Lille : hommage à Rémi Fraisse demain à 14h30

#acab

Lutte en nord

Hommage à Rémi mort à Tester

Ni oubli, ni pardon.

Le dimanche 26 octobre aux alentours de 2 heures du matin, Rémi Fraisse, 21 ans a été touché mortellement par une grenade offensive sur le site du barrage du Testet, contesté depuis 2 ans par la population.

En réponse à l’assassinat de Rémi Fraisse et contre toutes les violences policières :

Manifestation ce samedi 1er novembre à 14h30 sur le Grand Place de Lille.

Suivi à 17h d’un rassemblement de soutien à Kobané place de la République.

Voir l’article original

#pasEnNom : des fascistes pointent leurs groins en Bretagne, bro gozh ma zadoù

anne de BretagnerevuUn certain Boris Le Lay vient d’être condamné pour des propos antisémites hallucinants sur son blog qui reprend le titre « Breiz atao« ,  se voulant la continuité  d’un journal qui a longtemps représenté l’aile « Action française » du mouvement autonomiste breton. Je n’insisterai pas sur la stupidité d’être à la fois indépendantiste et maurassien, d’autant que mon grand père à peut être collaboré à ce journal dans les années 20-30. Avoué à Guingamp, il était, selon la légende familiale, Camelot du roi et autonomiste. Selon la même source, il aurait refusé l’offre des Allemands d’être libéré de son camp de prisonniers guerre en 39-45. La contrepartie étant de rejoindre les collabos « Breiz atao » dirigés entre autres par Olivier Mordrelle. J’ignore la raison pour laquelle il a refusé cette offre. Du coup il a attrapé la tuberculose, et a été déclaré mort pour la France, et je n’ai jamais pu lui poser la question directement. des gens comme Morvan Lebesque, qui deviendra journaliste au Canard enchainé, seront moins intransigeant..

Boris le Laid n’aurait sans doute pas refusé de collaborer. Son blog n’essaie même pas contrairement à Soral, Chouard, ou Hors-série, de masquer l’antisémitisme par une pseudo défense de la liberté d’expression, ou une attaque des « banksters ». C’est Bagatelles pour un massacre, sans le talent. Délateur, il publie les photos des personnes qui soutiennent le projet de remplacement de la mosquée de Quimper faisant coexister pour une fois punk antifa et mamies d ela LDH ! Le site est hébergé aux USA, et Le Lay qui a pas mal de condamnation sur les dos est introuvable, peut être au Japon ( c’est ce que prétendent des potes à lui sur les commentaires de son blog, mais le très informé Indymédia Nantes le situe chez sa mère à 33 ans – oui Tanguy est un prénom breton.) ! Ce taré s’en prend aux Juifs, aux blacks ( dont un musicien celtique adopté), aux musulmans, aux francs maçons ( lillois !) . Chacun de ses billets viole une dizaine de loi. Il est connu des antifas depuis un bail en 2006 il avait crée l’asso sioniste Breizh Israel, avant de rejoindre un machin antisémite « le « MDI » – Mouvement des Damnés de l’Impérialisme –  organisation de Kémi Seba, en tant que chargé des relations extérieures« .

Il a été condamné à 3 mois fermes à moins de verser 50 euro d’amende par jour. Sur une vidéo diffusé sur la page FB du site, ce grand malade prétend être à l’étranger, et refuse de payer l’amende. Il se compare à tous les autres victimes du lobby  » d’une religion dont je tairai le nom » que sont la crême des négationnistes français Soral Dieudonné, Raynouard etc…

breizh antifaCe raciste a des contacts avec l’Adsav qui est une sorte de mouvement breton facho. Un des collaborateurs de son site, particulièrement cramé dans sa tête est professeur d’hisotire au collége de Sainte-Anne d’Auray dans le Morbihan. La Bretagne a longtemps été à l’abri du racisme; le Front national , pourtant seul parti français dirigé par un Breton,  y fait des scores inférieur au reste de la France. Pourtant la manifestation anti mosquée que relate la Horde, à Quimper,  est inquiétante. sans alarmisme cela ressemble aux débuts du PxC catalan. Le risque d’une contagion via l’English defense league est aussi à craindre, vus les liens que la Bretagne entretient avec … la Grande-Bretagne. J’en profite pour recommander la lecture d’un petit livre « l’extrême droite en Europe, écrit par des universitaires. Ils sont un peu énervants souvent à pas vouloir qualifier de fascistes des partis qui s’en rapprochent furieusement, mais donnent plein d’information sur des gens qui inspirent les nazillons souchiens. C’est la version mise à jour ( parfois) d’un numéro d’Hérodote ici en ligne pour ceux qui ont un abonnement dans une B.U. avec un chapitre inédit sur les néo-nazis assumés de l’Aube Dorée.

 

Manifestation du parti Jobbik en Hongrie
Manifestation du parti Jobbik en Hongrie

« On peut tuer un homme mais pas ses idées » Le peuple du Burkina se rappelle à Thomas Sankara en ce jeudi 30 octobre 2014

Quartiers libres

Le peuple du Burkina Faso – « pays des Hommes Intègres » – s’est soulevé contre  un « coup d’Etat constitutionnel » que le Président Blaise Compaoré souhaitait faire passer par voie parlementaire aujourd’hui, alors que celui-ci est au pouvoir depuis 27 ans.
Blaise Compaoré est arrivé au pouvoir en 1987 après un putsch militaire contre Thomas Sankara, héros du panafricanisme.
En 2000, l’article 37 de la Constitution est amendé : le septennat devient quinquennat, renouvelable une fois. Mais le Conseil constitutionnel autorise la candidature de Blaise Compaoré en 2005, au nom de la non-rétroactivité d’une révision de la Loi fondamentale.
Pour le régime en place dans ce pays sahélien très pauvre, c’est la crise la plus grave depuis l’immense vague de mutineries et révoltes populaires de 2011, qui avait fait déjà fait trembler le pouvoir de M. Compaoré.
La capitale Ouagadougou a sombré dans le chaos, le Parlement est incendié, la…

Voir l’article original 484 mots de plus

Lille : nouveau rassemblement de soutien à Kobané

Et le samedi suivant rencontre avec un militant kurde irakien du parti communiste ouvrier Kurde https://linsoumiselille.files.wordpress.com/2013/09/programme-octobre-nov-verso-revu1.pdf

Lutte en nord

Kobané DAF

Le 1er novembre, ce sera la journée mondiale pour Kobanê. Un premier rassemblement à eu lieu à Lille le 17 octobre, en présence de représentants d’organisations kurdes. Bien qu’il soit tard pour organiser un nouveau rassemblement dans de bonnes conditions, la lutte se poursuit à Kobanê et il serait dommage de ne pas manifester de nouveau notre soutien. Les témoignages de solidarité sont important pour le moral des combattant-es et pour faire pression sur les gouvernements.
L’appel qui suit est repris de celui de Caen, où une manifestation semblable a été organisée par les associations Kurdes et solidarités Irak ce samedi. Il est possible de le signer.

