campements le 28 mai.

Voir l’article original

LA FRANCE CONDAMNÉE PAR LA CEDH POUR DEUX DÉCISIONS D’EXPULSION VERS LE SOUDAN

Passeurs d'hospitalités

Tous deux sont originaires du Darfour, tous deux avaient déposé sans succès une demande d’asile en France, qui avait abouti à un rejet malgré les éléments apportés. Tous deux avaient été arrêtés et placés en rétention pour être renvoyés au Soudan, l’un en 2011 à Calais, l’autre en 2013 à Mulhouse.

Dans les deux cas, la cour avait suspendu l’expulsion le temps de se prononcer, ce qu’elle a fait ce 15 janvier 2015, en condamnant la France en raison des traitements inhumains et dégradants que risquaient de subir ces deux personnes en cas de renvoi au Soudan.

Les deux jugements peuvent être lus ici en français :

http://hudoc.echr.coe.int/sites/eng/pages/search.aspx?i=001-150302

http://hudoc.echr.coe.int/sites/eng/pages/search.aspx?i=001-150294

Le communiqué de presse de la CEDH peut être téléchargé ici (la partie concernant ces deux jugements est en pages 12 et 13).

Souhaitons que ce jugement calmera les ardeurs du préfet du Pas-de-Calais en particulier, et des autorités françaises en…

Voir l’article original 541 mots de plus

C comme Complot et Charlie

le complotisme Mac Do de la pensée

Quartiers libres

Depuis quelques temps, les journalistes découvrent avec étonnement que ce qu’ils écrivent n’est plus lu sérieusement. C’est ainsi que la presse mainstream s’intéresse aux « théories du complot » qui fleurissent sur le Net depuis quelques années.

franceinfo-complot

Les médias paraissent surpris que des versions hallucinantes des faits qui se sont déroulés puissent avoir un succès ailleurs qu’à travers leurs canaux. Les grands médias ont pourtant bien souvent, eux aussi, des soucis de retranscription du réel. Certains détails manquent, l’exposé est manichéen, et bien souvent les personnes qui regardent les infos ou lisent le journal ont l’impression qu’on les prend pour des imbéciles.

Le fameux : « on ne nous dit pas tout / on nous cache tout » a des raisons d’exister : du nuage de Tchernobyl à la mort de Rémi Fraisse, il existe une multitude d’exemples où la presse dans sa grande majorité n’est ni neutre, ni exacte.

Comme les…

Voir l’article original 1 814 mots de plus

Calais : contre-manifestation le 25 janvier

Lutte en nord

Marine Le Pen et Kevin Reche Marine Le Pen et Kevin Reche

Ce dimanche 25 Janvier à Calais, le groupuscule d’extrême droite local « Sauvons Calais » appelle à une marche contre l’immigration.

Ce collectif, en un an d’existence, s’est fait notamment connaître par sa violence verbale et physique lors d’agressions et de menaces répétées envers les migrants et les militants solidaires, lors d’attaque de lieux de vie, et par son matraquage permanent de mensonges diffamatoires à l’encontre des réfugiés du Calaisis, les accusant de tout les maux à des fin de récupérations politiques.

Le 7 Septembre dernier, ils avaient déjà organisé un rassemblement avec la bienveillance de l’état devant la mairie. Ils y avaient montré leurs vrais visages : multipliant saluts nazis, propos racistes et actes de violences. C’est d’ailleurs ce jour là qu’ils ont officialisé leur union avec le parti de la France de Carl Lang et son représentant Picard Thomas Joly.

Cette fois ci…

Voir l’article original 162 mots de plus