Kobanê n’est pas seule !

Depuis plus d’un mois et demi, la population de Kobanê, femmes et hommes, Kurdes et Arabes, résiste héroïquement face aux terroristes obscurantistes de Daesh. Depuis le 6 octobre, face à l’offensive des bandes armées de Daesh, équipées de…

Voir l’article original 287 mots de plus

#confusionnisme : Reporterre une source à prendre avec précaution !

Dans l’émotion des militants de gauche reprennent des infos sur le site confusionniste Reporterre, sans prendre la précaution de les neutraliser grâce à donotlink Sur Twitter cela crée un début de polémique

Voilà il suffit d’aller sur le moteur interne du site. !

http://www.reporterre.net/spip.php?page=recherche =chouard 7 articles
http://www.reporterre.net/spip.php?page=recherche =collon = 6 articles
http://www.reporterre.net/spip.php?page=recherche=Bricmont = 1 article de « Silence » recommandé
http://www.reporterre.net/spip.php?page=recherche=ReOpen911 = 2 articles

16 articles relaient sans prendre de distances des articles confusionnistes qui, sinon, ne sont relayés que par les antisémites, depuis que Fakir limite sa « dissidence » à Chomsky !

PS/ les liens ont été désactivés ( faites vous mêmes le travail si vous voulez vérifier !) mais j’en rajoute un à propos du confusionnisme 

L’Extrême-droite française et l’insoumission

Comment des partisans de l’ordre peuvent ils se dire dissidents ?

Fragments sur les Temps Présents

Europe libère toi ! Affiche de l'EurodroitePar Jean-Yves Camus

Dans une récente étude, Bert Klandermans et Nonna Mayer ont mis en évidence les différences fondamentales qui séparent la vision du monde des militants d’extrême-gauche de celle des militants d’extrême-droite : alors que les premiers valorisent avant tout le conformisme, l’obéissance et le respect de la hiérarchie, les seconds mettent en avant l’égalité, la solidarité et la justice sociale (Klandermans, Mayer, 2006). Cette constatation, établie à partir d’entretiens avec des militants du Front National appartenant aux différents courants idéologiques qui traversent le parti, pose évidemment problème par rapport à notre objet de recherche : si l’extrême-droite attache autant d’importance à l’obéissance, comment ses adeptes peuvent-ils désobéir à l’Etat ou à une de ses institutions ?

Voir l’article original 5 127 mots de plus

Entre Extimité et éducation populaire

Fragments sur les Temps Présents

Kyle ThompsonFragments sur les Temps Présents continue sa série de rencontres avec des chercheurs présents sur le web. A eux de nous dire : comment doit intervenir socialement le chercheur ? quel rôle doit-il tenir sur le web ? que penser de l’idée d’ « humanités numériques » ? comment produire une « vulgarisation » pertinente et/car efficace ?

Après le politiste Fabien Escalona, c’est Emilien Ruiz qui nous livre sa conception de l’historien 2.0 Il y est particulièrement qualifié.  Ce chercheur entretient plusieurs sites internet bien connus de ceux qui s’intéressent à l’histoire : La boîte à outils des historiensDevenir historien-ne, Penser/Compter, et le carnet de l’Association française d’histoire économique. Soutenue en 2013, sa thèse doctorat portait sur “Trop de fonctionnaires ? Contribution à une histoire de l’État par ses effectifs (France, 1850-1950)” (sous la direction de Marc Olivier Baruch). 

Mon « moi-numérique » existe depuis un peu plus de 8 ans. J’avais…

Voir l’article original 1 978 mots de plus

Virée nocturne des Nazillons Lillois

Je republie cet article de l’excellent Lutte en Nord pour rappeler que le resto soleil où à commencer l’échaufourrée de samedi soir à Lile, est depuis longtemps une cible de l’extrême droite . Là c’est en 2011. Ils sont revenus en 2012 https://luttennord.wordpress.com/2012/12/10/le-resto-soleil-une-nouvelle-fois-attaque-par-les-nazillons-lillois/ En 2013 https://luttennord.wordpress.com/2013/04/23/portraits-et-relations-des-neo-nazis-de-troisieme-voie-ayant-attaque-le-bar-gay-du-vieux-lille/ Les mêmes « se sont fait » un bar gay. Ils font les malins sur Internet http://lahorde.samizdat.net/2013/03/28/lille-le-magnum-cafe-un-repere-de-neo-nazis-lillois/ Et sinon, vendredi plusieurs de ces glorieux guerriers du néant ont agressé des supporters anglais, qui se baladaient à Lile avec des gamins. http://www.metronews.fr/lille/la-losc-army-la-face-sombre-du-hooliganisme-lillois/mnjz!iantPHJeDSprQ/

Lutte en nord

EDIT : Pas loin de 9000 connexions pour cet article ! 

EDIT 2 : http://luttennord.wordpress.com/2012/12/10/le-resto-soleil-une-nouvelle-fois-attaque-par-les-nazillons-lillois/

Ce mardi 21 juin 2011, vers 02h00 du matin, le restaurant « le resto soleil » a été la cible d’une attaque de militants Néo nazis proches de la maison flamande.

On ne connait pas encore les motivations de cette attaque mais l’organisation d’un cycle de conférences sur le racisme ces dernières semaines, au sein même du resto soleil, n’est sans doute pas étrangère à tout ça.

Le hasard faisant souvent bien les choses, un petit groupe de militants antifascistes étaient venus passer la soirée dans ce bar et la réponse ne s’est pas fait attendre. Sitôt que le premier « Sieg Heil », bras droit levé, s’est mis à résonner dans la salle, les militants antifascistes se sont rués vers leurs ennemis bien décidés à leur faire front. C’est ainsi que durant quelques minutes des échanges de coups…

Voir l’article original 526 mots de plus

Concert à Lille : l’extrême-droite et la police main dans la main contre les antifascistes

La version de metronews, qui donne la parole aux fafs et aux antifas. http://www.metronews.fr/lille/violences-rue-solferino-la-piste-d-une-rixe-entre-extremistes/mnjA!4aSd0BZ8AoXQ/ et la version de 20 minutes ( plus de temps qu’il en faut pour écrire cette décalque de la version policière, ou les provocations fascistes n’apparaissent même pas

Lutte en nord

Sheryo AFA

Hier plus de 300 personnes ont assisté au concert de rap en soutien à l’Action Antifasciste qui se déroulait au Resto Soleil. Slimane, LAX, Tonio, Sheryo et La Jonction ont assuré leurs sets jusqu’au bout de la nuit. Gros son et grosse ambiance.

Cependant, une attaque a été perpétrée en marge du concert par quelques nazillons provocateurs, vite secondés par la police.

Le tristement célèbre Claude Hermant (ex dirigeant de la Maison Flamande, proche de Serge Ayoub et de son organisation 3ème Voie – dissoute suite à l’assassinat de Clément Méric -, ex du service de sécurité du Front National, ex mercenaire au Congo…) accompagné d’une dizaine de nervis d’extrême-droite ont attaqué des spectateurs se rendant au concert rue Solférino. Hermant n’a pas hésité a tirer au flash ball sur ces spectateurs et sur des passants, en pleine rue, sous les yeux complaisants de la police.

Suite à cette agression…

Voir l’article original 186 mots de plus

#pmo #pma Piège et main d’oeuvre : lesbophobe ou … lesbophobe ?

La librairie occupée l’Insoumise à Lille haut lieu de luttes anti-autoritaires et tournant autour de l’autonomie ouvrière, la lutte contre les répressions etc etc…organise ce soir un débat autour du livre La reproduction artificielle de l’humain (Alexis Escudero, Le Monde à l’envers, 2014). Cette présentation s’inscrit  dans une cycle qui débute et s’intitule « Contre la gauche ».  Et je trouve que ça démarre mal.

Ou cela tombe bien Alexis Escudero est proche de Pièces et main d’oeuvre ( PMO) un collectif créé pour critiquer la technopole de Grenoble il y a dix ans à qui l’on peut difficilement reprocher d’âtre de gauche. Bien que refusant de se définir précisément, PMO s’inscrit dans le courant neo-luddite, qui tout en se défendant de toute technophobie, critique radicalement l’effet des nouvelles technologies souvent au nom des libertés individuelles et de la nécessité de préserver l’homme tel qu’il est (par opposition au transhumanisme qui souhaite que l’on accélère la transformation de l’être humain). Comme on peut l’imaginer ce courant est d’origine américaine. S’inscrivant dans la mouvance anarchiste, le collectif pourrait être qualifié d’anarcho-primitiviste, l’aile gauche des néo-luddites. ici une discussion entre anarchistes sur le sujet.

On négligerait ces empoignades entres fans de X Files, si de temps en temps PMO ne s’aventurait pas sur des terrains moins technologiques. Un site antifa relatait déjà

Les dérives confusionnistes de Pièces et Main-d’œuvre

le premier article incriminé s’intitule « Devoir d’insolence : nique les bobos« . Il republié par PMO d’après le défunt et confusionniste Rage Mag ; la rédaction de PMO s’exclame  » Voici un Belge qui n’a pas honte des Français ni de la France, et qui explique pourquoi. » de quel Belge s’agit-il ? l’auteur de l’article tient un blog assez crapoteux qui s’intitule « le laïcard belge » une sorte de »Riposte laïque » d’outre-Quiévrain, qui sous couvert de laïcité s’attaque à l’islam. Et, à l’occasion défend la mémoire de Georges Sorel, un renégat du marxisme qui est le maître à penser du « syndicalisme nationaliste » et du fascisme.  devoir d'insolence

Sur Twitter réagissant sur le titre de l’article, quelques antifas essaient de croire à l’erreur de PMO. Soulignons au passage que l’article attaque un peu les Inrocks mais surtout les lillois Saïd Bouamama et Saidou de ZEP qu’on peut accuser de beaucoup de chose mais guère d’être des bobos (des beurgeois à la limite, mais non ! ) Saîd par exemple co-anime le comité des sans papiers de Lille.

Ensuite PMO va continuer sa dérive  » dissidente » « anti-politiquement correcte ». Quelques jours après la mort de Clément Méric, ils sortent l’habituelle bouillie de ceux que l’on accuse de dérive : les antifascistes seraient archaïques le vrai fascisme serait (les banques/le Ps/ Steve Jobs/ Hélène et les Garçons).  Ils semblent désormais se complaire dans l’image du rebelle sombre contre la bien-pensance, qui doit faire son effet vers trois heures du matin quand il n’y a plus de vin blanc à boire dans les soirées intello grenobloises.

PMO a publié en avant première les premiers chapitres de La reproduction artificielle de l’humain, publié dans une maison qui leur est proche. Je n’ai pas tout lu, c’est assez gerbant. mais ça baigne dans l’homophobie. Visiblement les amours singulières sont pour ces primitivistes des innovations coupables. Indymedia Lille  a republié un point de vue antisexiste à pros d’un appel contre la manif pour tous et la PMA-GPA  signés d’Escudero et PMO. Une personne a posté sur Indymédia lille un texte accusant l’Insoumise de complicité de lesbophobie. Il a été placé en débat, c’est à dire qu’il n’est pas validé par le comité invisible d’Indymedia Lille. Une personne défendant l’Insoumise a répondu à ce dernier texte.  qui a été placé dans les articles validés par Indymedia. En même temps , depuis longtemps les textes de PMO sur Indymédia Lille sont placés en débats, et même l’annonce du débat de ce soir est en débat ! Sachant que les animateurs de l’Insoumise figurent semble -t-il parmi les modérateurs d’Indymédia, cela en dit beaucoup est sur le confusion, et sur leur respect, réel de la liberté d’expression.

Peut on tout dire : le peu que j’ai lu de M. Escudero me semble en effet très sexiste. un florilège

 

 

Fin 2012, début 2013. Le débat sur le mariage homosexuel occupe la scène politique et médiatique française. Manifestations, grandiloquences de tous bords, débats sans fin à l’Assemblée nationale, diatribes dans la presse et sur les plateaux télés s’enchaînent des mois durant. Tapage entretenu par le gouvernement socialiste tout juste élu pour divertir l’opinion de sa politique économique.

C’est le « mariage pour tous » : le « mariage homosexuel » est une expression de droite. L’argument selon lequel le gouvernement chercherait à détourner l’attention également.

Au-delà du mariage homo, des collectifs et associations LGBT (Lesbiennes, gays, bi et trans) imposent dans le brouhaha l’extension du droit à la procréation médicalement assistée (PMA) aux couples de lesbiennes. L’inter-LGBT en a fait un enjeu de la campagne présidentielle. La PMA, jusqu’alors réservée aux couples hétérosexuels médicalement infertiles, est travestie en condition impérieuse de l’égalité homos/hétéros. Le débat est sciemment réduit à cette fausse symétrie.

 

la revendication existe depuis au moins 2002 Voir aussi le Rapport 2005 2006  de l’inter-LGBT  Tous le paragraphe laisse penser qu’un lobby LGBT dicte ses caprices au gouvernement. C’est du complotisme : accuser un groupe humain que l’on hait d’une influence énorme : les juifs, les francs maçons, les antiracistes… L’air est connu.

L’auteur voit dans dans la LMPT , entre autres, « des homos opposés au mariage », ça fait penser à un dialogue d’Audiard

Le député Jussieu : Il y a des patrons de gauche ! Je tiens à vous l’apprendre.
Le président Beaufort : Oui, et y’a aussi des poissons volants mais qui ne constituent pas la majorité du genre.

 

C’est de la propagande. il y a surement quelques LGBT opposés aux mariages, à tous les mariages, et ils s’expriment abondamment. Ce sont davantage des gens de droite ( si l’homosexualité préserverait de la connerie ça se saurait) que des représentants des intêrets LGBT !   Il voit également des « défenseurs de la famille ». Sans aucune prise de distance. Donc deux filles qui vivent ensemble avec des enfants ce n’est pas une famille ? mes deux mamans

Comme tous les homophobes l’auteur a sa « bonne lesbienne » qui tient des propos en accord avec les siens : Marie-Josèphe Bonnet, une ex « Gouines rouges » une militante de la première heure du mouvement lesbien qui est a opposée au mariage. Insoupçonnable mais Oh wait ! Google sur Mme Bonnet apprend des trucs : son obsession est de réhabiliter la « Hyène de la Gestapo »  qui aurait été décriée par des témoins qu’elles aurait torturés, des femmes, qui sont aujourd’hui décédées. Il aurait fallu, je pense que l’auteur prenne quelque distance avec cette historienne flirtant avec le révisionnisme.

« Les scientifiques ont depuis longtemps mis en évidence la diminution du nombre de mâles chez les poissons des rivières polluées. Le déficit touche désormais l’espèce humaine »

Et…. ( Je veux dire , où est le problème ? )

Tout un chapitre est consacré à l’influence de la pollution sur la stérilité masculine. Du coup le elcteur comprend que si on multiplie les recours à la PMA c’est à cause de ce grave problème. Mais pourquoi la GPA ?   La réponse n’est pas dans le livre d’Escudero : la stérilité masculine ne concerne selon les sources scientifiques que  20 à 30 % des cas d’infertilité de couples. Mais visiblement c’est la perte de puissance masculine qui affecte particulièrement la rédaction très masculine de PMO.

«  Avec l’insémination artificielle tout est tellement plus simple ! Un coup de téléphone et le sperme est livré à domicile. L’abolition du coït entre mâle et femelle supprime du même coup les risques de maladies sexuellement transmissibles. Plus besoin surtout d’entretenir un mâle à l’année, ce qui est contraignant et coûte trop cher pour le peu de fois qu’on s’en sert (et imaginez en plus s’il ne fait pas la vaisselle) » (La reproduction artificielle de l’humain, p.89).

D’autres répondent à ces phrases ignobles.

Une dernière pour la route, c’est dans la conclusion.

 Qu’ils soient stériles par accident (hétérosexuels), ou par nature (homosexuels), il leur faut la chair de leur chair, le sang de leur sang, l’ADN de leur ADN

Les homosexuels stériles par nature ? L’auteur s’est relu, l’éditeur l’a relu, les gens du site PMO l’ont relu. Personne n’a été choqué ?

 

L’anarchisme est un humanisme. Des gens qui se réclament de ce courant d’idées ne peuvent pas faire preuve de racisme, de sexisme, d’antisémitisme, de classisme… C’est une évidence; il semble qu’il jamais se lasser de le rappeler. homophobie

 

 

une critique féministe des attaques contre la PMA :

http://blog.ecologie-politique.eu/post/La-Reproduction-artificielle

 

 

« AVEZ-VOUS déjà giflé UN MORT ? » le cadavre d’Aragon soutient #Filoche

Un_Cadavre 2
« Un Cadavre » 2 parodie du N°1 par des dissidents surréalistes, dirigé contre Breton

Il est assez incroyable d’imaginer que Gérard Filoche, ancien inspecteur du travail, membre du PS pourrait être exclu de ce parti pour avoir relativisé le deuil manifesté au moment de la mort de Christophe de Margerie, pdg de Total. Je voudrais rappeler ici que le cadavre bashing est une tradition française.On connait les épitaphes trés critiques de Richelieu ou Robespierre. Voici deux exemples plus modernes.

Bernard Langlois ensuite fondera Politis. Comme il est ancien élève de l’Ecole supérieure de journalisme ( ESJ-Lille) il y était fréquemment cité en exemple comme un journaliste courageux, qui a su hiérarchiser l’information en estimant que la mort d’un dirigeant libanais dans un attentat avait plus d’importance que celle de la souveraine d’une royaume d’opérette.

Rn 1924 des jeunes gens excités saluait la mort d’Anatole France par un pamphlet dont je reprends le texte dur une excellente page Anatole France était alors un écrivain célèbre, lu, un des symboles de la bonne conscience bourgeoise de gauche. Les jeunes gens des poètes inconnus vivants de trafic, et disait on drogués. On les traita de tous les noms. Breton, Aragon, Soupault, le gentil Eluard, Delteil et un ami d’Aragon qui a mal tourné. Des détails ici 

UN CADAVRE

"Un cadavre " le document original
« Un cadavre  » le document original

Il était devenu si hideux, qu’en passant sa main sur son visage il sentit sa laideur.

  1. FRANCE (Thaïs)

L’ERREUR

Anatole France n’est pas mort ; il ne mourra jamais. Quelques braves écrivains dans une dizaine d’années auront inventé un nouvel Anatole. Il y a des gens qui ne peuvent pas se passer de ce personnage comique, le « plus grand homme du siècle » ou « un maître écrivain ». On recueille ses moindres mots, on étudie à la loupe ses moindres phrases et puis on bêle : « Comme c’est beau…, mais c’est magnifique, c’est splendide ! » Le maître éternel.

Celui qui vient de disparaître n’était pourtant pas très sympathique. Il n’a jamais songé qu’à son petit intérêt, à sa petite santé. Il attendait la mort, paraît-il. C’est une jolie solution. Mais à part cela, sérieusement qu’a-t-il fait, à quoi a-t-il pensé ? Puisqu’il ne s’agit aujourd’hui que de déposer une palme sur un cercueil, qu’elle soit aussi lourde que possible et qu’on étouffe ce souvenir.

Un peu de dignité, Messieurs de la famille ! Pleurez toutes les larmes de votre corps. Anatole a rendu ce qu’on appelait son âme. Vous n’avez rien à attendre de cette mémoire molle et sèche. C’est fini !

La nuit descend déjà. On reste étonné, lorsqu’on a le courage de parcourir les articles nécrologiques, de la pauvreté des éloges décernés à feu France. Quelles tristes couronnes en simili-celluloïd ! On rapporte régulièrement le mot de Barrès : « C’était un mainteneur ». Quelle cruauté ! le mainteneur de la langue française : cela fait penser à un adjudant ou à un maître d’école très pédant. Je pense que c’est une singulière idée que de perdre quelques minutes à adresser des adieux à un cadavre dont on a retiré le cerveau ! Puisqu’enfin tout est fini, n’en parlons plus.

J’ai assisté aujourd’hui à de bien jolis spectacles. Des croque-morts qui se disputaient en marchant devant un cercueil. J’ai vu aussi une femme en deuil, voilée de crêpes, aller à l’hôpital tailler une bavette avec son moribond de mari et lui montrer les beaux habits tout neufs qu’elle avait achetés le matin en attendant sa mort.

Philippe Soupault

UN VIEILLARD COMME LES AUTRES

Le visage de la gloire, le visage de la mort, celui d’Anatole France vivant ou mort. Tes semblables, cadavre, nous ne les aimons pas. Que de bonnes raisons, pourtant, ils ont de durer, comme la beauté et l’harmonie qui les remplissent d’aise, qui leur mettent aux lèvres un bon sourire, un sourire de père de famille. La beauté, cadavre, nous la connaissons bien et si nous nous y prêtons, c’est qu’elle ne nous donne pas précisément à sourire. Nous n’aimons le feu et l’eau que depuis que nous avons envie de nous y jeter. L’harmonie, ah ! l’harmonie, le noeud de ta cravate, mon cher cadavre, et ta cervelle à l’écart, bien rangée dans le cercueil et les larmes qui sont si douces, n’est-ce pas.

Ce que je ne puis plus imaginer sans avoir les larmes aux yeux, la Vie, elle apparaît encore aujourd’hui dans de petites choses dérisoires auxquelles la tendresse seule sert maintenant de soutien. Le scepticisme, l’ironie, la lâcheté, France, l’esprit français, qu’est-ce ? Un grand souffle d’oubli me traîne loin de tout cela. Peut-être n’ai-je jamais rien lu, rien vu, de ce qui déshonore la Vie ?

Paul Eluard

NE NOUS LA FAITES PAS A L’OSEILLE

La France est morte ? Vive la France. La France vient encore de mourir en Touraine : une maison ferme à jamais ses persiennes, comme tant d’autres, dans ces campagnes qui font entendre partout le même claquement funèbre : les vieux s’enfouissent dans la terre, les jeunes, quand il y en a, s’en vont quelques années de reste, traîner des noms fanés sur le bitume.

Mais ce n’est qu’une France qui vient de mourir, il y en a plusieurs, il y en a qui naissent, étranges et terribles. Dans le siècle : une France comme un Far-West brut, pleine d’étrangers inquiétants, de mines de fer, d’autos et d’avions, avec des millions de nègres et un avenir de Byzance battue et fortifiée par la barbarie – hors du siècle : une poésie française qui éclate dans la peinture, qui gronde inentendue depuis cinquante ans, dans plusieurs livres téméraires, merveilleux, austères.

Et par là-dessus, il y a une France éternelle, qui a été et qui sera, comme une amoureuse qu’on n’oublie pas, même si, éventrée, crevée par une invasion, elle expire son âme personnelle, mais nous ne la connaissons pas, et personne n’a le droit d’en appeler parmi nous, que nous soyons vivants ou morts, car si depuis toujours sa figure fut tracée tout entière d’un trait foudroyant, nous ne sommes qu’un des imperceptibles siècles dont elle est tissue, et seules les étoiles contemplent cette figure dans la touchante corbeille des visages humains.

Est-ce pour ces raisons astronomiques que nous avons un peu envie de soulever nos épaules aujourd’hui quand le croque-mort vient nous dire avec des airs satisfaits : « Je vous l’avais bien dit, voilà encore la France morte. Quelle perte, mes enfants. Cette France-là, c’était la vraie, la seule, celle qu’on montre aux étrangers, et celle dont nous nous congratulons confortablement depuis quelques années que nous avons pris si claire conscience de notre clair génie. Je vous plains, mes enfants, d’avoir perdu un tel arrière-grand-père. Je vous plains pour l’avenir qui vous attend : je vous vois gentiment aplatis sous l’énorme et délicat héritage de ce grand vieux homme. Mon métier m’a amené à visiter toutes les maisons où, à la flamme louche des cierges, s’allume la gloire, la vraie, la posthume – eh bien ! de tant de chuchotements dans l’ombre j’ai appris que cet Anatole France était le seul écrivain qui ait su écrire en français, dans tout un siècle de perdition – mais écrire, ce qui s’appelle écrire, avec une table, de l’encre, des livres, et des ciseaux » ?

Mais nous n’écoutons pas les larbins. Nous savons ce que nous avons perdu, nous qui – jeunes encore – avons tant perdu de divers côtés, et par exemple des amis de notre âge qui tiendraient peut-être mieux que nous la place.

Bien sûr : Anatole France nous a sauvés. Il a sauvé les meubles. Victor Hugo écrivait bien en prose, vous savez ! Choses vues, mais après lui, en attendant Barrès ? Eh bien ! oui ! il y a eu Anatole France. Il a sauvé les mots… non, pas les mots, Dieu sait que les mots ne se sont jamais si bien portés qu’au XIXe… mais pourtant certains mots, comme sur la langue la saveur essentielle du pain et du sel… mais il a maintenu cette présence, cette vigilance, cette prudence qui fait que les mots vivent ensemble comme une nation unie et forte : cela s’appelle la syntaxe, cela peut être comme l’amour entre les citoyens. Chez lui, c’était comme le gouvernement de la France de ce temps, de ce temps-ci encore : une régence méfiante, sèche, peureuse avec, pourtant, cet air de bonhomie républicaine.

C’est le grand-père qui a fait des économies : mais il nous lègue une maligne fortune d’avare. Si nous n’avions eu que lui pour vivre, pour vivre et pour mourir ?

Encore un qui a vécu en cet âge d’or, d’avant la guerre, à quoi nous ne comprenons rien. C’est même le Français par excellence de cet âge-là, cette France-là.

Mais vous vous apercevez que toute notre piété est tournée d’un autre côté, puisqu’elle n’est pas disponible pour ce trépas douillet, pour ces funérailles abondantes qui durent depuis deux ans – que de pleureuses, à barbe.

Non, notre piété est restée à ceux qui sont morts jeunes, à qui la parole ne fut pas laissée dans la bouche comme un antique morceau de sucre, mais à qui on l’a arrachée dans le sang et l’écume. Et je vous le demande – et cette question faite, toute mon excuse pour ce ton qu’il faut bien prendre ici pour qu’on n’entende pas en Europe que des gens qui se mouchent et qui peut seul s’accorder à cette pensée fondamentale que France mort, vit la France, vivent des Frances nombreuses que d’aucuns voudraient étouffer aujourd’hui sous ce catafalque, des Frances mystiques, crédules, obscures, brutales, merveilleusement insolites dans un décor vieilli, – je vous le demande, ces enfants-là, de quel secours leur fut ce grand-père ?

Drôle de grand-père qui ressemble à beaucoup trop de grands-pères français : sans Dieu, sans amour touchant, sans désespoir insupportable, sans colère magnifique, sans défaites définitives, sans victoires complètes.

Ignorance totale de Dieu – nous nous entendons, n’est-ce pas, ô poètes éperdus dans le vide. Maigre, maigre philosophie : vous comprenez que le Jardin d’Epicure nous a fait bayer d’une inanition trop creuse, pour que l’écho n’en arrive pas jusqu’aujourd’hui. Et la politique, l’allure nationale : il nous a bien laissé tomber entre la République du boudoir de l’Histoire contemporaine, la Révolution sournoisement trahie des Dieux ont soif et le bolchevisme qui l’a peloté comme un banquier anglais. Maurras ! ce n’est pas généreux d’avoir aussi flatté cet historien-là !

Et l’amour ? les amours, à la française. Le pauvre amour du Lys Rouge. Je demande pardon aux femmes. Et l’art, la littérature ! Ce grand-père a ignoré ou bafoué tous ceux que nous aimons parmi nos pères ou nos oncles.

Non, nous ne pouvons pas oublier tout cela, si nous nous rappelons que pourtant nous lui devons l’outil qui nous fait travailler et vivre et qui peut-être se cassera dans nos mains épaissies sur la crosse du fusil ou sur le volant. Il nous a donné la vie, mais il a manqué nous tuer. Alors quoi ?

Nous ne pouvons pas oublier qu’à quatorze ans on nous faisait adorer ces vieux bonshommes : Bergeret, Coignard, Bonnard. Vieux marcheurs, vieux pions habiles.

Notre amour est ailleurs, et notre espoir, ô métamorphoses, mais notre amertume est de ce côté. Il est bon qu’on la sente dans les larmes des crocodiles qui vont ramper sur l’avenue du Bois, religieux.

Pierre Drieu La Rochelle

ANATOLE FRANCE OU LA MEDIOCRITE DOREE

Eh bien non, je ne peux pas, je ne veux pas le nommer : Maître ! Il y a dans cette appellation quelque chose de haut et de grave à quoi cet esprit bas n’a jamais atteint. Et lorsque je dis esprit bas, j’entends : à l’étiage de la foule. Il y a entre A. France et un calicot une différence de quantité et non pas de qualité. Eh bien, je n’aime, je ne respecte que la qualité.

Oui, je sais, tous les tempéraments femelles se pâment devant sa prose : mais les mâles !

Cet homme médiocre a réussi à étendre les limites du médiocre. Cet écrivain de talent a poussé son talent jusqu’à la porte du génie. Mais il est resté à la porte.

On raconte qu’un jour, à M. Léopold Kahn lui disant : « Vous êtes le meilleur des hommes ! » Anatole France répondit : « Je crois être, au moins, un civilisé. » Ah !combien prophétique parole, et qu’il me plaît de lui appliquer dans son sens le plus moche, des reliures de veau, de l’esprit, une tasse de thé à la main, un civilisé, oui mon cher, un civilisé ! – Nous, nous avons besoin de barbares !

Poli ! Cet homme a été pleinement, infiniment poli, dans sa personne et dans son style. Poli comme une perle ! Mais le moindre grain de mil…

Nous avons soif et nous avons faim. Anatole France, c’est le régime des hors-d’oeuvre !

Vraiment, il ne m’intéresse pas, il ne nous intéresse pas. C’est de l’indifférence absolue. Il ne jouait aucun rôle dans notre vie, dans nos recherches, dans nos combats. Il vivait solitaire, hermétiquement clos. Chez lui, pas la moindre trace de curiosité pour l’ardente jeunesse, pas un cri, pas un geste. Oui, nous nous intéressons aussi peu à lui qu’il s’est intéressé à nous. – N’est-ce pas notre droit ?

Il a été notre Voltaire, qu’ils disent ! Oui, Voltaire, et rien que Voltaire. Or ce n’est pas de Voltaires que nous avons besoin (cela pullule, les petits Voltaires, les Voltaires au petit pied), nous avons besoin de Rousseaux, de Bonapartes, de Robespierres…

Et que son titre de communiste ne nous en impose point ! Là où manquent les actes, la parole est stérilité. Blanqui passa quarante ans en prison. Je n’admets les communistes qu’en prison…

En réalité, Anatole France dut beaucoup aux salons. Parbleu, c’est le salonnard-type, ou si vous préférez, le salonneux…

C’est un vase – vide. Ce bibelot peut amuser l’oeil un instant, mais il ne saurait prendre l’homme jusqu’aux entrailles. Cette perfection formelle manque de profondeur et de jus. Vide ! Tout est vide en lui et autour de lui. Ses livres coulent entre les doigts comme du sable. Son oeuvre est bâtie sur le sable…

C’est une surface plane – une seule dimension. Aujourd’hui, ce côté dubitatif, négatif de son intelligence, cela nous paraît si facile ! C’est vraiment trop simple !

Seule la mémoire fonctionne dans son univers. Des réminiscences rassemblées avec goût. Et certes je ne nie pas le goût. Je ne nie pas la grâce, l’agilité d’esprit, les heureuses manières, la limpidité de la langue, l’harmonie et le miel ; mais je dis que dépourvues de substance et de moelle, isolées et stériles, toutes ces vertus, je m’en fous !

Ce sceptique, cet aimable sceptique me laisse froid. C’est pour la passion que je me passionne. C’est d’optimisme, de foi, d’ardeur et de sang que je raffole. J’aime la vie, et mon coeur ne bat que pour la vie.

Anatole France est mort !

Joseph Delteil

REFUS D’INHUMER

Si, de son vivant, il était déjà trop tard pour parler d’Anatole France, bornons-nous à jeter un regard de reconnaissance sur le journal qui l’emporte, le méchant quotidien qui l’avait amené. Loti, Barrès, France, marquons tout de même d’un beau signe blanc l’année qui coucha ces trois sinistres bonhommes : l’idiot, le traître et le policier. Ayons, je ne m’y oppose pas, pour le troisième, un mot de mépris particulier. Avec France, c’est un peu de la servilité humaine qui s’en va. Que ce soit fête le jour où l’on enterre la ruse, le traditionnalisme, le patriotisme, l’opportunisme, le scepticisme, le réalisme et le manque de coeur ! Songeons que les plus vils comédiens de ce temps ont eu Anatole France pour compère et ne lui pardonnons jamais d’avoir paré des couleurs de la Révolution son inertie souriante. Pour y enfermer son cadavre, qu’on vide si l’on veut une boîte des quais de ces vieux livres « qu’il aimait tant » et qu’on jette le tout à la Seine. Il ne faut plus que mort cet homme fasse de la poussière.

André Breton

AVEZ-VOUS DEJA GIFLE UN MORT ?

La colère me prend si, par quelque lassitude machinale, je consulte parfois les journaux des hommes. C’est qu’en eux se manifeste un peu de cette pensée commune, autour de laquelle, vaille que vaille, un beau jour ils tombent d’accord. Leur existence est fondée sur une croyance en cet accord, c’est là tout ce qu’ils exaltent, et il faut pour qu’un homme recueille enfin leurs suffrages, pour qu’aussi un homme recueille les suffrages des derniers des hommes, qu’il soit une figure évidente, une matérialisation de cette croyance.

Les conseils municipaux de localités à mes yeux indistinctes s’émeuvent aujourd’hui d’une mort, posent au fronton de leurs écoles des plaques où se lit un nom. Cela devrait suffire à dépeindre celui qui vient de disparaître, car l’on n’imagine pas Baudelaire, par exemple, ou tout autre qui se soit tenu à cet extrême de l’esprit qui seul défie la mort, Baudelaire célébré par la presse et ses contemporains comme un vulgaire Anatole France. Qu’avait-il, ce dernier, qui réussisse à émouvoir tous ceux qui sont la négation même de l’émotion et de la grandeur ? Un style précaire, et que tout le monde se croit autorisé à juger par le voeu même de son possesseur ; un langage universellement vanté quand le langage pourtant n’existe qu’au-delà, en dehors des appréciations vulgaires. Il écrivait bien mal, je vous jure, l’homme de l’ironie et du bon sens, le piètre escompteur de la peur du ridicule. Et c’est encore très peu que de bien écrire, que d’écrire, auprès de ce qui mérite un seul regard. Tout le médiocre de l’homme, le limité, le peureux, le conciliateur à tout prix, la spéculation à la manque, la complaisance dans la défaite, le genre satisfait, prudhomme, niais, roseau pensant, se retrouvent, les mains frottées, dans ce Bergeret dont on me fera vainement valoir la douceur. Merci, je n’irai pas finir sous ce climat facile une vie qui ne se soucie pas des excuses et du qu’en dira-t-on.

Je tiens tout admirateur d’Anatole France pour un être dégradé. Il me plaît que le littérateur que saluent à la fois aujourd’hui le tapir Maurras et Moscou la gâteuse, et par une incroyable duperie Paul Painlevé lui-même, ait écrit pour battre monnaie d’un instinct tout abject, la plus déshonorante des préfaces à un conte de Sade, lequel a passé sa vie en prison pour recevoir à la fin le coup de pied de cet âne officiel. Ce qui vous flatte en lui, ce qui le rend sacré, qu’on me laisse la paix, ce n’est pas même le talent, si discutable, mais la bassesse, qui permet à la première gouape venue de s’écrier : « Comment n’y avais-je pas pensé plus tôt ! » Exécrable histrion de l’esprit, fallait-il qu’il répondît vraiment à l’ignominie française pour que ce peuple obscur fût à ce point heureux de lui avoir prêté son nom ! Balbutiez donc à votre aise sur cette chose pourrissante, pour ce ver qu’à son tour les vers vont posséder, râclures de l’humanité, gens de partout, boutiquiers et bavards, domestiques d’état, domestiques du ventre, individus vautrés dans la crasse et l’argent, vous tous, qui venez de perdre un si bon serviteur de la compromission souveraine, déesse de vos foyers et de vos gentils bonheurs.

Je me tiens aujourd’hui au centre de cette moisissure, Paris, où le soleil est pâle, où le vent confie aux cheminées une épouvante et sa langueur. Autour de moi, se fait le remuement immonde et misérable, le train de l’univers où toute grandeur est devenue l’objet de la dérision. L’haleine de mon interlocuteur est empoisonnée par l’ignorance. En France, à ce qu’on dit, tout finit en chansons. Que donc celui qui vient de crever au coeur de la béatitude générale, s’en aille à son tour en fumée ! Il reste peu de choses d’un homme : il est encore révoltant d’imaginer de celui-ci, que de toute façon il a été. Certains jours j’ai rêvé d’une gomme à effacer l’immondice humaine.

Louis Aragon

A LA PROCHAINE OCCASION IL Y AURA UN NOUVEAU CADAVRE (1)

[18 Octobre 1924]

____________________

(1) Les extraits de presse qui, dans ce tract, entourent les textes signés, sont renvoyés ici dans la partie « Description et Commentaires », infra. (N.D.E.)

Les Evadés : Et si aujourd’hui j’t’emmerde

La France tu l’aimes ou tu la kiffes ! Le rap des évadés que je découvre grâce au syndicat de blogueurs « Quartier libre » s’inscrit dans une longue tradition, que j’évoquais déjà en 2010 alors que j’expérimentais WMK : http://youtu.be/NTQfV76fklY . Je pense que les plus violentes attaques « anti France » viennent d’artistes qui se fondent précisément sur des « valeurs » inventées en France lors de la Révolution. Paradoxalement, ces polémistes chantant me semble donc valoriser davantage une France aimable, que ceux ceux qui chantent « j’aime la France » en s’appuyant sur des valeurs issues de la dictature catholico-capétienne et du prétendu « Etat français » de Vichy soit des période où la France était étrangère à elle-même. Sinon, la loi, cette call girl des riches, m’oblige à préciser que depuis 2O1O, la justice bourgeoise a complètement disculpé Eric Woerth, dans l’affaire que certaines images évoquent dans ma vidéos. En revanche, Sarkozy est toujours soupçonné d’avoir touché du fric de l’héritière du chimiste antisémite.

Quartiers libres

Voir l’article original

Effrayant : une nouvelle bande ethnique va ravager la France dans les 10 prochaines années !

Le procédé stylistique n’est pas nouveau ( cf Timsit https://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=1&cad=rja&uact=8&ved=0CCEQtwIwAA&url=http%3A%2F%2Fwww.youtube.com%2Fwatch%3Fv%3D2EmbhAarOzg&ei=nL1EVKvFJM_Xas7dgeAC&usg=AFQjCNFF83XGqVT1txtyInlsb75fmmO-Hg&sig2=FlQIYRBfE9PhbWCkuRIibA&bvm=bv.77648437,d.d2s) Mais c’est bien écrit. Et ça met l’accent sur le drame français. Nos élites de demain ressemblent furieusement à nos dirigeants d’aujourd’hui. Mêmes cause mêmes effets.

Quartiers libres

C’est dans le Figaro, c’est dire si la menace est réelle !
Soucieux de ne pas déclencher une psychose, le journal évite de le présenter comme ça, mais le gang des 100 personnes qui vont pourrir la vie de millions de personnes est dévoilée dans ce quotidien, à l’issue d’une enquête des plus dangereuse.
Il nous a semblé important de relayer ces informations.
On y découvre une bande provenant des mêmes quartiers, ayant fréquenté les mêmes établissements scolaires. Une bonne partie d’entre eux n’a pas choisi cette voie et a simplement suivi les pas des aînés : des familles qui sont dans le « bizness » depuis des générations.
C’est clairement une bande ethnique puisqu’elle est composée à 97% de blancs et majoritairement d’hommes. Le groupe est très largement constitué de personnes de culture chrétienne et de confession catholique (une religion qui prône le pardon et la bienveillance), ce qui a peut-être une…

Voir l’article original 179 mots de plus

Dieudonné: du suicide médiatique à la résurrection grâce aux réseaux sociaux

Les élèves suisses de la formation Sawi (management des réseaux sociaux) ont une vision naïve de Dieudonné comme victime de l’ostracisme des médias, malgré une innocence reconnue par la justice. Cependant cet interview, si ce n’est pas un fake, montre que le propagandiste antisémite, qui reste un homme d’affaires, ne laisse rien au hasard dans son infiltration, ou sa présence dans les actuels médias dominants.

Le blog des étudiants SAWI

Dieudo_RésuBanni en France, depuis plus de 10 ans, des médias traditionnels (presse, radio, TV), Dieudonné mise sur une présence et une communication 2.0 pour assurer sa promotion. Pour ce blog, son entourage professionnel a accepté de nous parler de la présence de l’humoriste sur les réseaux sociaux, de son succès mais aussi de problèmes qu’il y a rencontrés. Tour d’horizon.

Voir l’article original 1 793 mots de plus

Partis et mouvements des droites radicales – Internationalisation des Droites Radicales Europe Amériques IV

Fragments sur les Temps Présents

BallaAprès avoir abordé les doctrinaires et les vulgarisateurs, les supports et les vecteurs, les thématiques les références des droites radicales, l’objectif de ce dernier atelier d’IDREA est de réfléchir sur les liens de ces différentes composantes avec les organisations, partis ou mouvements. Trois pistes pourront être retenues. La première s’attachera aux producteurs de discours et d’analyses et à leurs tentatives pour les adosser à des organisations constituées ad hoc (exemple, pour le cas français du Mouvement national populaire durant les années 1960). La seconde s’emploiera à mettre l’accent sur les circulations repérables, dans les organisations nationales existantes, en montrant par exemple comment peuvent s’effectuer des réemplois dans les symboles, les références et les répertoires d’action (exemple du MSI et des débuts du FN, etc.) La troisième s’attachera aux tentatives de constitutions de structures à vocation internationale (Malmô, WACL, etc.).

Comme pour les rencontres précédentes, il s’agira de mettre l’accent sur…

Voir l’article original 289 mots de plus

Demain à Lille : rassemblement de soutien au peuple Kurde

Lutte en nord

Rojava Anarchiste

Rassemblement de soutien aux combattant-es kurdes qui défendent Kobané contre les réactionnaires de Daesh. Cette bataille est un symbole car si Kobané tombe aux mains des islamistes, c’est toute la révolution sociale amorcée par les Kurdes dans la région (droits des femmes, assemblée démocratique, partage des terres et des richesses, etc) qui va être sacrifiée. Alors que la coalition occidentale ne réagit pas ou peu (volontairement!), cette lutte nécessite notre soutien et notre solidarité révolutionnaire.

Mardi 14 octobre, 18h, Grand’Place de Lille.

Tous présents !

Voir l’article original